Xerxes Break : un élève a-bso-lu-ment modèle !

 :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 6 Déc - 20:03




Xerxes Break


Carte d'identité







    -Nom : Break
    -Prénom : Kev-BAM- Hem, Xerxes
    -Surnom : Xerx, le clown, Grand frère (par sa petite maîtresse), le Chapelier.
    -Famille : Les Rainsworth, qu'il sert du mieux qu'il peut.


    -Age : 16 ans
    -Sexe : masculin
    -Taille : 1m72 (Wai, un peu plus petit que dans le manga. uwu
    -Nationalité : Française, s'il est bien humain.

    -Métier / Fonction : élève et valet de Miss Rainsworth.
    -Club : Pas de club des clowns magiciens et retors ? Dans ce cas, non, merci.


    -Autres : Rien de particulier... Entre et sort par les armoirs, mange du sucre à longueur de temps, parle avec sa poupée,manipule les autres, cache son passé. Pour informations supplémentaire, consulter son dossier. -SBAF-
    -Niveau RP : Assez bon. o/
    -Quel groupe souhaitez-vous intégrer ? : Elève, parmis les autres. Ou pas ?





Descriptions
Physique




Il est possible qu’un jour, sans penser aux conséquences d’un tel acte d’apparence si anodine, que vous ouvriez un placard. Bon. Si on prend en compte qu’il est possible que ce même placard se trouve dans endroit appelé Lycée Pandora, alors il est également possible que dans ce placard, toujours et encore le même, à la place de ce vous cherchiez, vous tombiez sur un œil rouge écarlate. A présent, il est possible, et nous ne vous en voudrions pas, que vous refermiez la porte du placard, ou plus simplement que vous vous enfuyiez à toutes jambes vous enfermer dans votre chambre pour ne plus en ressortir du trimestre. Mais si vous avez la patience de rester un peu devant ce placard, vous serez très certainement soulager de constater que cet œil rouge ne se ballade pas seul en pleine nature. Son propriétaire sortira dans les prochaines secondes, un large sourire aux lèvres, à la fois charmant et moqueur.
Tandis que vous courrez à l’autre bout du couloir, observons donc cet étrange individu. Xerxes Break ne ressemble pas à la plupart des monstres qui dorment dans les placards.

Il s’agit d’un jeune homme de seize ans, assez grand, et d’une minceur étonnante. Le visage fin, la peau blanche, les cheveux neigeux, et, au milieu de la frimousse, une belle tâche rouge sang, un œil brillant d’une lueur moqueuse. Eh, oui, comme si notre ami n’est pas assez étrange, il est albinos. Et, si par hasard, le vent soulève la longue mèche blanche qui lui cache la moitié gauche du visage, surprise ! Le jumeau du beau rubis droit est parti. Plus que le vide. Et, devant votre air ébahit, il se contentera de poser un long doigt fin et gracieux sur ses lèvres étirées d’un étrange sourire.

Break se déplace avec une certaine grâce, une canne d’ébène à la main, surprenante pour son âge. Si l’un de ses professeurs prenait toutefois la peine de l’ouvrir, il n’est pas sûr qu’il puisse la garder longtemps… On ne laisse pas un élève se balader avec une arme.

Il marche en sautillant gaiement dans les couloirs et en devisant avec Emily, sa meilleure amie. Il faut préciser que cette douce complice est une poupée à peau bleue en robe rose, aux long cheveux châtains et au visage peint en blanc, figée dans un éternel sourire. Pour achever de terrifier les innocents, elle parle d’une voix aigrelette pour se moquer de tout l’entourage de son « maître ».

Pour terminer ce portrait, précisons qu’il aime le violet, et qu’il ne dédaigne pas es manches trop longues pour lui avec lesquelles il adore jouer.






Mental




« Tu veux savoir ce que c’est que de vivre avec un type comme toi ? Tu veux vraiment savoir ? Alors dans ce cas, je vais te le dire. Et je peux t’assurer que c’est pas triste. D’abord t’es bizarre. Non, je suis désolée, on peut pas nier. Quand on parle avec sa poupée à longueur de temps, qu’on passe par les placards au lieu d’utiliser les portes comme tout le monde –tu sais comment ça marche au moins ?-, qu’on bouffe des sucreries à longueur de journée, même en cours, jusqu'à voler celles des autres, qu’on harcèle ses proches de moqueries et qu’on se permet n’importe quoi, on dépasse le stade de l’originalité. On va dans l’anormal. Tu m’écoutes, dis ? Bien, parfait. Parce que j’ai pas l’impression que t’écoute grand monde, justement. Ou alors tu t’en fous. Ca doit plutôt être ça, ouais. Vu l’intérêt que tu porte aux règlements et aux conseils (et surtout aux reproches) qu’on te donne. Parce que forcément, pour entendre ce que tu dois pas entendre, t’es pas mal dans ton genre. Et faut voir ce que tu fais de ces infos…. C’est quoi cette manie de manipuler les gens ? S’utiliser les uns les autres pour le bonheur de tous, mon œil, ouais ! Ca t’arrange bien, surtout. Le chantage, c’est pas moral. Et puis, quel comédien ! Jamais vu ça de ma vie. Ca te tuerait de te montrer sincère, pour une fois ? Comment ça, au moins tu tiens tes paroles ? Bon, oui, c’est pas faux. Quand tu promets quelque chose, tu le fais. N’empêche, faut faire attention à ce que tu dis, toi. A la moindre erreur de formulation dans le contrat, t’en profites, un vrai démon. Brrr. Mais ce que je voulais dire, par honnêteté c’est : Quand est-ce que tu vas montrer à tes proches que tu les aimes. Oui, ouiiii, je sais, tu n’as pas besoin de ça, tu te contente de te servir du monde entier, tu es un solitaire, blablablaaah… Tu parles ! Je sais moi, bien, comment ça va finir, si quelqu’un les touche. Il risque de s’en souvenir longtemps. Tu sais que t’es flippant, quand tu t’y mets ? Lève pas les yeux au ciel. Tu sais que tout ce que je te dis est vrai.
Parce qu’en plus, c’est pas comme si t’étais idiot. Que non, tu es même très intelligent, pour ton âge… Et assez perspicace, aussi. Toujours prompt à saisir la situation, hein ? Si tu acceptais de travailler, tu aurais d’excellentes notes. Parce qu’on ne peut pas toujours se fier à une bonne mémoire et un excellent esprit de déduction. C’est pratique, mais pas infaillible. Et en passant, tu devrais mieux te méfier de ta fierté. Un de ses jours, elle va te jouer des tours. Pourquoi, bon sang, faut-il que tu abuse des autres pour des bêtises, mais que tu refuse toujours de l’aide en cas de besoin ? C’es ta manie de croire que tu peux tout gérer seule ? C’est ça, ouais. Le jour où tu vas tomber, toi, ça va faire tout drôle. Si au moins tu acceptais de te confier, plutôt que de tout garder pour toi…Tu sais bien de quoi je parler, allez. Hé, mais hey ! Attends ! T’en vas pas comme ça, toi ! J’en ai pas fini avec t…

- Franchement, Emily. Me faire une scène pareille juste parce que pour une fois je ne t’emmène pas avec moi…

- Tu n’as pas le droit !

- C’est ça. A plus tard…~ »






Histoire




Qui se cache derrière Xerxes Break, le clown insupportable de l’école, le crétin qui vous vole vos sucreries et qui vous mets au bord de la crise de nerfs ? Ne comptez pas sur lui pour vous le dire, car au mieux il ne vous dira rien, au pire il inventera un passé purement fictif. Vous allez comprendre : c’est e effet le genre d’histoire qui alimente les rumeurs, qui se renouvellent chaque année et qui font courir des murmures et lancer des regards furtifs dans les couloirs au passage des protagonistes. Le genre d’histoire qui provoquent des réactions que l’on préfère éviter. Mais si vous jurez de garder le secret, alors je vais vous éclairer.

Pour commencer, cette histoire n’es pas uniquement celle de Xerxes Break. C’est aussi celle d’un petit garçon disparu aujourd’hui, que l’on appelait Kevin Regnard… Le petit Kevin vivait à l’époque chez les Sinclair, une famille entre la bourgeoisie et la petite noblesse, dont vous ne trouverez plus de représentants directs aujourd’hui. Il est des familles dans lesquels le métier se transmet de génération en génération. C’était le cas des Regnard. Aussi loin que l’on pouvait se souvenir, ils avaient toujours été auprès des Sinclair, certains en tant que chevaliers, d’autre en domestiques… Et rien ne semblait justifier qu’il n’en soit plus ainsi. Et pourtant…
Nul ne sait ce qui se passa, ce soir là. Kevin vivait heureux, entre ses parents et leurs employeurs, et surtout leur petite dernière, avec qui il s’entendait très bien. Comment quiconque aurait-il pu se douter ? De toute manière, on ne pense pas au malheur, quand on a dix ans. Tout comme on ne comprend pas tout de suite ce qui se passe, quand, la nuit, on est réveillé au milieu des cris et des flammes, entre la fumée et le rouge qui vous encercle, pour vous empêcher de partir. Pourtant, il faut bien fuir, pas vrai ? Alors, sans trop savoir ce qu’on fait, on se démène, au milieu de la fumée, on cherche le moyen de sortir, en essayant de ne pas penser aux cris, aux appels…

Il avait presque atteint le hall. Jamais le couloir n’avait été aussi long. La porte était si proche….
*BAM*
La dernière chose dont il se souvenait, avant son réveil, c’est une horrible douleur sur le côté gauche de son visage. Quand il ouvrit de nouveau les yeux, il était allongé sur un lit, dans la demeure des Rainsworth. Kevin les connaissait pour amis des Sinclair, et passé le premier choc, il s’empressa de submerger les dames de la famille de questions. Il souffrait de multiples blessures, mais toutes étaient superficielles, sauf… son œil gauche, qui n’était tout simplement plus. Comme si ce n’était déjà pas assez difficile, il fallut bien se résoudre à apprendre à Kevin qu’il était le seul survivant de la catastrophe. Ni les Sinclair, ni les Regnard n’avaient pu s’en sortir. Sauf lui. Alors, les cris lui revirent en tête. De nouveau, il les entendait appeler, alors que lui tentait de fuir.

Si les blessures furent longues à cicatriser, ce n’était rien en comparaison du choc provoqué par le drame. Les Rainsworth, qui avaient accepté de le prendre en charge, avaient désormais en face d’elles un garçon amer, tourmenté. Il s’en voulait, il en voulait aux autres, à la Terre entière, et il semblait que jamais il ne se remettrait. Et pourtant, petit à petit, la plaie se referma. Au contact de celles qui l’avaient recueilli, il s’adoucit, et retrouva le sourire. Au bout d’un an, il pu même retourner à l’école. Mais surtout, il cessa de s’enfermer dans le passé. Au contraire, il décida de tirer un trait dessus. Définitivement. C’est ce jour là que Kevin Regnard disparut, happé par les ténèbres de son passé. Xerxes Break, un étrange garçon au tempérament excentrique prit sa place. Nul ne sait d’où il tirait ses manières et son tempérament. Kevin dans le passé avait été posé, mais l’accident, passé le traumatisme, semblait avoir libéré un côté un peu plus retors, à l’apparence insouciant. Cependant, il y a certains aspect de sa vie d’avant qu’il ne pouvait s’empêcher de garder. Avant même qu’on ne le lui demande, il se proposa pour servir la famille qui dans un sens l’avait sauvé. Il fut donc ainsi chargé de veiller sur Sharon, qu’il considérait comme une petite sœur. Aussi, tout naturellement, il alla donc faire ses études dans les mêmes établissements qu’elle. Et cette année, c’est ici, à Pandora, où Sheryl Rainsworth, la doyenne de la famille, a été promue conseillère d’orientation psychologue, qu’il va suivre les cours avec sa petite maîtresse.

L’année s’annonce mouvementée…





TEST RP

Spoiler:
 




Vous, derrière l'Ordinateur
On veut connaître votre avis !


  • Comment êtes vous tombés sur ce forum ? : On m'a fait la pub. owo
  • Vous aimez ? Wiiiiiiiiii ! o/
  • Premier ou deuxième compte ? Pemier. >w<
  • Des petites modifications seraient nécessaires ? Vois pas. o.o Je transmettrai si jamais... XD
  • Qu'est-ce qui vous a motivé à vous inscrire ? Breaaaak ! Dans le contexte de la fic ! owo


CODE : [Code validé par Chloé]


avatar
Devoirs rédigés : 80

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Seul et sans doute pour longtemps. *jette un coup d'oeil à l'air narquois de la rplayeuse* Hey ? C'est quoi ce sourire ? èoé
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Déc - 14:59
Sakiiiiiiiiiiiiiiiiiiii -SBAF!-

Bon, je viens de finir de lire ta fiche, et c'est avec une joie non dissimulée que je te déclare officiellement comme étant le Xerxes Break de ce forum What a Face Toutes mes félicitations !

A partir de maintenant, tu peux aller RP où bon te semble, en espérant néanmoins que tu laisseras un peu de répit à tes futures victimes, hé hé... Au plaisir de RP avec toi ! :D

Chloé




« Les mots d'une phrase ou d'un vers sont les traces, les cicatrices
des sentiments de l'auteur.
» Fabrice Luchini



Mes mots tracent leur route en crimson !


Venez voir mes bestioles !:
 

Admin Chloé
avatar
Devoirs rédigés : 673

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Célib'. Et venez pas me faire ch*er avec ça. ==
Voir le profil de l'utilisateur http://highschool-pandora.skyrock.com/
Admin Chloé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées-