Little boy who loves dreaming ▬ Lawrence

 :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 25 Fév - 22:53




Lawrence Humphrey
JE SUIS DE CEUX QUI PARLENT PAR LEURS PLUMES
je suis aussi un rêveur




Je m'appelle Lawrence Humphrey et j'ai 17 ans. Je fais partie d'un groupe de gengens, il me semble que c'est les élève. Bien entendu je suis originaire de France, mais aussi du Pays de Galles.



OUI J'AI 16 ANS. ET CERTAINS AIMENT, D'AUTRES NON.
juste moi



► Assis dans l'herbe, le dos calé contre le tronc du saule isolé, Lawrence rêve réellement. Rêve sans dormir dans ce lieu paisible et aux quelques rayons de lumières transperçant. Tenant son stylo plume offert par son ancien professeur de littérature entre ses doigts fins et délicats, il écrit comme souvent. Parcourant les lignes en train de sécher de ses yeux marrons aux couleurs caramel et aux éclats de pistache, son sourire s'étire légèrement en se relisant. Fines, rosées et douces, on pourrait penser qu'elles ont déjà frôler tant de leurs semblables. Fausse erreur, rares sont ceux qui ont les toucher, les effleurer ou jouer doucement avec elles. En se courbant légèrement, son visage à la peau pâle s'illumine face à tous les mondes se créant devant lui.

De loin, il ne semble pas si différent, le jeune Lawrence. Et en fronçant un peu les sourcils, il serait simple de le décrire brièvement, comme tous les jeunes gens de son âge. Même courbé, sa finisse se voit parfaitement avec une certaine petite impression de maigreur mais restant harmonieux. Même avec le soleil, on distingue bien ses cheveux oscillant entre le châtain foncé et le brun profond. C'est seulement en s'approchant, que les détails apparaissent. Il porte un simple t-shirt qui lui faut le reconnaître, moule plutôt bien son torse fin. Il en va dans le même sens avec son pantalon neutre, qui lorsque le jeune homme est assis, permet d’apercevoir vaguement la trace de son boxer blanc, dévoilant délicatement ses hanches étroites.

Certains diront qu'il semble faible, chose en partie vraie puisque Lawrence est loin d'être un des plus fort de sa classe. Certains diront que son physique n'attire que peu. D'autres au contraire, seraient capable d'être charmés par cet être détendu sous cet arbre.

A vous de vous faire une opinion.



MES REVES, MES ENVIES, MOI
bien entre tes bras



Ou le garçon si spécial, sans grandes différences.



Certains vous le présenteront comme un génie, une plume incroyable, ou encore un être de pur talent. Il est vrai qu'un des grands sujets gravitant autour du jeune homme reste et restera éternellement ses écrits faisant rêver tous ses professeurs et jurys de concours.
Moi, je vous le présente sans artifices, mis à nu.
Un jeune garçon de seize ans, qui garde ses pensées au fond de lui. « Tiens, c'est l'intello. », « Le prodige. » … qui peut se vanter de connaître Lawrence ? Peu de personnes, voir, vraiment personne.

Un jeune garçon calme et posé, qui voit la vie comme la possibilité de faire rêver les autres juste avec une feuille et un stylo. Un jeune garçon au cœur tendre et aux paroles certes réfléchies mais douces. Mais mêlé à cette douceur chaleureuse, un vrai brasier de passions, qui ne sort que très rarement. Peut-être avec de la persévérance, vous arriverez à atteindre le foyer incandescent.

Un foyer de désirs que l'étudiant refoule souvent. Déjà, il a toujours eu du mal à trop parler de son homosexualité, sujet extrêmement déplaisant dans sa famille conservatrice qui ne voit son orientation, que comme une simple passade et l'imaginant déjà marié et père, professeur à l'académie française … à croire que sa vie leur appartient. Pourtant c'est bien les hommes que Lawrence ose regarder discrètement, c'est ces hommes, dont lui rêve pendant ses nuits de désirs ressortant enfin. Aussi stupide que cela puisse paraître, Lawrence a toujours rêvé d'une sorte de « prince charmant », oh non ! Pas une grand blond vaniteux et fort chevaleresque, mais que une homme capable de le charmer et le séduire en le regardant comme un garçon doué de sentiments. Ou encore, un homme qui ne voit pas son corps … non, tout simplement, qui lui trouverait du charme. Mais à cela, s'ajoute une difficulté … des plus ennuyeuses pour un garçon sortant de l'adolescence. Et pour cela, je vais vous l'expliquer à travers une comparaison toute simple, vue de la part de Lawrence.

Face à un camarade de classe, un lycéen, il ne verra quasiment toujours, qu'un possible ami, une âme avec qui passer ses récréations, qui pourrait lui raconter ses problèmes et vice versa … il verra un jeune homme, mais à moins de problèmes de cœur, rien de plus. En revanche, les seuls qu'il regarde fortement sont souvent plus âgés … sûrement de la part leurs expériences. Il se sent bien auprès d'eux et même si dans la morale de notre société actuelle, cela est souvent vu comme malsain, il n'y a qu'entre leurs bras, que Lawrence rêve pleinement.

Je vous dis cela, mais ce n'est pas comme ces différentes scènes s'étaient vraiment déroulées … oui, Lawrence n'a jamais encore connu quelqu'un, que ce soit sentimentalement ou même physiquement. Et de même, ce grand rêveur aux pieds sur Terre et à l'imagination dans la main a toujours voulu que ce moment soit … comment dire … magique et surtout, avec la personne qu'il aime. ( après, ne mentons pas, ces contacts physiques, une fois mis en confiance, il n'a aucun problème pour les assumer, voir plus … humhum. )

Mais assez parlé de ce sujet, passons donc à un autre si vous le voulez bien. Bien que travailleur et studieux, il lui arrive de vivre comme beaucoup d'adolescents de son âge, d'aller à quelques fêtes de passer une après-midi au parc pour rire ou encore et je vous jure que c'est véridique, de se cacher au CDI au moment de la fermeture.

Ah oui, une précision, comme tout le monde, Lawrence a ses faiblesses comme ne pas savoir tenir l'alcool, complètement échauffé après quelques gorgés. Ou encore, être incapable de jongler avec de simples chiffres … les addictions, ça passe, comme les soustractions. Mais dès que les divisions ou multiplications apparaissent, le jeune homme panique totalement et n'arrive guère à écrire plus de deux petites équations. Cette faiblesse en maths lui fait terriblement honte, alors il n'en parle que très rarement. De même, si Lawrence est considéré comme un prodige de la langue française ou langues, il y a comme les maths, de nombreux domaines qui lui sont totalement inconnus. Tels la mécanique ou la cuisine. En effet, inutile de lui demander de changer une ampoule ou cuisiner pour quatre … à moins que vous ne soyez fous. Et s'il fait de son mieux en sport, sa taille, son poids, son petit corps considéré souvent comme faible n'est pas toujours un avantage.  

Voilà, juste Lawrence, nu.



MON PASSE, MON HISTOIRE
mon futur



Trop jeune pour écrire mes mémoires, je ne suis pas vaniteux au point d'étaler mes dix-sept printemps sur trente cent pages … je vais donc tenter de faire un court résumé, promis, il ne durera pas des lustres. 
Commençons donc au début de ma courte vie, car il est vrai que je suis assez jeune … mais j’égare. Ainsi, je suis née à Paris, à l'hôpital des enfants de Necker en service de surveillance constante, ma mère possédant une déficience immunitaire trop forte pour la laisser dehors avec moi en elle. Si bien qu'elle passe une grande partie de sa grossesse au lit … mais cela ne suffit pas. Il paraît que je tenais dans une main, lorsque l'on m'arracha à mon habitacle protégé. Avec le temps, j'ai appris que je suis né à seulement cinq mois après ma création, et quelques jours plutôt, je n'aurais pas été viable. 

Pour je suis bien présente face à cette feuille, et malgré ma faiblesse mes parents m'ont aimé de suite. Je les ai vu, leurs sourire, et même les pleurs de mon père devant la couveuse, ma mère encore en salle de réveil. Oubliant ce léger détail, je n'eus jamais à me plaindre ! Au contraire, ma famille était généralissime entre mon père avocat au parquet de Paris, comme ma mère qui se trouvait être greffière à Cardiff, ne vivant plus avec nous depuis des mes premières années et étant retournée dans son pays, auprès de sa famille. Dans notre grand appartement situé au milieu du centre historique de la capital, le bonheur nous souriait à moi et à mon « papa ». 

J'avais huit ans, jeune élève souriant dans l'une des prestigieuses écoles privées de Paris, petite tête brune si inconsciente. Déjà à cette époque, j'écrivais, bien sûr que simple textes, mais je les considère quand même comme une partie intégrante de ma si jeune carrière d'amateur. 
J'avais huit ans, et ma vie se trouva être bousculée lorsque mon père ne rentra pas un soir de travail. Il n'était pas mort, mais à l'hôpital, pâle, faible, gémissant de douleur. Juge reste un métier avec certains risques et un jeune homme qu'il avait condamné à quinze ans de prison ferme, ne tarda pas à venge sur mon père. Il le renversa à un passage clouté et … lui fendit la colonne vertébrale, sans la lui briser. Mais en une seconde, il perdit l'usage de ses jambes, de son bassin, son torse et de son bras gauche. Ironie quand on sait qu'il était gaucher …


Il n'avait voulu d'exercer un métier de justice, et le sort s'était finalement retourné contre lui. Moi, je voyais mon père tremblant, mon père souffrant, pour père suppliant. Il rêvait de retrouver l'usage de ses membres, de de nouveau me tenir dans ses bras. Car seul moi pouvait encore lui montrer mon affection de manière physique. Lui ne pouvait plus utiliser que les mots … Je faisais de mon mieux mais pour l'aider de la meilleure manière possible, nous avions une aide à domicile en journée … même si on ne sommes pas restés longtemps dans l'appartement. Même avec les assurances, les indemnisations et aides, nous ne pouvions garder l'appartement dans Paris. Oh, ne croyez pas que nous étions à la rue, loin de là ! Mais les charges étaient trop importantes et les vieil immeuble, peu pratique pour un fauteuil roulant. Nous avons donc déménagé, sans pour autant rejoindre ma mère au Pays de Galles. Mère qui si elle fut attristée par l'accident de mon père, ne fut pas pour autant plus présente. Mais dans le fond, ma mère, que représentait-elle pour moi ? Une femme qui m'avait donné naissance et qui à présent, m'appelait quelques minutes toutes les trois semaines ou m'envoyait des cartes pour mon anniversaire. Une inconnue, d'une certaines façon.

Et puis j'étais bien avec mon père, nous avions trouvé une maison de plein pieds à côté de Montpellier. Le soleil du Sud de la France lui faisait énormément de bien, même si j'avoue que j'avais beaucoup de mal à supporter les étés là-bas. Je n'ai jamais été fait pour les grandes chaleurs et le climat de Paris, même avec son air pollué me correspondait bien mieux ! Mais je n'allais pas me plaindre. Dans le département de l'Hérault, nous avions réussi à nous rapprocher de notre famille, qui tenait à aider mon père également. On était pas malheureux tous les deux, car avec les progrès de la médecine, beaucoup de loisirs lui étaient accessibles. Nous passions de grandes soirées à jouer au Scrabble ou à analyser différentes adaptions des Misérables en riant devant une bonne pizza fraîchement livrée. Un père génial, qui me laissait profiter aussi de ma jeunesse ! Je n'étais pas asocial, loin de là ! Les fêtes, les sorties, les cinémas … je participais à tous même si j'étais l'alcool, deux ou trois expériences de sorties finies … dans la voiture de mon père, où j'étais incapable d'aligner pour le trois mots et encore moins, de construire une phrase ! Bref, on dira juste que je ne tiens pas vraiment bien l'alcool. Enfin, le cidre ça passe, mais une fois … euh non, il ne vaut mieux pas savoir.
Sinon, je passais mon temps à écrire. Écrire, écrire, inventer, écrire. J'adore faire naître la passion de la lecture, si bien que je me suis donné comme jamais dans cet art, jusqu'à gagner des concours et être lauréat. Je veux en faire mon métier, je sais que je suis né pour mettre sur papier mes pensées. Je serai écrivain, je le sais, même mon père en est sûr.

J'ai été traumatisé. Mais je n'en parlerai pas, sauf aux personnes qui seront proches avec moi, car je ne pense pas que cette partie de ma vie soit faite pour être affichée au grand jour.

… Passons à autre chose. J'ai demandé à mon père, l'autorisation d'aller à Pandora. Pourquoi Pandora ? Je voulais un internat déjà. Mon père ne fut pas triste, car il savait que je ne l'abandonnais pas. Encore là, il ne se passe pas une journée sans messages entre nous … et puis Sylvie, la Maîtresse de maternelle lui a tapé dans l’œil, alors je me doute qu'il n'est pas seul les soirs. Mon père que j'adore. Mais aussi, on m'avait vanté les professeurs de français de ce lycée, alors quoi de mieux pour me perfectionner ? Je n'ai pas trouver d'autres établissements dans ce genre.

Alors me voilà Pandora, Encore faut-il que je trouve le bon train !  




Moi ? Ou plutôt Ashling ?


Hello ; moi c'est Ashling ou Wenash ou tout simplement /trouvez le numéro complémentaire ; j'ai 17 printemps & la moitié dans ma tête & puis c'est tout. C'est mon troisième compte avec Ashling et Ludwik. Oh, & j'suis sage, j'ai lu le règlement, 8D


(c) MEI SUR APPLE SPRING

Administratrice rêveuse
avatar
Devoirs rédigés : 193

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Alone !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Fév - 23:07
bienvenue 8D
avatar
Devoirs rédigés : 73

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: C-ça ne vous regarde pas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Fév - 23:17
Bienvenue sempaï
avatar
Devoirs rédigés : 265

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Fév - 14:26
Merci à vous deux !
Attendez, je calcule ... c'est mon septième personnage. Alors, qui fait mieux ? 8D
Plus que l'histoire, et ça sera fini.
Je vais essayer de me dépêcher.
Thanks !
Administratrice rêveuse
avatar
Devoirs rédigés : 193

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Alone !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Fév - 14:34
Han, copieur de code de prez ! /SHOT/

Re-re-re-re-re-re-rebienvenue, alors xD
avatar
Devoirs rédigés : 634

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Marié. Les groupies, bats les pattes.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Fév - 21:37
Ashling !!!!!!!!!!! Re-bienvenue \o/
avatar
Devoirs rédigés : 2713

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: /
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Mar - 22:42
Bonsoir,

Merci de vos accueil à vous deux ! L'histoire avance.

A bientôt, une fois validé !
irish woman
avatar
Devoirs rédigés : 388

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Paumée.
Voir le profil de l'utilisateur
irish woman
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Mar - 14:24
Re-bienvenue ! \(^O^)/ Zolie fiche~ owo
avatar
Devoirs rédigés : 2703

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Je suis un coeur à prendre~ ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Mar - 15:39
Re (x7) Bienvenue !! :3
Ton personnage est vraiment passionnant, lire ta fiche était un véritable plaisir pour les yeux bon j'avoue juste que je me suis perdue deux-trois fois dans le texte à cause des lignes rapprochées XDD. J'ai hâte de lire la suite de ton histoire. Bonne continuation ! :3

ps : alors j'ai juste un petit doute, concernant le code de validation, on te l'a validé ? x)
Directrice suprême
avatar
Devoirs rédigés : 1108

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur http://highschool-pandora.skyrock.com
Directrice suprême
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Mar - 18:59
Merci Camille ! ♥

Je bosse bientôt la fin que je bosse à fond !

Ash =w=
irish woman
avatar
Devoirs rédigés : 388

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Paumée.
Voir le profil de l'utilisateur
irish woman
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 1:14
Navrée du double post. ;w;

Fiche finie ! *désolée pour les fautes d'inattention, je n'arrive jamais à relire ;w;*
Administratrice rêveuse
avatar
Devoirs rédigés : 193

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Alone !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Mar - 15:20
Il y a effectivement quelques fautes inattention - et aussi une phrase où il manque des mots - mais rien de trop méchant x)

Bref je te valide plus tôt que prévu -ah la philo, j'y arrive pas vraiment D8. Sur ce bonne continuation et au plaisir de te croiser dans des Rp :3 Abyss ? Une prof' de français à grande renommée ? J'savais pas D8 *brique*

MAINTENANT QUE TU ES VALIDE...
→ File recenser ton avatar dans les AVATARS DEJA PRIS.
→ N'oublie pas d'inscrire ta profession dans le LISTING adéquate.
→ Si tu veux dormir sous un toit, les chambres sont ICI.
→ Si tu es élèves n'oublie pas de t'inscrire dans une des CLASSES PROPOSÉES.
→ Et surtout, n'hésite pas à poster ta première DEMANDE DE RP ! Bon jeu !
DDS


PS : si tu as des doutes, c'est Camille x3
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées-