Oz Vessalius ▬ Le Pénultième Péril. {TERMINÉ}.

 :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 14 Mar - 1:45



Oz Vessalius
« Un fait courageux ne doit pas conclure un homme vaillant.  »  Montaigne.



Prologue

Buongiorno, je m'appelle Oz Vessalius ♂ ♂ et j'ai quinze ans (depuis le 26 décembre 1997). Je fais partie d'un groupe de gengens, il me semble que ce sont les élèves (tous très disciplinés, bien évidemment).  Et, entendons-nous, je suis originaire de France comme la plupart du peuple d’ici !


Caractère

Optimiste ♣ Loyal ♣ Énergique ♣ Convivial ♣ Adaptable ♣ Ouvert ♥ Tolérant ♣ Extraverti ♣ Excentrique ♣ Empathique ♣ Dévoué ♣ Sincère ♣ Casse-cou ♣ Désinvolte ♣ Borné ♣ Entreprenant ♣ Charmant ♣ Honnête ♣ Courageux ♣ Culpabilité ♣ Dévalorisation ♣ Taquin ♣ Inconscient ♣ Insouciant ♣ Innocent ♣ Attentif. ♣ Curieux. ♣ Altruiste.

Il n’y a pas de société. Il n’y a que des individus. Des individus qui cultivent leur différence en se construisant leur propre identité. L’existence précède l’essence. C’est ce que disait Sartre dans ses ouvrages. Toi, Oz, tu en es la preuve. La personne que tu es devenue, la personnalité que tu t’es construite au fil du temps font de toi quelqu’un d’entier et de profond. Cela nous frappe immédiatement à ton contact : ta joie communicative qui se transmet jusque dans ton regard pétillant ne fait que corroborer l’idée d’un garçon heureux, nageant dans l’insouciance de son adolescence. Sans attaches auprès des convenances rigides, tu t’adaptes avec flexibilité aux côtés de ton entourage. L’amitié revêt une importance significative pour toi, déterminante dans la loyauté et l’attention que tu portes aux autres. Tu ne t’imagines effectivement pas les trahir. Tu n’as aucun instinct manipulateur, aucune bassesse à leur envoyer parce que tu as des principes, des valeurs qui te font correspondre à la notion très manichéenne de quelqu’un de bien. On dirait que tu n’as pas conscience ou que tu ne veux pas entendre la possibilité d’être différent ou supérieur aux autres. Tu ne considères pas les gens comme tes esclaves, tu les considères comme tes égaux alors qu’en tant que nobliau, tu aurais toute latitude à devenir un être hautain et condescendant. Tu n’as pas cette bienveillance pateline et perverse que l’on retrouve aux bedaines effacées des castes aristocrates. Tu te montres toujours ouvert envers les uns ou les autres, nonobstant de leurs différences. Peut-être parce que tu crois dur comme fer à cette maxime qui dit que l’union se fait dans la diversité. Tu ne t’imagines donc pas être un élu, un sang-pur. Tu t’imagines être Oz. Pas Oz Vessalius, juste Oz. Un petit blondinet qui aime les petits plaisirs désinvoltes de son âge.

Cela ne veut pas dire grand chose, n’est-ce pas ? Tu n’es pas porté aux grandes réflexions métaphysiques. Tu ne t’essaies pas à la philosophie appliquée, tu ne cherches pas les réponses aux grandes questions. Tu fais toujours à ta manière : dans l’optimisme philanthrope quasi-ingénu. Il y a une réalité que tu ne peux pas voir, qu’en fait, tu ne veux pas voir. Tu as été tenu à l’écart dans les grands châteaux, dans les grandes demeures du duché Vessalius. Tu n’as qu’une expérience théorique du monde extérieur que tu ne connais pas. Tu vis dans une sorte de bulle ; tu es protégé. Tu ne vois pas la misère, tu ne peux que te l’imaginer. Tu t’imagines que le Roi du monde, de son trône doré, œuvre pour les autres ? Tu n’en es pas à ce stade de naïveté. Tu préfères sûrement fermer les yeux. Tu préfères sûrement ne pas voir. Ne pas comprendre, ne pas penser. Même lorsqu’il s’agit de toi.
Tu la portes, cette culpabilité, au fond de toi. Non pas vis-à-vis des autres mais rien que vis-à-vis de toi. Tu préfères ne pas y penser. C’est mieux de positiver, de se concentrer sur le futur et d’avancer dans la mêlée tête baissée. Mais tu ignores le passé, tu vas beaucoup trop vite, Que se passera-t-il quand celui-ci te retrouvera ? À jouer à cache-cache, tu ne feras que fuir l’échéance. Pourquoi ton père ne t’aime pas, Oz ? Peux-tu répondre ? Peux-tu seulement en parler ? Tu caches tes sentiments.

Tu as beau être un garçon plein de bonne volonté, tu ne veux pas importuner les autres par tes humeurs. Tu ne te plains que très peu. Tu n’aimes pas t’étendre sur ta vie, reconnaître des choses qui feraient trop mal. Tu essaies de vivre le moment présent en te montrant énergique, pour ne pas dire hyperactif, parce que tu as des legs de ton passé que tu ne veux plus voir surgir. Tu fais sentinelle de tout, et tu finis par ne plus rien dire, même à ton meilleur ami. Tu ne t’en rends toi-même pas compte. Ce mal qui te ronge parfois le soir avant d’être emporté par les doux songes. Et si c’était vrai ? Si tu n’étais qu’un accident ?
Cela t’amène parfois à te dire que tu n’es pas capable de faire telle ou telle choses. Tu te dévalorises. Tu ne sais pas te reconnaître à ta juste valeur ; il t’arrive de te sous-estimer, toi, le garçon qu’on attend. Beaucoup de gens te mettent la pression en raison de ton statut social. Tu essaies d’impressionner ceux qui te sont chers même quand ils ne t’aiment pas. Tu te donnes au maximum, tu ne veux pas qu’on croie que tu es un incapable. Effectivement, cela laisse entendre que tu es borné. Mais aussi incroyablement volontaire et motivé quand des questions si importantes rentrent en jeu.

Une psychologie complexe. Comme tous les êtres humains, tu n’es pas quelqu’un de simple. Au devant d’un sourire se cache parfois la tristesse d’avoir été élevé dans la solitude. Tu ne sembles pourtant pas appartenir au passé. Tu es chaleureux et convivial. Tu essaies d’être le plus agréable pour les autres, mais tu aimes aussi t’amuser en taquinant ton entourage. Tu mènes parfois la vie dure aux autres, mais c’est le propre de la jeunesse ! Une bouffée d’oxygène à l’état pur. Un mélange d’extraversion et d’excentricité permise par les libertés qui te sont octroyées. Charmant, ouvert, les puissants liens qui te rattachent aux autres te donnent de l’énergie. Tu tires ta force dans l’unité, tu tires ta force avec tes amis qui prennent une place très importante dans ta vie. Attentif à leur bien être, tu es tolérant à leurs particularités. Tu te montres toi-même en pleine découverte du monde qui t’entoure.

« Quand la vie te donne une pomme pourrie, fais-en une compote ».

Que ce soit dans ta maturation personnelle ou sexuelle, tu vas au devant de tes sentiments. Tu es curieux, altruiste. Tu ne t’enfermeras jamais dans des prismes idéologiques ou dans des considérations catégoriques. Tu feras ce que ton cœur te dira avant tout, tu feras ce que toi tu décideras avant tout, indépendamment de toute influence extérieure et en laissant une place à tes amis pour qu’ils puissent s’exprimer.
Tu es comme ça, toi. Gentil, intelligent, débrouillard et attentif peu importe le milieu dans lequel tu te trouves. Et cette capacité d’adaptation te sera toujours très utile.



Physique


Portrait physique et critique (qui n’a rien d’autocritique)


Archétype modèle de la noblesse française, Oz Vessalius doit porter une attention particulière à sa tenue vestimentaire. De sa fine tête encadrée par ses cheveux blonds, assez longs pour un garçon, il se dresse sur son mètre soixante-deux dans une modélisation corporelle assez filiforme. Les yeux vert émeraude courbés en amande mettent en évidence la jovialité d’Oz, irréductible optimiste à la moue toujours souriante.

C’est un col découvert que nous le rencontrons le plus souvent. Une cravate mise négligemment, rouge ou verte selon les humeurs. Ce style à la fois recherché et désinvolte fait de lui une exception dans le monde de la noblesse. Ne s’attachant pas à son éthos corporel, c’est-à-dire l’image qu’il renvoie de lui, Oz ne se lie guère aux convenances et rigidités de sa caste sociale. Il le fait par dépit, comme tout jeune de son âge qui cherche à vivre pleinement la vie, raison pour laquelle il n’a pas l’ambition de devenir un homme du paraître, que ce soit dans son attitude ou dans son habillage.  Il se montre tel qu’il est. Conjuguant sa personnalité aux différents vecteurs associatifs de ses expressions toujours profondes, il retranscrit ses émotions sans les mystifier par des sourires patelins. Il ne porte pas l’hypocrisie sur lui, mais une honnêteté presque candide dans l’empathie qu’il communique au quotidien.

Il possède d’ailleurs sur lui une petite montre à gousset dorée dont il ne se sépare jamais, témoignant de la valeur ; de l’attachement qu’il donne aux objets qui lui sont chers. On imagine qu’il a une bonne hygiène de vie, qu’il sait se tenir quand il le faut et qu’il ne fait pas spécifiquement attention à son régime alimentaire. Sa bonne éducation rend le nobliau soumis à l’influence tacite de l’aristocratie sur l’essence de sa prestance. Cette variable d’ostracisme (par rapport aux autres) tend toutefois à s’effacer face à l’esprit libérateur dont il fait preuve en toute occasion et dont on peut témoigner dans tout son être.

C’est justement ce qu’on nous montre au plus profond de sa physiologie liée à sa construction psychique : un jeune homme de quinze ans en pleine puberté qui ne demande qu’à croquer une vie inconnue qu’il ne connaît pas encore.

Anecdote numéro 1 : Oz Vessalius est imberbe, messieurs, mesdames.
Anecdote numéro 2 : J’estime sa masse à cinquante-deux kilos, sans grande convictions pour la fiabilité de cette donnée


Histoire


« J'suis trop p'tit pour me prendre au sérieux
Trop sérieux pour faire le jeu des grands
Assez grand pour affronter la vie
Trop petit pour être malheureux »


▬ Jacques HIGELIN. La Croisade des Enfants (1985).


Mon histoire n’a rien d’exceptionnel. Vous savez, je n’aime pas passer du temps à parler de moi, je conçois cela comme une perte significative de temps ! Il fait beau aujourd’hui, il y a du soleil, je ne vois pas qu’est-ce que cela peut vous apporter d’apprendre que j’ai eu une vie tout à fait banale, comme toute personne lambda de ce monde.
Que voulez-vous que je vous dise ? Je suis né un vingt-six décembre, seulement quelques jours après Noël. Je n’ai plus beaucoup de souvenirs de mon enfance, je sais juste que j’avais une mère qui m’aimait. Mon père… Vous savez, mon père c’est quelqu’un qui travaille beaucoup, et j’ai passé le plus clair de mon temps aux côtés de mon oncle Oscar. Je dois avouer que je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ma mère. Elle est morte quand j’étais très jeune, et les rares images qui restent gravées dans ma mémoire s’effacent lentement. Je n’ai pas le sentiment d’avoir raté quelque chose dans ma vie. Je n’ai pas de « manque », ou quoi que ce soit qui s’en rapproche… C’est comme si je ne l’avais jamais connue. Elle comme mon père. Je n’ai pas souffert, je n’ai pas été triste. Je n’ai même pas pleuré. Dans mon enfance, j’avais toujours les mêmes personnes à mes côtés. Je faisais l’école à la maison, il n’était pas question pour ma famille de me scolariser. Ils disaient que j’étais « trop important », qu’en tant qu’héritier du duché des Vessalius, je me devais d’avoir une éducation particulière. C’était si particulier que je ne me posais même pas de questions. Pour moi, c’était normal. Je ne comprenais pas et je ne comprends toujours pas en quoi je devrais être supérieur aux autres en tant que noble, mais il ne me semblait pas que je me coupais comme ça de ladite réalité.

Il y a des choses qu’on ne comprend pas bien quand on est un enfant. Moi, j’ai toujours voulu rendre heureux mon père lors des rares visites qu’il faisait chez nous. Je travaillais dur, je voulais lui montrer que j’étais à la hauteur. En respectant les règles de la maison, et bien que je m’enfermais dans une prison dorée aux allures de paradis, je ne me rendais toujours pas compte de mon inutilité. Je veux dire, inutilité au sens propre du terme : je ne suis rien pour lui, et ça, je ne le savais pas. Comment le croire à voir les sourires radieux de mon oncle ? On m’a toujours vanté les compétences professionnelles de mon père. On me disait que c’était un homme intelligent, qui avait réussi dans la vie, que je devrais suivre ses pas. Mais je ne veux pas devenir comme lui. Je ne veux pas me couper du monde et me couper de ma famille. C’est un étranger pour moi. L’image qu’il donne à son fils… je ne me permettrais pas de la juger, mais je ne la trouve pas juste. Je ne veux pas faire comme lui. Il me l’a dit. Je n’aurais jamais du venir au monde.
C’était perturbant comme phrase… J’essaie de ne pas y penser, j’essaie de ne pas en parler. Je ne l’ai jamais avoué à personne.  Qu’est-ce qu’on penserait de moi ? Je ne suis pas un enfant plaintif, et je préfère passer du bon temps que me morfondre comme cela.

La vie suit son cours. Le temps passe. Je suis enfermé, quand je sors, on m’accompagne. On me protège. On me surprotège. On m’étouffe. Je m’étouffe. Les gens qui sont à mes côtés, je les aime beaucoup, mais est-ce que je ne représente pas un poids pour eux ? J’avais besoin de quelqu’un pour me libérer. J’étouffais.
Deux personnes m’ont beaucoup aidé à cela. Ada et Gilbert. Ada Vessalius, ma sœur. Trop jeune pour comprendre, elle a toujours été d’une incroyable gaieté. Son innocence, sa candeur, je me reflétais beaucoup en elle. Sans doute parce que nous étions dans la même situation, je la voyais heureuse. Et elle me rend heureuse. Je n’ai pas de soucis avec elle. Je me sens bien. J’aime faire des choses, j’aime me balader. Et quand l’adolescence arrive et qu’on me laisse plus de libertés, je me plais à explorer les différentes demeures qui me servent d’habitation. J’y découvre leurs secrets.

Je passais beaucoup de temps avec Alice et Gilbert. Deux personnes formidables rencontrées au cours de ma vie. Nous formons une petite troupe unie, nous passions beaucoup de temps ensemble et nous nous apprécions beaucoup, même aujourd’hui, avec le lycée. Je suis quelqu’un qui n’hésite pas à se dévouer pour les autres. Malgré quelques taquineries, les forts liens qui m’unissent à eux nous rendent complémentaires les uns des autres. Le naturel d’Alice, l’intelligence de Gilbert. Ce sont des personnes exceptionnelles. Quand le temps passe, quand il se met à pleuvoir, on passe des après-midi à discuter ou à jouer. Enfin, je vous parle du passé bien sûr. Nous ne jouons plus désormais.
Mes cours par correspondance se sont arrêtés lorsque j’ai dû entrer au lycée. Consécutivement à mon premier examen qu’a été le Brevet des Collèges que j’ai décroché avec une mention bien, j’ai intégré le prestigieux lycée Pandora qui unit les quatre grands duchés. J’ai beaucoup insisté pour qu’Alice vienne avec moi. Je voulais qu’elle participe à cet aventure,  avec Gilbert et moi. Elle avait passé tellement de temps à nos côtés. Il me paraissait injuste qu’elle ne puisse pas nous rejoindre. Je fus très heureux d’apprendre que ma doléance fut acceptée.

En outre, j’ai découvert d’autres gens. Elliot, personnage intéressant mais qui ne paraît pas beaucoup m’apprécier… J’essaie de rester sérieux en toute occasion, mais je suis souvent convoqué chez le C.P.E. Je suis vraiment plein d’énergie. J’ai un trop-plein de choses à dire ou à faire. Si je tiens le cap au niveau de mes résultats, je n’en oublie pas l’amusement. Je suis quelqu’un qui prend le temps de bien faire, mais qui sait aussi prendre le temps de décompresser. À la rétrospective, je pense que ma vie a été beaucoup plus calme que certains. Je ne me sens pas malheureux, je me sens paisible en moi-même. Je tiens à en faire partager les autres. Je tiens aussi à me convaincre moi-même que, non, je ne suis pas un raté.

Au contraire. J’aimerais me convaincre de mes qualités. J’aimerais aussi pouvoir voir les gens que j’aime être heureux. Leur bonheur m’importe plus que les convenances et le regard des autres sur moi.  



L’Étranger


Âge : J'ai vingt-deux ans depuis le 29 février « imaginaire » dernier. Ce qui, reconnaissez-le, est une date de naissance assez exceptionnelle.
Perso de l'avatar : Oz Vessalius du manga éponyme où il est repris.
Vous êtes arrivés grâce à : Ma chère et tendre Ashling O'Connor aux multiples facettes, toutes étonnantes, cette brave fille.
1er, 2e ou 3e compte : Tout premier compte sur ce forum, et malheureusement le dernier aussi parce que je n'aurais pas le temps de m'en faire un nouveau.
Mot de passe : [code validé !]

FICHE PAR ROMANE

avatar
Devoirs rédigés : 11

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Pour l'instant, célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 1:55
Déjà, bienvenue sur le forum, en espérant que tu t'y plaises !
J'adore le début de ta fiche, et je suis impatiente de voir la suite qui promet d'être géniale.
Si tu as des questions ... elles suivront les autres. XD
Bonne chance, très cher Oz !
- le code est bon, je valide ! -

Ash "aux multiples facettes".
irish woman
avatar
Devoirs rédigés : 388

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Paumée.
Voir le profil de l'utilisateur
irish woman
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 10:38
Bienvenue o/
avatar
Devoirs rédigés : 136

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Couple avec Caro
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 16:06
Je te souhaite la bienvenue version "officielle" ^^
avatar
Devoirs rédigés : 265

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: SAMBA ! DE JANEIRO ! Ah c'est pas ça que tu veux savoir ? Ben t'en aura pas plus.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 18:09
T'as l'air d'avoir la classe **. Bienvenue o/
avatar
Devoirs rédigés : 4856

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: With my shy cuty girl ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 22:35
Bonsoir,

Merci pour vos messages. Quelqu'un de classe ? Peut-être pas, ahah. Je te laisse cette appréciation, très chère.
J'ai terminé ma fiche autrement. J'ai pris deux libertés. La première, c'est d'aller à l'encontre de ce qu'il y a d'indiquer dans le prédéfini concernant le groupe susnommé. J'ai privilégié un club de littérature, qui, je le pense, correspond plus à la personnalité d'Oz. Je peux le changer si cela vous provoque quelques remous, bien que je l'imagine difficilement faisant partie du club de Sport. L'autre raison est que je m'en suis rendu compte au dernier moment, je n'avais pas vu l'information jusqu'au point final de mon histoire.
À ce propos, c'est le deuxième point, je ne savais pas trop quoi écrire. J'ai fait un petit peu de remplissage, j'espère que cela vous conviendra et que je n'ai pas défiguré le personnage.
Fin de communication et merci d'avance.
avatar
Devoirs rédigés : 11

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Pour l'instant, célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 22:38
Bienvenue, Oz :3 Au plaisir d'un Rp prochain ^^
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 23:48
Je te remercie Lorraine.
avatar
Devoirs rédigés : 11

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Pour l'instant, célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Mar - 12:26
Bienvenue ! \(^O^)/ Tu écris vraiment bien ! *w* J'espère que tu te plairas par ici, et bonne validation~ ♥
avatar
Devoirs rédigés : 2703

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Je suis un coeur à prendre~ ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Mar - 21:03
bienvenue sur le forum!! 8D
avatar
Devoirs rédigés : 73

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: C-ça ne vous regarde pas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Mar - 22:03
J'affirme ce qu'ont déjà dit les autres: tu as un style d'écriture plaisant à lire et très bien... bah... très bien écrit!

Les Rps n'en seront que plus agréable, j'espère en faire quelques uns avec toi... en tout cas, bienvenue!
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Mar - 15:19
Bonjour, et bienvenue sur notre forum !

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour ce léger retard de validation. Hélas, ma vie réelle et ma connexion Internet me réservent sans cesse des surprises… Bref. Passons à cette petite fiche.


Tout d’abord, je te remercie pour la syntaxe et l’orthographe soignées. C’est le genre de détail qui met de bonne humeur. Ensuite, l’idée de séparer les trois parties de ta description par des types de narration différents était bonne, vu qu’elle nous permet de mesurer ton niveau d’écriture. Et c’est un solide niveau que tu as là.

Dans la globalité de ta fiche, on voit que tu as bien cerné le personnage d’Oz. Tu ne l’as pas limité à un imbécile heureux, mais pas à un petit être torturé non-plus. Tu sais faire preuve de discernement, et c’est un bon point pour toi.

J’avoue avoir été rassurée en voyant l’histoire d’Oz, écrite à la première personne. Au vu de la verve dont tu as fait preuve dans les deux parties précédente, j’étais quelque peu inquiète quant à la manière dont tu allais faire parler Oz. Car si ton style est très développé, l’usage de belles tournures de phrases à la française avec un tas de grands mots dedans peut paraître relativement rébarbatif pour certains lecteurs. Fort heureusement, ta narration à la première personne colle tout à fait à l’innocence et la fraîcheur du personnage. Tu n’auras donc certainement aucun mal à RP avec.

Quant au fait d’adapter un peu le personnage (tu parlais du club de littérature), cela ne pose pas de soucis. Merci d’avoir prévenu, cela dit !


Je te cite maintenant un petit oubli, certainement dû à de l’inattention : « Deux personnes m’ont beaucoup aidé à cela. Ada. Ada Vessalius, ma sœur. » et… c’est tout. Où est passée la deuxième personne, là est la question…


En conclusion, donc, je pense que tu es tout à fait apte à interpréter le personnage d’Oz. Je préfère cependant prévenir, tout comme je le ferai avec chaque prédéfini dorénavant, qu’une bonne présence est demandée pour pouvoir garder ce personnage… Les Rplayeurs de ce forum et moi-même comptons sur toi !

Je laisse la fiche accessible si tu veux corriger l’oubli dont je t’ai parlé (n’oublie juste pas de me prévenir quand ce sera chose faite), mais celui-ci n’est nullement préjudiciable à ta validation. Je te déclare ainsi par la présente comme étant validé ! Amuses-toi bien sur notre forum !


Mr. Gold

MAINTENANT QUE TU ES VALIDE...

→ File recenser ton avatar dans les AVATARS DEJA PRIS.
→ N'oublie pas d'inscrire ta profession dans le LISTING adéquate.
→ Si tu veux dormir sous un toit, les chambres sont ICI.
→ Si tu es élèves n'oublie pas de t'inscrire dans une des CLASSES PROPOSÉES.
→ Et surtout, n'hésite pas à poster ta première DEMANDE DE RP ! Bon jeu !
DDS
Admin Gold
avatar
Devoirs rédigés : 134

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Célibataire. Je n'ai rien à ajouter.
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Gold
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Mar - 17:45

Bonsoir. J'aimerais tout d'abord remercier Ashley, Lila et Alan. J'apprécie qu'on reconnaisse les efforts que je me donne pour rédiger quelque chose, qui, je l'espère, aura été correcte à de nombreux niveaux. Je suis encore toutefois insatisfait, et si je me relisais avec plus de sérieux, j'éviterais quelques répétitions et erreurs mal à propos.

À propos du commentaire de Mr. Gold, j'aimerais te couvrir de remerciements en sucre brun pour avoir pris la peine de le rédiger. Je ne suis pas déçu de l'attente. J'avais peur de lire un banal "tout est bon, je valide", ce genre de choses qui me donne l'impression d'avoir écrit toute une fiche pour... rien ! C'est d'autant plus positif que tu n'as pas l'air déçu, ce qui me satisfait moi-même quant à l'interprétation que j'ai eu du personnage. Ashling se souvient sans doute de mes inquiétudes à ce sujet, et j'ai opté pour les trois narrations différentes afin de palper avec laquelle je me sentais le plus à l'aise. Je voulais savoir jusqu'où je pouvais écrire avec Oz, j'en connais maintenant mes limites : juste inexistantes. =P.

Au sujet de l'oubli que tu cites, ce n'est pas vraiment un oubli. Il me semblait clair que la deuxième personne était Gilbert, je reconnais toutefois qu'en conséquences, le passage devenait trouble, ambigüe et assez maladroit.

Encore merci pour le sérieux dont tu as fait preuve et pour le temps que tu as pris à lire ma fiche. Mon activité sera à la hauteur de mes disponibilités, normalement, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes là-dessus.

Bien chaleureusement,
Oz Vessalius.
avatar
Devoirs rédigés : 11

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Pour l'instant, célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées-