Oui, un Pandora magique, sérieusement.

 :: Spéciaux :: RP have no end ! Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 27 Aoû - 18:18

Le royaume de Pandora est plongé dans une guerre civile. Le roi, notre bon souverain, a été assassiné, sur son trône, aux yeux de tous, par la reine sorcière. Cette dernière instaure une dictature impitoyable. Censure, surveillance renforcée, frontières fermée, tout est fait pour que les citoyens de la capitale Loitaceila ne puisse pas fuir le règle de l'horrible dirigeante. Cette dernière a su s'entourer des meilleurs, des plus puissants soldats, dotés de pouvoirs magiques, ou non. De toute façon, la souveraine est puissante, très puissante. Elle n'a pas besoin de protection, ce serait plutôt les autres qui devraient faire attention. Poison, lames, sortilèges, envoûtements, la dame maîtrise tout cela à la perfection, et n'hésite pas à s'en servir. Ses fidèles sont tous aussi implacables que leur maîtresse. C'est sûr que côtoyer cette sorcière, ça doit forger le caractère. Loups-garous, vampires, fées, et bien d'autres races, n'ont pas hésité à se rallier à elle, pour jouir d'une petite part de pouvoir, que la reine finit toujours par leur retirer, d'une décapitation bien sentie.

Face à cette tyrannie, des hommes, et des femmes, se soulèvent dans l'ombre. Décidés à résister à cette abominable reine, ils fomentent leur rébellion, dans le noir. Ils refusent d'obéir aux ordres, rejettent le pouvoir de cette despote. Ils créèrent une secte, une association, que quiconque prouvant qu'il résiste à cette oppression peut rejoindre. Des gens de tous âges, tous sexes, toute race, s'y joignent alors, par le biais du secret. Rapidement, ce clan prit une ampleur considérable, et fut nommé Les Ailes Pourpres. Ailes, pour la liberté, et Pourpre tel la passion et le sang de cette immonde régente, qu'ils promirent de faire couler. Qui prendra le pouvoir ? Personne n'en savait trop rien. Ils espéraient que la famille du roi n'ait pas été totalement exterminée, que, dans un de ces jours sombres, un héritier plein d'ambition et de sagesse, se dresse volontiers contre la domination. Il prendrait les rênes des Ailes Pourpres. Il serait le Libérateur, l'Héritier, le Sauveur. Pour l'instant, les Ailes Pourpres se contentent de quelques missions d'espionnages, sabotages, pour embêter la reine. Cette dernière n'accorde pour le moment guère d'importance à cette petite bande de malotrus qui pensent lui tenir tête. Personne ne peut la détrôner. Sauf si...

Enola n'est qu'une jeune fée guérisseuse, avec ambition de devenir un grand médecin. Elle n'est ni du côté de la reine, ni des Ailes Pourpres. Elle en a bien sûr entendu parler, mais rien ne l'a poussé à aller s'y présenter. Quand à la reine... Elle s'est faite à cet autoritarisme. Il suffit de baisser la tête quand il le fallait, de filer droit, et on n'avait pas plus d'ennuis que ça. Alors que si elle adhérait aux Ailes Pourpres... Discrète comme elle était, elle était bonne pour le cachot. Alors elle se déclarait neutre. Bien sûr, sans doute que si l'avantage tournait à un camps ou l'autre, elle ferait son choix, comme n'importe qui, mais pour le moment... Rien ne l'y obligeait, et elle vivait tranquillement sa vie de tous les jours, ce matin où elle était sortie faire son marché quotidien. Des elfes, des chats-garous, un ou deux démons (ils se faisaient plutôt rares, ces derniers temps), quelques soldats qui patrouillaient, et des mages vadrouillaient dans les rues, faisant aussi des emplettes, discutant avec tels ou tels marchands de stylos magiques, ou de babioles inutiles, ou avec un vendeur ambulant de baguettes magiques qui avaient l'air de bonne qualité.

Ce que la jeune fée recherchait, elle, c'était une de ces potions antidotes, et elle avait une adresse précise. Elle déboucha dans la rue principale de la cité. Au loin, le palais royal, bordé d'immenses jardins. Autrefois, ils étaient ouverts au public, et débordaient d'animations, mais désormais, les grilles restaient toujours fermées, tel un méchant gardien veillant sur l'entrée. Désormais habituée, la demoiselle n'y prêta pas plus attention, continuant son chemin. Comme il était assez tard dans la matinée, il y avait pas mal de monde, sur la place, mais moins qu'avant. La ville avait été très touristique et prospère, grâce à sa magie, mais, avec cette autocratie... Elle soupira, accélérant l'allure tout en slalomant entre les passants. Elle dut en bousculer un ou deux, mais ils ne firent pas attention à elle, et enfin, elle put tourner dans une ruelle adjacente, étroite et sombre.

La boutique n'était pas très loin. Quelques mètres plus loin, enfin, l'enseigne d'un magasin miteux, obscur et poussiéreux, apparut à la vue de la jeune fille. Une fiole y était dessiné, agrémentée d'un serpent louvoyant autour. Fiole, pour le médicament, le serpent, pour le poison. Très compréhensible. Sur la porte, le même symbole. Si des gens la voyaient entrer là... Elle ne donnait pas cher de sa peau. Elle zieuta donc prudemment autour d'elle, avant de la pousser dans un grincement sinistre.

A l'intérieur, rats et cafards l'accueillirent en s'enfuyant sur le parquet craquelé. Le lieu était très petit, et composé simplement d'un long couloir où s'étalait des étagèrent remplies à craquer de fioles, pastilles, herbes médicinales, au point où l'on se demandait comment ça tenait encore debout. Au bout de ce vestibule, un petit bureau, tout aussi jonché de papiers, feuilles, et tubes que le reste. Derrière, une porte, menant à l'arrière boutique. Le gérant du magasin y était sûrement. Elle attendit quelques instants, et enfin, un gros monsieur bien crado se pointa. Voix désagréable, bourrue. Que voulait-elle ? Ce qu'elle avait commandé. Elle lui tendit un papier, le parcourut de ses petits yeux porcins, et se décida à retourner dans la réserve, pour le tendre le précieux produit. Elle ne l'aimait pas, ce type. Enfin. Un bref remerciement, et elle sortit. Elle glissa le flacon dans une poche, et rebroussa chemin.

Étonnamment, quelque chose s’infiltra dans son cœur, et lui noua la gorge. Que se passait-il ? Ce n'était pas la première fois qu'elle remplissait ce genre de missions, alors pourquoi avait-elle peur ? La sensation que des événements spéciaux allaient arriver. Elle n'était pas devin, mais quand même... Elle resserra sa cape grise autour d'elle, démontrant son statue de fée guérisseuse. Ici, chaque race a sa propre cape de couleur. Son mentor, lui, avait pu avoir une cape blanche, synonyme de pureté et de neutralité. Elle espérait bien avoir la même, un jour. Perdue dans ses pensées, ses pas la menèrent jusqu'à la grande place. Une grande fontaine y coulait de l'eau glaciale, venue expressément des montagnes du nord, et quelques familiers s'y désaltéraient. Au-dessus, le ciel se couvrait de nuages noirs, menaçants à tout moment d'exploser, et de déverser leur colère. Elle pressa le pas, n'ayant pas envie de finir trempée.

Mais, ne regardant pas devant elle, elle percuta quelqu'un, dont elle ne vit que le dos, et finit sur les fesses, sur le pavé dur. Un petit tintement lui indiqua que la bouteille qu'elle avait caché dans sa cape avait heurté le sol. Elle pria pour qu'elle ne fut pas cassée, elle l'avait payée assez cher, et son maître n'aimait pas qu'elle gaspille de l'argent...

[HRP = ... Oh mon dieu ce pavé. J'espère que vous aurez le courage de tout lire, faire un rp dans l'univers de ma fic m'intéressait, et j'espère que vous aussi ! J'ai fait aussi long pour poser le contexte, j'espère que vous aurez tout saisi. Alors, comme dans ma fic, vous pouvez jouer toute sorte de race, il a des mages des quatre éléments, des assassins, des sorcières (magie noire), des elfes, des loups-garous, enfin, j'vais pas vous décliner tout le bestiaire, je pense que vous le connaissez, vous avez le choix ! J'hésite à carrément le décliner en forum... A la place de ma pension, par exemple. Si ça vous intéresse, hésitez pas à me le dire, je bosserais dessus.

Vous avez un grand choix, dans ce rp, vous pouvez parfaitement récupérer le rôle que vous jouez dans ma fiction, ou au contraire en inventer un autre, la reine, etc, seront considérés comme des pnjs que vous pourrez tout à faire intégrer au rp. Par contre, si par exemple Akake femelle récupère son rôle de m&chante sorcière, soyez fair-plays, et acceptez-le. Si vous désiriez l'être, eh bah, tant pis, vous pouvez avoir un autre rôle tout aussi intéressant.

Juste, évitez d'être un banal humain sans pouvoir, à moins par exemple d'être l'héritier dont le parle au début, ça serait comique tiens * ricane * Enfin, voilà voilà, n'hésitez pas si vous avez des questions, et, à vos plumes les amis !
* et là, le rp intéresse personne *

Voici le lien de la fic, pour qui ça intéresse d'avoir un peu de lecture ! Le prochain chapitre est d'ailleurs en cours !
http://highschool-pandora.forumgratuit.org/t898-a-bas-l-unawesome-sorciere-javel-fic-epic-combats-et-awesomness-au-rendez-vous ]
avatar
Devoirs rédigés : 968

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: J'ai mon renard, ça me suffit ! Ou pas...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Aoû - 19:02
Je courrais librement à travers les rues, ma cape rouge flottant derrière mes épaules. Nolis faisait le fou, passant d'un bras à un autre en courant sur moi, m'escaladant à l'aide des ses petites griffes pointues ou virevoltant devant moi. Ses écailles dorées s'irisaient sous la lumière frappante du soleil. Le soleil hein ? Je levai la tête pour défier l'astre du regard. Bien que mon maître m'ait averti sur la dangerosité de cet acte, je ne me lassais pas de le provoquer. D'accord, c'est pas bien malin de provoquer une boule de feu à des milliers de kilomètres de moi, mais c'était la seule chose que je pouvais lui faire pour le moment.
Un jour mon bon vieux, je te maîtriserai, je ferais ce que bon me semble de toi, pensais-je. Nolis me rappela à la réalité en poussant un petit cri gutturale. J'arrivais sur une espèce de place totalement à découvert et partiellement bondé. Ce n'était pas l'endroit idéal pour me cacher, sans compter qu'il y avait une fontaine pleine d'eau froide et un grand nombre de gens encapés. Nolis poussa un autre cri, plus perçant. Je remarquai une jeune fille au sol, une autre personne devant elle. Pilant net, j'arrivai à m'arrêter juste devant eux.
« Excusez-moi de vous déranger, j'ai besoin d'aide par pitié ! »
Les deux me regardaient, surpris. Ce n'était pas dans mes habitudes de supplier, mais j'avais vraiment besoin que quelqu'un me sauve de la situation épineuse dans laquelle je m'étais fourrée. Nolis se plaqua conte ma poitrine, un jet de fumée s'échappa de ses narines. Il était en confiance ?

HRP :
- Nndhqsifgpgmfjzhvlh que ce RP m'inspire, fais-en un fofo par pitié **
- Je ne joue pas exactement mon perso dans la fic, je reprends juste l'idée de la mage de feu. Mais un peu plus douée que mon perso uwu;;
- La liberté à qui veut de se coliser dans Eno /o/
- Code by moi, inspiré librement, à copier librement.
avatar
Devoirs rédigés : 4856

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: With my shy cuty girl ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Aoû - 19:09




i'm waking up to ash and dust



Une grande inspiration. Inspirer, expirer. Les lumières autour de lui l'aveuglaient. Premier réflexe : bouger simultanément ses deux bras et ses deux jambes. C'est bon, rien ne lui avait été arraché. C'est une bonne chose. On l'avait enterré vivant - apparemment. Faire le mort n'est jamais une bonne idée. Enfin bref. Maintenant qu'il s'était réveillé, eh bien... Il pourrait reprendre sa paisible vie de vampire. Aussi paisible qu'une vie de vampire pouvait l'être. Il se redressa, poussant la porte du placard où il était enfermé. Oui. Maintenant, au lieu de construire un cercueil en bonne et due forme, on enfermait les morts dans des placards posés à la verticale. Moui. Bon. Que faire. Assis dans le placard, ses genoux remontés contre sa poitrine, Adam regardait autour de lui. Il ne reconnaissait pas la maison. Est-ce qu'on l'avait déplacé ? Où est ce que son ancienne maison avait vraiment changé ?  Étrange. Il avait dormi combien de temps ?
Il ne pouvait en être sûr que d'une façon : sortir d'ici. C'est donc avec détermination qu'Adam se dirigea hors de l'habitation.
Les rues étaient bondées. C'était bon signe. Il ne faisait pas particulièrement beau. Adam regardait autour de lui, un peu perdu. Et évidemment, quand on ne regarde pas devant soi... Il heurta assez violemment quelqu'un. Une jeune fille, qui par la même occasion fit tomber une sorte de bouteille de sa cape grisâtre. La fiole, par chance, ne se cassa pas.


« Mes excuses pour ce désagrément » déclara le vampire en aidant à relever la blondinette. Mais avant que celle ci ne puisse répondre quoi que ce soit, une autre jeune fille (décidément) alla se planter devant eux.

« Excusez-moi de vous déranger, j'ai besoin d'aide par pitié ! »

Euh oui bonjour. Adam tourna la tête vers elle, surpris. N'avait-elle aucune éducation ? Il échappa un feulement discret, dévoilant ses canines acérées. Don't mess with politeness, young girl, c'était ce que ce feulement signifiait.

« Ça tombe bien, j'ai besoin d'aide aussi. Et, entre autre, bonjour. »





codage de whatsername.
avatar
Devoirs rédigés : 634

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Marié. Les groupies, bats les pattes.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Aoû - 19:37



«regret : (n.) to remember with a feeling of loss, sorrow»

Lila est ce qu'on appelle communément une sorcière. Mais une sorcière qui pratique tout les types de magie. Elle appelle sa magie du contrôle. Du contrôle de l'énergie. Elle est aussi assassin à ses heures perdues, que ce soit par magie ou de la façon "traditionnelle" comme elle l'appelle. Son client le plus important restant les Ailes Pourpres. Elle ne fait pas vraiment partie de la secte, mais ses membres savent qu'ils peuvent l'engager pour une mission contre la Reine. Par contre, elle ne fait pas dans le vol. Sauf le vol de la vie bien sûr.
La plupart du temps, elle tient un petit bar de quartier. Il est assez populaire car la plupart des gens ignore son statut d'assassin la croyant seulement sorcière. Même les Ailes Pourpres ignorent son identité lorsqu'elle est sous son statut d'assassin, Lila se masquant toujours.

Elle lit aussi les cartes de tarots à ses clients lorsque ces derniers le souhaitent. Étant une sorcière, elle peut plus ou moins lire l'avenir aux personnes qui le veulent. Mais elle les prévient toujours que c'est un don changeant et que ce qu'elle prédit peut être métaphorique ou flou. Mais ses "visions" arrivent toujours d'une certaine façon.

Lila est plutôt du genre méfiante et rusée. Elle n'attaque pas tant qu'elle n'est pas sûre de gagner. Mais cela n'arrive pas souvent, étant forte physiquement et magiquement. Bien qu'elle sache qu'elle ne ferait pas forcément le poids sans stratégie contre un mage très bien entrainé. Ou même contre la Reine. Mais elle n'aspire pas vraiment à la tuer. Elle sait qu'elle n'y arriverait pas seule. Et puis, elle se plairait presque dans ce royaume. J'ai bien dis presque, car voir des innocents mourir décapités, parfois même des enfants n'est pas toujours plaisant et est même plutôt révoltant. Remarque, en tant qu'assassin, elle se sent un peu idiote de se révolter contre ce genre de choses. Bien qu'elle ne tuerait jamais un enfant.

Lila soupira. Il était 18h et pas encore un seul client en vue. Il n'y avait pas vraiment de couvre feu en ville, mais tout le monde savait qu'il était dangereux de se promener tard la nuit. Mais normalement, 18h n'était pas tard ! Et il ne faisait même pas encore nuit... Elle s'assit sur un tabouret, sa longue robe noire en soie glissant contre la peau de ses jambes. Elle passa une main dans ses longs cheveux châtains puis sur le bandeau qui recouvrait ses yeux. Oui, Lila est aveugle, ses yeux sont d'un blanc des plus purs. Souvenir joyeux du passé. Mais ça ne l'empêche pas de voir. Plus précisément, elle ressent et voit l'énergie que dégage chaque chose de ce monde. Les gens dégage tous de l'énergie, même les morts, même si c'est moins prononcé. La plupart des objets touchés par quelqu'un sont visibles car il reste une part d'énergie dessus, mais certains, laissés à l'abandon depuis un moment, ne le sont pas. Et là, Lila devient un véritable danger ambulant. Heureusement, cela n'arrive que très, très rarement.

Vers 19h, les clients commencèrent à arriver. L'aveugle poussa un soupir de soulagement. Elle ne s'ennuierait pas ce soir. Elle mit de la musique et commença à faire le service, appelant les deux autres serveurs qui parlaient dans le fond du bar.

Alors qu'elle nettoyait des verres, la petite sonnette d’entrée retentit.
- Bienvenue ! Qu'est ce que je peux vous servir ?


avatar
Devoirs rédigés : 2703

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Je suis un coeur à prendre~ ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Aoû - 22:36

Nathaniel N. De Chevêche
ou l'héritier perdu
Nathaniel a toujours été très distrait. Petit, il faisait déjà à peine attention à ceux qui l'entouraient et, au grand désespoir de son père - le roi de ces contrées - il restait totalement indifférent à son devoir d'héritier unique - et tournait en ridicule le prétendu charisme attribué aux princes en apostrophant tout le monde par des « sœurette ! » ou « frangin ! ». Son seul passe-temps a jamais été que d'inventer, encore et encore, des histoires toutes plus farfelues les unes que les autres ; en réalité, c'est notamment grâce à son pouvoir d'animer l'inanimé que ses histoires incongrues prennent vie. Et pourquoi pas une feuille qui rencontre un caillou ? Ou une cuisse de poulet qui tire l'épée (en réalité une brindille) contre un gobelet qui se débat férocement ? Le plus affligeant dans tout cela est certainement le fait que ses agissements enfantins se soient poursuivis, même lorsqu'il a atteint ses vingt bougies et que son père s'est fait assassiner sous ses yeux perdus.

Il était alors caché derrière le bureau du roi, qui lui avait intimé - supplié, en réalité, pour qu'il réagisse - de rester accroupi et d'attendre que « le monde qui l'entoure cesse de faire du bruit ». Car c'est ainsi que Nathaniel a toujours conçu les choses : lorsque que quelqu'un interrompait ses jeux mentaux, il pinçait les lèvres et agitait la main avec agacement, comme pour congédier l'intrus dont les paroles bourdonnaient désagréablement à ses oreilles. Il était totalement inutile de lui parler lorsqu'il était plongé dans ses histoires fantasmagoriques.

En revanche, lorsqu'il daignait prendre conscience des choses, il rayonnait par sa jovialité et sa curiosité des choses. Malheureusement, sa propension à inventer sans cesse de nouvelles histoires a pris le pas sur son sens des réalités et il ne cesse de déblatérer de nouveaux mensonges ; ou plutôt, de raconter tout et n'importe quoi. Il a également cette étrange particularité d'être sans cesse perdu parmi tout ce qui l'entoure et notamment de perdre le fil des choses ; il est très récurrent que le jeune homme se demande pourquoi il est ici et ce qu'il faisait jusqu'à cette seconde très précise où son cerveau s'est de nouveau évadé vers de nouveaux personnages et de nouvelles péripéties.

Cependant, l'héritier aux abords naïfs et vulnérables n'est pas à prendre à la légère. Il peut prendre conscience des choses et devenir d'une grande violence ; sa peur viscérale des adultes (bien qu'il en soit un lui-même dans les faits) et de l'inconnu le pousse à réagir avec une impulsivité qu'il faut craindre. Il peut se servir d'une volumineuse branche d'arbre ou d'une poutre qu'il déloge pour frapper à la seule force de son esprit un supposé ennemi. Mais en règle générale, le jeune homme est paisible et... inutile, admettons-le.

Depuis la prise de contrôle brutale de la reine auto-proclamée, il a tout de même réussi à fuir par quelque coïncidence surprenante ; en effet, sa passion du jour était les papillons. Il en a donc suivi un, qui l'a mené jusque dans un village loin de son château. Depuis, il erre sans réel but en manipulant les objets autour de lui et en confectionnant - son dernier passe-temps - de petites poupées qu'il rend vivantes ainsi que de petites licornes qu'il s'amuse à faire gambader. Pour ce qui est de sa survie, il se contente de dérober de la nourriture avec un naturel déconcertant et de dormir à la belle étoile. Son insouciance naturelle le tient éloigné des ennuis, en quelque sorte.

Cependant, il serait bien plus utile entre les mains des Ailes Pourpres. Enfin, à supposer qu'ils puissent trouver un moyen de lui faire prendre conscience de son statut et du rôle important qu'il est censé jouer. Autrement dit, bon courage.

Alors que Nathaniel confectionnait avec une certaine habileté de ses longs doigts de pianiste une énième poupée, une soudaine soif le prit à la gorge. Aussitôt, il se leva d'un bond avec son habituel sourire béat et gambada joyeusement jusqu'à l'auberge la plus proche, sous le regard effaré des passants qui observaient ce curieux jeune homme vêtu d'un costume coûteux couvert de boue et d'herbe entraîner derrière lui de petites poupées et licornes flottantes qui s'agitaient joyeusement ; ainsi se présenta-t-il dans la taverne la plus proche, en souriant avec tellement de joie qu'on pouvait distinguer ses prémolaires.

- Toutes ces aventures contre cette maléfique feuille m'ont donné soif ! A boire, sœurette ! ordonna-t-il avec un froncement de sourcils impérieux, faisant basculer la chaise d'un des clients de sorte que celui-ci se retrouve sur le sol et que la chaise vint se glisser sous ses fesses pour le faire flotter quelques centimètres au-dessus du bar.

Il se replongea alors dans sa confection de poupées, une aiguille et un fil à la main en attendant sagement qu'on lui apporte son dû, comme si personne ne le fixait avec des yeux ébahis et que tout autour de lui n'était qu'un énième jeu.

La langue entre les dents, il restait concentré sur son travail, extrêmement concentré et satisfait du silence qu'il avait provoqué. Il avait déjà oublié ce qu'il faisait ici ; il se rappelait juste avoir vaguement envie de boire.

codage par Junnie sur apple-spring
Modif' par Ewald
avatar
Devoirs rédigés : 40

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Pardon ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Aoû - 13:32
J'avais donc devant moi une fée et un vampire. La fée, au sol, semblait inquiète. Le vampire lui, n'avait pas d'expression particulière. Juste une expression de... Vampire.
« Ça tombe bien, j'ai besoin d'aide aussi. Et, entre autre, bonjour. »
Ah oui, c'est vrai, bonjour. La fumée se dégageant des naseaux de Nolis devenait étouffante, aussi je pris le chaud lézard pour le poser sur ma tête. J'avais vaguement l'apparence d'une cafetière humaine, de loin.
Mais revenons-en au groupe. Si le monsieur avait des problèmes, alors il pourrait sûrement m'aider ! Parce que c'est bien connu, les gens qui ont des problèmes peuvent toujours s'occuper de ceux des autres. Mais quel genre de problèmes il avait ?
« Ah, vous aussi les gardes de la sorcière ont kidnappé votre ami d'enfance ? »
Un éclair de génie me passa soudain dans l'esprit. S'il a des problèmes, ça ne veut pas forcément dire qu'il a les mêmes que moi ! Merde !
Autant vous résumer tout de suite la situation. J'étais venue dans cette ville avec Klor, mon ami d'enfance, un ours-garou. On cherchait des livres pour apprendre la magie du feu, que je maîtriser encore très mal. Trop mal pour donner des cours qui nous auraient rapporter un peu d'argent pour vivre. Alors, on avait écumé les bibliothèques à la recherche d'un quelconque grimoire de magie. Et là, je ne savais pour quelle raison, les gardes avait saisit mon cher ami pour l'emmener aux cachots, exécution demain à l'aube. Donc, il me fallait de l'aide, et vite.
« Euh enfin, je veux dire... J'aimerais sauver mon ami, qui pour m'aider ? »
Nolis leva une aile, moqueur. C'est ça, fiche toi de moi. en attendant si Klor meurt, je ne sais pas qui te fera à manger.

HRP :
- Oui Klor est un ours-garou. Je vous pelle uwu
- Adam, Eno, répondez quand vous voulez dans l'ordre que vous voulez o/ (et dîtes moi si un truc ne va pas owo !)
- Code by moi, inspiré librement, à copier librement.
avatar
Devoirs rédigés : 4856

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: With my shy cuty girl ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Aoû - 14:53

CE RP EST MAGIQUE.




La blondinette leva les yeux vers le... Oh, un vampire. Pas étonnant. Il lui tendit une main, qu'elle accepta volontiers, pour se remettre sur pieds, quand une jeune fille rousse, avec un espèce de dragon sur la tête, débarqua à toute allure, rouge et essoufflée, comme si elle avait été poursuivie. Le suceur de sang avait murmuré quelque chose, sans doute des excuses, et elle n'avait pas eu le temps de s'excuser à son tour que la fille lançait :

Excusez-moi de vous déranger, j'ai besoin d'aide par pitié !

Ça tombe bien, j'ai besoin d'aide aussi. Et, entre autre, bonjour, répliqua froidement l’homme.

Le flacon de potion oubliée, Enola frotta vite fait sa cape salie par l’impact avec les pavés, où gisait désormais la fiole, et observa ses interlocuteurs. Celui qu’elle avait percuté était brun, aux cheveux légèrement ondulés, et semblant rebelles, plutôt grand, engoncé dans une cape noire, ne cachant pas tout à fait la pâleur de sa peau, dénonçant son statue de buveur de sang.  Quand à la fille, elle arborait la cape rouge orangée des mages de feu. Pas étonnant. De plus, elle avait sur l’épaule ce lézard, dragon, elle ne savait pas trop ce que c’était. Enfin, les familiers bizarres, ce n’était pas ce qui manquait, à Loitaceila. Elle sourit en pensant à son propre familier, Kish. Le petit renard roux et blanc se baladait sûrement dans la ville, à la recherche de quelques rats à croquer, et n’avait pas voulu l’accompagner. Il faisait bien comme il voulait, elle lui faisait confiance. Puis, étant liée à lui, comme chaque personne à son animal fétiche, elle saurait si quelque chose n’allait pas, alors elle n’était pas inquiète. L’autre demoiselle mit son familier sur sa tête. Il avait les narines fumantes, elle trouvait ça rigolo.

Ah, vous aussi les gardes de la sorcière ont kidnappé votre ami d'enfance ?

Ah, ça par contre, c'était moins rigolo. Avec cette oppression de la reine, c'était bien obligé que certains passent à la casserole pour montrer l'exemple... Et elle était bien contente que ça ne soit pas elle.

Euh enfin, je veux dire... J'aimerais sauver mon ami, qui pour m'aider ?

Et là, Eno eut un gros bug. Que faire ? Un instant, elle pensa continuer son chemin comme si de rien n'était, parce qu'elle ne les connait pas, ces gens, elle savait depuis le début, depuis la prise de pouvoir de la reine, qu'elle ne voulait pas d'ennui à ce niveau. Alors allez tirer un gars des cellules du palais ? Mais c'était le suicide assuré !

Apparemment, l'heure de faire un choix était venu. Soit elle acceptait et se mettait en péril pour une cause peut-être inutile, soit elle se faisait détester des Ailes Pourpres et regarder méchamment par la moitié de la population de la ville. Son instinct lui soufflait d'accepter, parce que franchement, on laisse pas quelqu'un dans un pétrin pareil, puis, elle, elle veut le faire, il suffit de l'aider un peu, y'a pas forcément besoin de s'impliquer totalement... Genre, juste faire le guet, ou soigner le mec...

Okay, et euh... T'as un plan ?

Elle faillit demander si la fille était des Ailes Pourpres, mais ce n'était pas prudent. Si ça se trouve, le vampire, là, il était du parti de la reine, un espion ! Qui irait tout rapporter plus tard...

Elle lui jeta un regard soupçonneux, tandis que la rousse rassemblait ses idées.

avatar
Devoirs rédigés : 968

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: J'ai mon renard, ça me suffit ! Ou pas...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Aoû - 15:44
La reine ... sifflotait . Très contente - ce qui d'habitude était extrêmement rare , hormis quand elle était dans ses quartiers privés avec son chéri d'amour Aaron - , la journée se passait sans encombre . Et pour une fois , on ne venait pas la déranger pour à peu près n'importe quoi . Et que les paysans ont trop de taxes sur le dos , et que les ailes pourpres font du chahut quelque part par là , et gna gna gna , et gna gna gna ... Foutez-lui la paix , quand même . C'est vrai qu'elle était la plus puissante des sorcières sur cette belle planète - en toute modestie /PAN/ - , mais ils peuvent bien se débrouiller un peu tout seul parfois , non ? Bon , c'est sa faute , un peu , si elle voulait des pantins qui lui obéissaient au doigt et à l'œil .

Donc la belle reine Akachi sifflotait en lisant le nouveau livre de sort qu'elle avait gagné en duel contre un géant de glace du Nord . Duel sanguinaire bien sûr . Mouahahahaha ! Et un chef de clan éliminé sauvagement en même temps . D'une pierre deux coups . Ah , qu'Est-ce qu'elle aimait ça , quand ces plans marchait sans accroc . La plus belle , c'était elle , la plus intelligente , c'était elle , la plus fourbe , c'était elle et la plus puissante , c'était sans conteste elle , ah ah ah !

Elle fut dérangée un peu plus tard par un serviteur qui ne savait peut-être pas ce qu'il risquait en faisant ça . Une apostrophation - Est-ce que ce mot existe , on s'en fiche , de toute façon , toutes les expressions nouvelles qu'elle utilisait devenait à la mode - plus tard , avec un regard froid comme la glace et peut-être même plus , le serviteur lui dit en tremblant de la tête aux pieds que l'ours-garou Klor avait bien été appréhendé . Un sourire se dessina sur le très joli visage de la reine-sorcière . Finalement , le serviteur ne finirait peut-être pas en tas de cendres . Elle se leva et décréta qu'il serait décapité le lendemain , en public bien sûr . Elle aimait vraiment organiser des spectacles pour la populace . Elle était une vrai show-woman .

Elle fit un signe de main au serviteur . De façon totalement blasée , elle lui disait qu'il pouvait partir . Et quand il eut baissé sa garde et lui tourna le dos , elle balança un discret sort empoisonné . Un nouveau qu'elle venait d'apprendre grâce à ce merveilleux livre .  Bon , il faudrait embaucher quelqu'un d'autre , mais elle s'en fichait . Elle avait enfin de nouveau la paix .
avatar
Devoirs rédigés : 2713

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: /
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Aoû - 20:52


Oui, un Pandora magique, sérieusement.

/Oh dear, we are in trouble …\

~~*o×oO•0¤OºO¤0•Oo×o*~~


Rita s'ennuyait. Dans le sens, beaucoup. Il fallait bien reconnaître que les choses n'avaient fait que se dégrader et se compliquer pour elle, depuis le coup d’État de la reine-sorcière. Elle aurait pu ne pas s'en soucier, étant donné qu'elle ne fréquentait pas la cour de feu le roi, si la reine auto-proclamée n'avait pas mis en place cette dictature qui faisaient couler autant de sang, et même plus, que du temps où les vampires ne se souciaient guère de se nourrir au détriment de la population …

La jeune vampire n'avait beau n'obéir qu'à elle-même sans hésiter à flirter avec les limites du moralement réprouvé par la société, elle avait vite compris qu'elle ne proposerait jamais ses services à la reine-sorcière, qui faisait purement et simplement preuve de cruauté. Plutôt mourir. Elle s'était au contraire intéressée aux Ailes Pourpres, et leur avait prêté main-forte en quelques occasions sans pour autant se joindre officiellement à eux. Liberté de mouvement et autonomie, tout ça  … Rita n'appréciait pas du tout devoir courber l'échine. Elle tombait plus dans la catégorie ''électron libre fier et borné''. Et elle n'était, selon elle, pas la seule dans ce cas là.

En fait, elle avait repéré une autre personne indépendante de sa connaissance par le plus grand des hasards, alors qu'elle errait de toit en toit sans but particulier. Elle cligna des yeux, craignant avoir la berlue sur le moment, mais sa vision ne lui jouait pas encore de mauvais tours. Elle descendit dans les rues de la capitale, non sans resserrer au préalable sa cape noire autour d'elle, son familier Teto se glissant dans son dos. A faire des coups bas avec la rébellion, il valait mieux se faire discrète le jour, sauf si on tenait à avoir un aller simple pour les cachots du palais royal … Du moins, aussi discrète qu'une vampire entièrement vêtue de cuir noir et aux cheveux joyeusement colorés puisse être. Elle vérifia que ses deux poignards* étaient bien en place à sa ceinture tout en louvoyant dans les rues, jusqu'à voir à nouveau sa 'cible', quelques mètres plus loin.

Adam, autre vampire de son état, était tout ce qu'il y a de plus éveillé, et semblait en grande conversation avec une jeune fée et une mage de feu qui soit avait du mal à contrôler sa magie, soit avait un problème avec son familier, mais qui au final ressemblait de loin à une cafetière en ébullition. Elle ne comprenait pas se qu'ils se disaient avec le brouhaha ambiant, mais elle n'allait pas prendre le risque de s'approcher plus que de raison.

Après tout, elle avait beau être armée et parfaitement capable se défendre, elle préférait éviter le face à face avec un vampire plus fort qu'elle et qui devait probablement vouloir sa peau. C'était plus sûr, non ?



 —Rita Mainerson =Þ

© par Nenouille
(Abby' )




Hrp:
 
Sailor Cravache
avatar
Devoirs rédigés : 314

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Fiancée, heureuse, bref, madly in love ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Sailor Cravache
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Aoû - 21:29




i'm waking up to ash and dust



« Ah, vous aussi les gardes de la sorcière ont kidnappé votre ami d'enfance ? »

Adam ne dit rien, mais son expression faciale traduisait tout à sa place. Expression faciale qui se résumait à, en gros, un regard blasé, et le reste était figé dans l'impassibilité la plus totale. Non, son ami d'enfance n'avait pas été kidnappé par les gardes de la sorcière, non... Oh, de toutes façons il n'avait pas d'ami d'enfance, donc il n'avait pas de souci à se faire de ce côté là. La jeune fille au lézard sur la tête finit par remettre ses neurones en place et se reprendre :

« Euh enfin, je veux dire... J'aimerais sauver mon ami, qui pour m'aider ? »

Aider quelqu'un. Franchement, Adam ne se sentait pas prêt aussi physiquement que psychologiquement à "aider quelqu'un". Physiquement parce qu'il venait de sortir d'un sommeil de sûrement quelques années. Seulement quelques car le monde, la ville, ne semblait pas avoir changé. Et psychologiquement car le vampire préférait faire cavalier seul. ... Pour ne dire autre chose beaucoup moins gentil et un peu plus vulgaire. Et puis de toutes façons, cette fille, il ne la connaissait pas. Pourquoi l'aider, alors ? Bref. La blondinette semblait avoir fait son choix, car elle prit la parole :

« Okay, et euh... T'as un plan ? »

Alors comme ça elle acceptait hein. N'avait-elle pas conscience que c'était du suicide ? Sûrement pas. Tristesse. Adam allait hausser les épaules et donner son désaccord, quand un visage étrangement familier passa au coin de son champ de vision. Adam tourna la tête, intrigué. Oh. Ces mèches colorées, il les reconnaîtrait entre mille. Surtout car c'était la dernière chose qu'il avait vu avant de s'endormir. Tiens tiens, Rita.
À ce moment là, un tas de réactions différentes s'offrirent à lui.
L'ignorer - hors de question. Elle avait failli le tuer.
Lui lancer un sort à distance, discrètement - ce serait gâcher sa vengeance.
La poursuivre ? ... Moui.
L'avantage avec la magie, c'est que ça revient tout seul. Surtout quand on est plutôt doué. Et puis il y a plein de sorts différents. Notamment : la téléportation. Alors, plutôt que de s'embêter à courir après la jeune vampire, il préféra se téléporter sans un mot - les deux pauvres adolescentes qui ont du le voir "fuir" la question. Lui, fuir une question ? N'importe quoi.
Bon, il n'était apparemment pas trop rouillé - aussi il r'atterrit à quelques mètres de la jeune femme, dans une rue quasiment vide. Sans perdre un instant pour jouer de l'effet de surprise, il l'attrapa par les épaules et la plaqua contre le mur. Un sourire acéré étira ses lèvres tandis qu'il lui disait :


« Hi. Contente de me voir ? »





codage de whatsername.
avatar
Devoirs rédigés : 634

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Marié. Les groupies, bats les pattes.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Sep - 9:39
« Okay, et euh... T'as un plan ? »
Ou comment une phrase peut casser tous vos délires héroïques en une seconde. Mon plan se résumait à :
1 - entrer dans le cachot
2 - buter tous ceux qui se placeraient sur mon chemin
3 - libérer Klor
4 - fuir loin
Seulement, je doutais que ç'allait convaincre la fée. Je me grattai le menton, réfléchissant le plus rapidement possible. D'après mes informations, la sécurité des cachots n'était pas sans faille, mais quand même bien calculée. A priori, un garde passait devant la cellule de Klor tout les cinq minutes ou moins, et on voyait rarement un garde marcher seul.
« L'idéal, ce serait de pouvoir paralyser ou endormir les gardes, ça nous laisserait dix minutes d'action dans le meilleur des cas. Le problème n'est pas d'ouvrir les portes ni rien, c'est de se faire discrètes... »
Nolis continuait de fumer allègrement sur mes cheveux qui commençait dedégager une odeur peu rassurante. Je le pris pour l'accrocher à ma cape, près de mon épaule gauche. Le caressant distraitement, je réalisai soudain que le vampire avait disparu. Tournant la tête dans tous les sens, je déduisis qu'il avait mieux à faire. De toutes façons, il avait l'air trop exsangue pour agir.
Reportant mon attention sur la jeune fée, je la détaillais un peu. Belle, très belle même. De beaux cheveux blonds, une peau sans défauts, des vêtements discrets mais assez précieux... Une fée quoi.
« Par contre, je ne te dirais mon prénom que si l'opération réussi, et j'aimerais que tu fasses de même. Pas que je sois une ennemie de la reine javel, mais si je le devenais ça m'arrangerait pas... T'as qu'à m'appeler A et moi je t'appellerais B ! Enfin tu choisis ta lettre, mais t'as compris l'idée ! »
Mon petit dragon fit claquer ses mâchoires, arrêtant de fumer. Il était prêt pour l'expédition, et moi aussi. Il ne restait plus qu'à attendre la réaction de la fée B.

HRP :
- Bon bah, bybye Ad' o/
- Code by moi, inspiré librement, à copier librement.
avatar
Devoirs rédigés : 4856

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: With my shy cuty girl ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Sep - 10:54

CE RP EST MAGIQUE.




A la question de la jeune fée, l'autre fille s'immobilisa. Enola s'en doutait bien, elle n'avait rien prévu de véritablement efficace. Ou alors un truc à la superman, on entre, on casse tout, on bute tous les gardes, et on ressort sains et saufs avec le prisonnier. Sauf que, deux filles et un espèce de lézard fumant, ça ressemblait pas beaucoup à Superman. Ou à Superwoman. Juste à deux idiotes.

Bieeen... Elle jeta un oeil au palais royal. Bien gardé, évidemment, même si les gardes sans magie étaient un peu cons, et facilement butables, il y avait sûrement des sirènes, des alarmes, des trucs qui te percent les tympans, et quelques créatures féroces prêtes à vous mordre/pincer/piquer le derrière. De plus, les cellules étaient sûrement immunisées contre la magie...

Mais en fait pourquoi elle était déjà décidée à sauver ce gars ?!

L'idéal, ce serait de pouvoir paralyser ou endormir les gardes, ça nous laisserait dix minutes d'action dans le meilleur des cas. Le problème n'est pas d'ouvrir les portes ni rien, c'est de se faire discrètes...

Se faire discrètes, hein... Une fée, c'est pas fait pour passer inaperçu, et une rousse portant sur elle un lézard de feu, ça avait beau être des plus habituels ici, les regards se tournaient assez souvent vers elle.

Bon. Elle pouvait toujours se transformer, mais ça lui demanderait trop de forces et trop de magie, et ça n'aiderait pas cette fille. Endormir les gardes, elle s'en savait capable, il suffisait d'une petite odeur soporifique d'un claquement de doigt, et hop, on roupillait comme un bébé.

Par contre, je ne te dirais mon prénom que si l'opération réussi, et j'aimerais que tu fasses de même. Pas que je sois une ennemie de la reine javel, mais si je le devenais ça m'arrangerait pas... T'as qu'à m'appeler A et moi je t'appellerais B ! Enfin tu choisis ta lettre, mais t'as compris l'idée !

Tu n'as qu'à m'appeler... Euh, Sucre. Et toi...

La demoiselle détailla son alliée du moment des pieds à la tête :

Cafetière ? proposa-t-elle dans un grand sourire, certaine de se faire taper.

Et là, une phrase de la rouquine remonta au cerveau de la blonde. Elle avait dit quoi à propos de la sorcière ?!

Atta atta !! T'es une alliée de la reine ?!

Quelques têtes se tournèrent vers sa voix. Oups, elle avait oublié qu'elles étaient en pleine rue. Aussitôt, elle baissa les yeux, secouant la main.

Euuh, euh, oublie ma question !! J'ai rien dit, okay ?

La honte et l'indécision lui donnait de plus en plus envie de fuir et de laisser cette mage se débrouiller toute seule comme une grande... Mais ça serait pas sympa. Hein ?

Soudain, elle se rappela du vampire qu'elle avait percuté. Sauf que quand elle tourna la tête vers lui, been... Pu de vampire. Tiens, il voulait pas aider ? Bizarre... Peut-être qu'il avait justement des ennuis avec la reine, et qu'il était trop lâche pour se risquer dans cette aventure.

Hé, tu sais où il est passé, le vampire, là ? fit-elle, étonnée, à son interlocutrice.


avatar
Devoirs rédigés : 968

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: J'ai mon renard, ça me suffit ! Ou pas...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Sep - 15:08



«regret : (n.) to remember with a feeling of loss, sorrow»

- Toutes ces aventures contre cette maléfique feuille m'ont donné soif ! A boire, sœurette !

Il fallut à Lila un petit temps de compréhension pour se rendre compte qu'aucune feuille maléfique n'allait attaquer ce bar. Traiter la d'idiote, mais les temps sont dangereux et la paranoïa prudence n'était pas de trop. Ça ne l'étonnerait pas qu'une feuille maléfique attaque un passant un de ces jours.

Comprenant donc qu'aucun danger immédiat ne pesait sur l'endroit, elle se tourna vers son nouveau client qui semblait attendre sa commande sur une chaise qu'il faisait léviter. Tranquille. Sachant que les sorciers avaient ce genre de pouvoirs, elle se demanda un instant pourquoi il n'avait pas de cape. Avant de remarquer que ce gars n'avait quand même pas l'air en très bon état. Le nouveau venu était des plus... Atypiques. Mis a part le fait qu'il soit assis sur une chaise en lévitation, en train de coudre une sorte de poupée. Ses habits, qui ressemblaient vaguement à un costume de luxe sous la saleté, était déchirés et recouverts de tâches dont Lila préférait ne pas connaitre l'origine. Peut être avait il été attaqué ? Mais comment pouvait il avoir l'air aussi naïf, ou même se concentrer sur une poupée dans l'état où il se trouvait ?

Bon. Pour le moment, donner à boire. Les questions viendraient ensuite. La jeune femme se dirigea vers les bouteilles avant de se demander ce qu'il pouvait bien vouloir comme boisson. Son esprit de commerçante revint en force, et elle attrapa une de ses boissons les plus chères, mais qui restait assez faible en alcool. Elle ne voulait pas le rendre saoul dans l'état où il se trouvait. Après les gens diraient que son bar a mauvaise réputation...

Elle revint auprès de son client, toujours autant en lévitation, et toujours autant concentré sur sa tâche. Elle soupira. Elle avait espéré qu'il aurait arrêté d'attirer l'attention sur lui entre temps, mais tout les regards de la salle étaient braqués sur lui.

- Monsieur ? Voilà votre boisson. Dit-elle en un sourire professionnel. Pas de réponse et aucun mouvement. Elle retenta l'expérience, un peu plus fort.

- Monsieur ? Toujours aucun signe qu'il l'entendait.
Elle décida d'employer alors la manière un peu plus "brutale". Elle fit descendre la chaise rapidement et lui flanqua sa chope sous le nez avec le même sourire.

- Voilà votre boisson Monsieur.

Elle espéra juste ne pas l'avoir trop énervé. Un scandale rametterait les gardes, et ça, elle préférait éviter.

avatar
Devoirs rédigés : 2703

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Je suis un coeur à prendre~ ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Sep - 21:38


Oui, un Pandora magique, sérieusement.

/Oopsie.\

~~*o×oO•0¤OºO¤0•Oo×o*~~


Pour une fois, Rita aurait préféré se tromper lourdement. Parce qu'elle ignorait depuis combien de temps Adam avait repris connaissance, et donc, si il était parfaitement en forme ou non. Et même si il venait tout juste de reprendre ses esprits, elle n'avait aucun doute quand au danger qu'il pouvait représenter pour elle.

Sauf que, plutôt que de s'inquiéter de son sort, la jeune vampire préférait se faire du soucis pour le brun. Même si elle ne voyait pas pourquoi une mage plus ou moins dégourdie et une fée voudraient rechercher Adam pour aider les autres buveurs de sang … En tout cas, elle se perdit dans ses réflexions, observant le trio atypique de loin tout en ignorant superbement les quelques passants qui la dévisageaient, immobile qu'elle était à l'angle d'une petite rue délaissée.

Et sa rêverie dura une seconde de trop. En effet, elle ne vit le brun tourner la tête que lorsque son regard était déjà braqué dans sa direction. Si elle avait été plus attentive, elle aurait pu tourner les talons à temps pour ne dévoiler qu'une cape noire comme la nuit : mais il avait probablement aperçu son visage. Et donc l'avait reconnue. Elle ne se faisait pas d'illusion : elle était loin de ressembler à n'importe quelle personne, ni même n'importe laquelle de ses semblables. Et même si c'était dangereux, pour ne pas dire inconscient, quand on effectuait divers larcins et effractions de façon presque quotidienne, la demoiselle était bien trop fière pour chercher à se 'métamorphoser' en parfaite inconnue. Enfin, le résultat était là : elle était grillée.

Elle ne prit pas le temps d'observer l'expression que l'endormi-maintenant-réveillé affichait, et choisit plutôt de tourner les talons et de s'enfoncer entre les ombres de la rue d'où elle venait. Dans son milieu. Sauf qu'elle avait à peine eu le temps de s'éloigner un minimum de la rue principale, qu'elle entendit avant de voir quelqu'un se matérialiser grâce à un sort de téléportation tout près d'elle. Et à peine ses doigts effleuraient ils le manche d'un de ses poignards qu'on l'empoignait brusquement avant de la pousser contre le mur. Fermant les yeux, elle avait tout juste eu le réflexe de raidir sa nuque avant de percuter la paroi, pour ne pas heurter les pierres avec la tête. Et lorsque ses paupières se relevèrent, elle put profiter de la dentition impeccable d'Adam, dont le sourire était à des années lumières d'amical.

- Hi. Contente de me voir ? Lança-t-il, son ton dégoulinant de sarcasme.

Intérieurement, oui, elle était très clairement contente de le voir … la tête toujours rattachée au reste de son corps, dirons nous. Même si elle se trouvait actuellement dans une situation compromettante et de toute évidence à son désavantage. Mais par principe, elle chercha à se dégager de sa prise, relevant la tête d'un air terriblement fier et un brin hautain.

- Je ne peux pas exactement dire que ton caractère ô combien facile à vivre m'ait vraiment manqué, non, siffla-t-elle à l'intention du brun, le défiant du regard.

La provocation, autant verbale que non-verbale dans son allure, pouvait soit refroidir les ardeurs d'un interlocuteur sur les nerfs, soit lui faire commettre une erreur exploitable pour faire tourner la situation à son avantage. Pouvait. Ça ne marchait pas à tous les coups.



 —Rita Mainerson =Þ

© par Nenouille
(Abby' )




Hrp:
 
Sailor Cravache
avatar
Devoirs rédigés : 314

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Fiancée, heureuse, bref, madly in love ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Sailor Cravache
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Sep - 22:43

Nathaniel N. De Chevêche
ou l'héritier perdu
Ce n'est seulement lorsque la jeune femme tira avec une certaine brutalité la chaise flottante sur le sol que Nathaniel reprit peu à peu conscience de l'endroit où il se trouvait. Enfin, en partie.

- Voilà votre boisson Monsieur, sourit la tenancière du bar en lui flanquant une chope de bière sous le nez.

Le jeune prince l'entendit à peine et observa curieusement autour de lui ; il ne se rappelait plus exactement pourquoi et comment il s'était retrouvé ici, mais une chose était certaine, c'était qu'il avait soif ! Il délaissa donc quelques instants sa précieuse poupée pour saisir la boisson à deux mains et la boire goulûment, quoiqu'elle lui piqua les yeux. De l'alcool. C'était de l'alcool. Soit une très mauvaise idée en ce qui concernait Nathaniel, même si cet alcool était le moins fort qui soit. C'était bien la dernière chose à lui donner alors qu'il vivait sur une autre planète depuis plusieurs semaines.

Alors que le jeune homme voulait gratifier la tenancière par une de ses nombreuses élucubrations étranges, seul un « hic ! » chancelant lui échappa et il posa une main surprise sur sa bouche, les yeux écarquillés. Était-ce bien lui qui avait laissé échapper ce drôle de borborygme ? Et soudainement, il se sentit un peu nauséeux. Boire toute la chope d'une seule traite n'était certes pas la meilleure idée du siècle, mais bon sang ce qu'il avait soif ! Un pincement à l'estomac lui signifia également qu'il avait faim, et par conséquent que l'alcool brûlait son délicat ventre vide.

Il tenta de se lever, tituba, et se laissa de nouveau choir. A tâtons, il chercha son sac et sa poupée, et les serra contre lui avec force, un peu à la manière d'un enfant perdu. Il leva ses yeux naturellement larmoyants vers la jeune femme et fit un effort surhumain pour articuler non sans difficulté :

- J-j'ai aussi un peu faim...

Il tâta sa bourse vide et déplora soudainement la perte de son précieux château, de ses domestiques et de son confort indécent. Il ne savait pas trop si la tenancière allait le servir, qui plus est dans un état aussi lamentable, mais il avait bon espoir que sa bouille enfantine et son air éperdu lui rendent service. Après tout, il n'y pouvait rien s'il avait dû s'enfuir du palais royal.

- J-j-je..., tenta-t-il misérablement. Je n'ai p-plus rien sur moi..., avoua-t-il en baissant la tête.

Il se gratta la tempe avec une moue maladroite, une migraine ne tardant pas à faucher le peu de conscience qui lui restait ; ainsi perdit-il une fois de plus le cours des choses et entrevit-il fugitivement une licorne derrière la jeune femme.

« Coudre, il faut coudre » se dit-il en se réattelant à la périlleuse tâche qui consistait à jouer avec une aiguille sur une poupée en état d'ébriété.

Ah, malheureuse petite chope inoffensive, quels dégâts peux-tu causer sur un être ignorant qui ne tient pas l'alcool.

codage par Junnie sur apple-spring
Modif' par Ewald
avatar
Devoirs rédigés : 40

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Pardon ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Spéciaux :: RP have no end !-