Mar 22 Avr - 23:40


Citation

Hello, je m'appelle Charlie Little et j'ai 16 ans. Je fais partie d'un groupe de gengens, il me semble que c'est les élèves si mes souvenirs sont bons ~. Bien entendu je suis originaire d'Angleterre.




Sur la photo, elle a l'air heureuse. Elle sourit doucement. Ses cheveux blonds très clairs lui collent aux joues, surement à cause du vent. Ses joues creuses, qui mettent en valeur des pommettes saillantes, encadrant des yeux gris. Le gris sombre de l'orage, presque bleu, lorsque le tonnerre gronde et que l'air est chargé d'humidité. Ses yeux, comme les nuages, semblent prêts à déverser des torrents du liquide essentiel à la vie, et ce malgré le sourire figé sur les lèvres pâles. La jeune fille porte une robe patineuse bleu clair. Ses épaules frêles sont nues, dévoilée par le châle tombé dans ses coudes. Une robe simple et classique, qui sur la jeune fille à la silhouette fluette fait grande dame. Exactement le genre de vêtements qu'elle déteste, si l'on en croit le texte inscrit au dos de ladite photo : "Encore une robe que ma mère m'a obligée à porter. J'aurai mieux fait de ne pas aller à ce vernissage débile, en plus pour donner une impression fausse de ce que je suis. S'ils me voyaient tous avec mes sweat's informes et mes yeux outrageusement entourés de noir, ils perdraient leur air guindé et leurs paroles de lèche-botte qui essaient de bien se faire voir par la fille du juge Little !! Ce serait drôlement amusant, il faudrait que j'essaie une fois... "



"-Ecoute, Charlie, c'est vraiment très important. Tu sais que si je veux accéder à ce poste à la cour de cassation européenne, il faut que je fasse très bonne impression. Ça implique une bonne image familiale. Donc il faut que tu abandonnes cet air rebelle et que tu joues la petite fille modèle, ok ? J'ai besoin de toi pour réussir, tu comprends ?" Il se redressa avant même que la jeune fille ait le temps de répondre. Il songea "Ah, Charlie, tu nous a toujours donné du fil à retordre. Pourtant tu as grandi dans un cadre parfait, on a toujours fait tout ce que tu voulais. Alors pourquoi tu es devenue cette jeune fille solitaire et renfermée, que dis-je, associable ! qui mord à chaque fois qu'on lui propose quelque chose ?" Si Charlie avait entendu ça, elle aurait probablement répondu "-Oui, j'ai toujours eu tout ce que je voulais, sauf des parents." Cette attitude, c'était un reproche destiné à ses géniteurs, qu'elle voulait faire payer pour ne lui avoir jamais donné l'amour dont elle a avait besoin, cet amour filial. Comment se construire sans l'amour et la considération de vos parents ? Cette attitude, c'était avant tout une carapace qui entourait un cœur meurtri.





"-Dehors, tu n'es plus ma fille. Je n'ai pas mis au monde une erreur de la nature.
-La véritable erreur de la nature, c'est les parents comme toi, qui n'acceptent pas leurs enfants tels qu'ils sont. Je ne suis plus ta fille ? Je crois que je ne l'ai jamais été.


Il n'y a pas de bon moment pour annoncer à ses parents son homosexualité. Il n'y a jamais de bons moments pour annoncer à ses parents étroits d'esprits, pourris dans leur fric et ayant donné naissance à une fille à la destinée toute tracée : Un parcours scolaire sans faute, une enfance de pourrie gâtée qui rend tout bambin absolument infect, un cursus dans les plus grandes écoles pour terminée médecin ou avocat de renom. Sauf que, j'étais née avec la ferme intention de déroger à la règle. Vous allez surement penser "Encore une gosse de riche qui se plaint alors qu'elle a tout pour elle, il y a des enfants tellement plus malheureux en cette terre de souffrance et de malheurs". Vous avez raison, il y a des gamins qui meurent de faim en Afrique, des guerres insensées pour des gisement d'un liquide noirâtre et dégueulasse qui vaut une fortune et je passe le reste. Mais je suis une personne tout à fait égoïste et vous n'allez pas me dire que vous ne vous êtes jamais plaint sur votre sort. Ce n'est pas parce que mes parents sont pires que Picsou que je n'ai pas le droit d'être triste. Et je vous ferai remarquer que vous êtes les premiers à dire "L'argent ne fait pas le bonheur" et cette fois, je suis d'accord avec vous. Il ne m'a apporté que le malheur. Il m'a volé mes parents et je n'ai jamais pu construire d'amitié qui était totalement désintéressée. C'est arrivé en 4e, quand j'ai surpris une conversation de ma "meilleure amie" avec ma "pire ennemie" (Qu'est-ce qu'on est puéril, encore à cet âge là) où elles discutaient en toute tranquillité de la répartition des cadeaux que je faisais à ma meilleure amie. Oui, elles étaient de mèche pour profiter de mon extrême générosité en ce qui était ma seule relation avec quelqu'un à l'époque puisque le lien avec mes parents était - et est toujours tout à fait inexistant. Seuls eux peuvent se blâmer de ne m'avoir considérer comme leur fille que lorsqu'ils avaient besoin de moi -lors de leur apparition en public. J'étais un jouet, somme toute. En résumé, quand la seule chose à laquelle vous tenez s'avère être un piètre mensonge, vous tombez de haut. Il ne vous reste que vous même. Je ne me suis pas auto-mutilée ou quelque chose du genre, j'ai juste arrêté d'entretenir les relations que j'avais. Et quoi de mieux pour que les gens arrêtent de vous considérer comme la poule aux oeufs d'or (merci papa merci maman) que de devenir celle que tout le monde évite ? Alors, je suis devenue une personne lambda mais suffisamment exécrable pour que personne ne s'intéresse plus à moi. Mais Elle n'était pas comme ça. C'était une fille gentille et drôle, Elle est venue vers moi et bien que je ne répondais jamais à ses questions, Elle a continué. C'était la nouvelle fille que tout le monde adorait, celle après qui tous les garçons couraient et que toutes les filles rêvaient d'être. A force d'attentions, j'ai fini par faire une exception à la règle que je m'étais fixée : j'ai noué des liens avec elle. Elle venait à la maison, et même au collège, elle m'attrapait la main, elle posait la tête sur mon épaule passait ses mains sur ma taille. Ces gestes, je les aimais autant que je les détestais, et je me suis bien vite rendue compte du pourquoi : J'étais tombée amoureuse d'elle. Ça m'a pris du temps pour m'en rendre compte. Encore plus pour l'accepter, puis pour l'assumer. J'avais déjà entendu parlé d'homosexualité, mais c'était tabou dans le monde où j'évoluais, et pour moi, une fille aimait un garçon, un point c'est tout. Maintenant que j'y pense, c'est peut être pourquoi je ne m'intéressai jamais à ces derniers... Enfin, quand je l'ai annoncé lors d'une rare fois où j'ai vu mes parents, ils l'ont très mal pris, comme je m'y attendais. Ils m'ont envoyés dans un lointain pensionnat réputé grâce aux relations de mon père où j'étais censée réfléchir et prendre un nouveau départ. C'est ce que je fais. Je prends un nouveau départ, et je m'assume pleinement.



codage : DDS.
Toute reproduction, totale comme partielle sera sanctionnée !




Age : 16 ans ~
Perso de l'avatar : Aucune idée ^^'
Vous êtes arrivés grâce à : Euh... Google je crois bien ^^
1er, 2e ou 3e compte : 1er (Je n'ai jamais fait de RP avant, bien que j'en ai déjà entendu parlé. Je compte donc sur vous pour me remettre sur les rails :p Désolée pour l'histoire, c'est tout brouillon, mais je voulais vraiment donner une idée de "discours")
Mot de passe :

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Avr - 0:31
Bienvenue Charlie !

Je valide le code et je passe sur ta fiche bientôt !
Amuse toi bien. o/

Ludwik/Ashling
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Avr - 4:47
Bienvenue. ^^
avatar
Devoirs rédigés : 265

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Avr - 4:50
Bienvenue à toi, j'espère que tu te plairas parmi nous ! >w<
avatar
Devoirs rédigés : 634

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Marié. Les groupies, bats les pattes.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Avr - 9:27
Bonjour !

Je viens de faire la lecture de ta fiche.
J'ai bien apprécié car ton écriture est fluide et légère. On se laisse porter par ce texte simple mais qui nous dévoile Charlie.
J'avoue adorer son caractère et son histoire qui me rappelle certains souvenirs, mais c'est une bonne fiche.

Enjoy car tu es validée !

Ludwik/Ashling

MAINTENANT QUE TU ES VALIDE...

→ File recenser ton avatar dans les AVATARS DEJA PRIS.
→ N'oublie pas d'inscrire ta profession dans le LISTING adéquate.
→ Si tu veux dormir sous un toit, les chambres sont ICI.
→ Si tu es élèves n'oublie pas de t'inscrire dans une des CLASSES PROPOSÉES.
→ Et surtout, n'hésite pas à poster ta première DEMANDE DE RP ! Bon jeu !
DDS
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées-