Oui, un Pandora magique, sérieusement.

 :: Spéciaux :: RP have no end ! Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 27 Aoû - 18:18

Le royaume de Pandora est plongé dans une guerre civile. Le roi, notre bon souverain, a été assassiné, sur son trône, aux yeux de tous, par la reine sorcière. Cette dernière instaure une dictature impitoyable. Censure, surveillance renforcée, frontières fermée, tout est fait pour que les citoyens de la capitale Loitaceila ne puisse pas fuir le règle de l'horrible dirigeante. Cette dernière a su s'entourer des meilleurs, des plus puissants soldats, dotés de pouvoirs magiques, ou non. De toute façon, la souveraine est puissante, très puissante. Elle n'a pas besoin de protection, ce serait plutôt les autres qui devraient faire attention. Poison, lames, sortilèges, envoûtements, la dame maîtrise tout cela à la perfection, et n'hésite pas à s'en servir. Ses fidèles sont tous aussi implacables que leur maîtresse. C'est sûr que côtoyer cette sorcière, ça doit forger le caractère. Loups-garous, vampires, fées, et bien d'autres races, n'ont pas hésité à se rallier à elle, pour jouir d'une petite part de pouvoir, que la reine finit toujours par leur retirer, d'une décapitation bien sentie.

Face à cette tyrannie, des hommes, et des femmes, se soulèvent dans l'ombre. Décidés à résister à cette abominable reine, ils fomentent leur rébellion, dans le noir. Ils refusent d'obéir aux ordres, rejettent le pouvoir de cette despote. Ils créèrent une secte, une association, que quiconque prouvant qu'il résiste à cette oppression peut rejoindre. Des gens de tous âges, tous sexes, toute race, s'y joignent alors, par le biais du secret. Rapidement, ce clan prit une ampleur considérable, et fut nommé Les Ailes Pourpres. Ailes, pour la liberté, et Pourpre tel la passion et le sang de cette immonde régente, qu'ils promirent de faire couler. Qui prendra le pouvoir ? Personne n'en savait trop rien. Ils espéraient que la famille du roi n'ait pas été totalement exterminée, que, dans un de ces jours sombres, un héritier plein d'ambition et de sagesse, se dresse volontiers contre la domination. Il prendrait les rênes des Ailes Pourpres. Il serait le Libérateur, l'Héritier, le Sauveur. Pour l'instant, les Ailes Pourpres se contentent de quelques missions d'espionnages, sabotages, pour embêter la reine. Cette dernière n'accorde pour le moment guère d'importance à cette petite bande de malotrus qui pensent lui tenir tête. Personne ne peut la détrôner. Sauf si...

Enola n'est qu'une jeune fée guérisseuse, avec ambition de devenir un grand médecin. Elle n'est ni du côté de la reine, ni des Ailes Pourpres. Elle en a bien sûr entendu parler, mais rien ne l'a poussé à aller s'y présenter. Quand à la reine... Elle s'est faite à cet autoritarisme. Il suffit de baisser la tête quand il le fallait, de filer droit, et on n'avait pas plus d'ennuis que ça. Alors que si elle adhérait aux Ailes Pourpres... Discrète comme elle était, elle était bonne pour le cachot. Alors elle se déclarait neutre. Bien sûr, sans doute que si l'avantage tournait à un camps ou l'autre, elle ferait son choix, comme n'importe qui, mais pour le moment... Rien ne l'y obligeait, et elle vivait tranquillement sa vie de tous les jours, ce matin où elle était sortie faire son marché quotidien. Des elfes, des chats-garous, un ou deux démons (ils se faisaient plutôt rares, ces derniers temps), quelques soldats qui patrouillaient, et des mages vadrouillaient dans les rues, faisant aussi des emplettes, discutant avec tels ou tels marchands de stylos magiques, ou de babioles inutiles, ou avec un vendeur ambulant de baguettes magiques qui avaient l'air de bonne qualité.

Ce que la jeune fée recherchait, elle, c'était une de ces potions antidotes, et elle avait une adresse précise. Elle déboucha dans la rue principale de la cité. Au loin, le palais royal, bordé d'immenses jardins. Autrefois, ils étaient ouverts au public, et débordaient d'animations, mais désormais, les grilles restaient toujours fermées, tel un méchant gardien veillant sur l'entrée. Désormais habituée, la demoiselle n'y prêta pas plus attention, continuant son chemin. Comme il était assez tard dans la matinée, il y avait pas mal de monde, sur la place, mais moins qu'avant. La ville avait été très touristique et prospère, grâce à sa magie, mais, avec cette autocratie... Elle soupira, accélérant l'allure tout en slalomant entre les passants. Elle dut en bousculer un ou deux, mais ils ne firent pas attention à elle, et enfin, elle put tourner dans une ruelle adjacente, étroite et sombre.

La boutique n'était pas très loin. Quelques mètres plus loin, enfin, l'enseigne d'un magasin miteux, obscur et poussiéreux, apparut à la vue de la jeune fille. Une fiole y était dessiné, agrémentée d'un serpent louvoyant autour. Fiole, pour le médicament, le serpent, pour le poison. Très compréhensible. Sur la porte, le même symbole. Si des gens la voyaient entrer là... Elle ne donnait pas cher de sa peau. Elle zieuta donc prudemment autour d'elle, avant de la pousser dans un grincement sinistre.

A l'intérieur, rats et cafards l'accueillirent en s'enfuyant sur le parquet craquelé. Le lieu était très petit, et composé simplement d'un long couloir où s'étalait des étagèrent remplies à craquer de fioles, pastilles, herbes médicinales, au point où l'on se demandait comment ça tenait encore debout. Au bout de ce vestibule, un petit bureau, tout aussi jonché de papiers, feuilles, et tubes que le reste. Derrière, une porte, menant à l'arrière boutique. Le gérant du magasin y était sûrement. Elle attendit quelques instants, et enfin, un gros monsieur bien crado se pointa. Voix désagréable, bourrue. Que voulait-elle ? Ce qu'elle avait commandé. Elle lui tendit un papier, le parcourut de ses petits yeux porcins, et se décida à retourner dans la réserve, pour le tendre le précieux produit. Elle ne l'aimait pas, ce type. Enfin. Un bref remerciement, et elle sortit. Elle glissa le flacon dans une poche, et rebroussa chemin.

Étonnamment, quelque chose s’infiltra dans son cœur, et lui noua la gorge. Que se passait-il ? Ce n'était pas la première fois qu'elle remplissait ce genre de missions, alors pourquoi avait-elle peur ? La sensation que des événements spéciaux allaient arriver. Elle n'était pas devin, mais quand même... Elle resserra sa cape grise autour d'elle, démontrant son statue de fée guérisseuse. Ici, chaque race a sa propre cape de couleur. Son mentor, lui, avait pu avoir une cape blanche, synonyme de pureté et de neutralité. Elle espérait bien avoir la même, un jour. Perdue dans ses pensées, ses pas la menèrent jusqu'à la grande place. Une grande fontaine y coulait de l'eau glaciale, venue expressément des montagnes du nord, et quelques familiers s'y désaltéraient. Au-dessus, le ciel se couvrait de nuages noirs, menaçants à tout moment d'exploser, et de déverser leur colère. Elle pressa le pas, n'ayant pas envie de finir trempée.

Mais, ne regardant pas devant elle, elle percuta quelqu'un, dont elle ne vit que le dos, et finit sur les fesses, sur le pavé dur. Un petit tintement lui indiqua que la bouteille qu'elle avait caché dans sa cape avait heurté le sol. Elle pria pour qu'elle ne fut pas cassée, elle l'avait payée assez cher, et son maître n'aimait pas qu'elle gaspille de l'argent...

[HRP = ... Oh mon dieu ce pavé. J'espère que vous aurez le courage de tout lire, faire un rp dans l'univers de ma fic m'intéressait, et j'espère que vous aussi ! J'ai fait aussi long pour poser le contexte, j'espère que vous aurez tout saisi. Alors, comme dans ma fic, vous pouvez jouer toute sorte de race, il a des mages des quatre éléments, des assassins, des sorcières (magie noire), des elfes, des loups-garous, enfin, j'vais pas vous décliner tout le bestiaire, je pense que vous le connaissez, vous avez le choix ! J'hésite à carrément le décliner en forum... A la place de ma pension, par exemple. Si ça vous intéresse, hésitez pas à me le dire, je bosserais dessus.

Vous avez un grand choix, dans ce rp, vous pouvez parfaitement récupérer le rôle que vous jouez dans ma fiction, ou au contraire en inventer un autre, la reine, etc, seront considérés comme des pnjs que vous pourrez tout à faire intégrer au rp. Par contre, si par exemple Akake femelle récupère son rôle de m&chante sorcière, soyez fair-plays, et acceptez-le. Si vous désiriez l'être, eh bah, tant pis, vous pouvez avoir un autre rôle tout aussi intéressant.

Juste, évitez d'être un banal humain sans pouvoir, à moins par exemple d'être l'héritier dont le parle au début, ça serait comique tiens * ricane * Enfin, voilà voilà, n'hésitez pas si vous avez des questions, et, à vos plumes les amis !
* et là, le rp intéresse personne *

Voici le lien de la fic, pour qui ça intéresse d'avoir un peu de lecture ! Le prochain chapitre est d'ailleurs en cours !
http://highschool-pandora.forumgratuit.org/t898-a-bas-l-unawesome-sorciere-javel-fic-epic-combats-et-awesomness-au-rendez-vous ]
avatar
Devoirs rédigés : 968

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: J'ai mon renard, ça me suffit ! Ou pas...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Aoû - 19:02