Mar 6 Nov - 15:44
La nuit était tombée depuis deux bonnes heures sur le lycée Pandora. L’électricité semblait être coupée et seule une multitude de bougies éclairaient les bâtiments. Dehors, la Lune faisait office de grosse lanterne lumineuse déterminant les courbes et contours de la végétation du jardin. Quelque chose se préparait doucement en salle des fêtes. Tous les élèves était réunis dans cette immense pièce, dans un seul but : fêter Halloween.

Mais cette année, ce ne fut ni du porte à porte en ville ou bien un bal costumé qui fut organisé. Non. Une sorte de chasse au trésor. Leur but, trouver une salle cachée on-ne-sait-où dans l'enceinte du lycée. Peut-être est-ce une salle normale, une pièce cachée dont le seul accès est un passage secret, n'importe quoi, n'importe où ? C'est aux habitant de l'école d'en découdre désormais. Les groupes se forment, chacun part de son côté. Tout le monde est décidé à trouver cet endroit renfermant surement une délicieuse surprise en bonbon et chocolat.
avatar
Devoirs rédigés : 5
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Nov - 14:32
[First les z'amis !]

« Pourquoi les plombs sautent à chaque Halloween ? »


C'était pile la question que je me posais, en étant dans un couloir d'une obscurité douteuse, éclairé seulement par une pâle lumière sur le côté. Mes pas résonnaient faiblement sur le carrelage. Pas un chat. Le silence total. Ça fait du bien, parfois. Et pourtant, j'avais la désagréable et horrible impression que l'on m'épiait. Pris d'un doute, je me retourne sans crier gare. Personne. Je deviens parano. Mais cette atmosphère pesante ne me quittait pas, ce qui me fit imperceptiblement frissonner.
Bref, pour un 31 octobre censé être normal, c'était vachement glauque.
Récapitulons. Aujourd'hui, on était le 31 octobre, comme je l'avais dit un peu plus haut. Autrement dit, Halloween. La radio l'avait répété toute la journée. Super... Oui, on sait que c'est Halloween. Donc j'avais songé à faire un tour dans les couloirs. Sage décision. Car cela pouvait mal, mais alors très mal, vu de péter les plombs en permanence ou dans le bureau de Lottie. Mais je regretta bien vite mon choix. Il faisait froid, sombre, je voyais des vampires/fantômes partout, et je me demandais si je n'allais pas devenir fou. Environ un quart d'heure après, j'étais :
-D'une humeur massacrante (à faire fuir un monstre. Si si, je vous jure)
-Agacé de voir un élève bondir toutes les cinq minutes en criant un mélodieux : « BOUH » !
Je m'arrêta soudain de marcher. C'est bien de se promener. Encore faut-il savoir où on va. De toute évidence, je m'étais perdu. Youpi. Vive ma chance. Bon, qui a une corde ? J'avais presque envie de voir un élève arriver. Ça faisait toujours plaisir de faire peur à quelqu'un qui est censé vous terroriser. Muahahaha. Mais... Personne. Je regarda dans tout les sens, mimant à la perfection une girouette, mais toujours personne. Même pas un adulte, un enfant, une souris éclatée, un chat... RIEN. Nada. Niet.
En désespoir de cause, je me remis à marcher vers une destination inconnue (en l’occurrence, droit devant moi.) quand soudain... Suspens... Oui je sais, on vous l'a fait des centaines de fois celle-là, dans les films : Une main, sortie de nulle part (certes, elle sortait d'une porte, mais voilà quoi, on fait avec...), m'attrapa par l'épaule pour m'attirer dans une pièce. Dans un film, vous vous serez dit que vu que ce n'était qu'un film (justement) et que je n'avais rien à craindre. Mais là, ce n'est pas un film. Et j'ai eu la frousse de ma vie. Vraiment. Ma dernière pensée fut que c'était vraiment ma veine de me faire kidnapper le jour d' Halloween.

~10 minutes après~

BOM.

-Aieuh ! Mais ça va pas ou quoi ?

En toute réponse, la porte se referma dans un claquement sec, me laissant sur le c... Sur le sol. Je voulu rouvrir la porte en secouant comme un forcené la poignée, mais rien y fit. J'entendais la vieille Rainsworth rire discrètement, ce qui me fit lâcher piteusement la poignée. Me passant la main sur le front, je regarda le panneau « COP », avant de baisser le regard sur mes vêtements. Apparemment, Rufus n'était pas le seul à subir les farces de Sheryl. Et ça, je ne le savais pas. J'aurais su, j'aurais fait attention en passant devant la porte. Je songea immédiatement à me changer. Premier arrêt, ma chambre. Chambre qui était étrangement fermée à clé. Bien... C'est ironique, hein. Je crus vouloir me tuer quand je pensa que mes clés étaient dans mes vêtements normaux (parce qu'un déguisement d'Halloween, c'est pas normal), et donc que je ne pouvais pas les récupérer avant un bon bout de temps. Mais je ne me souvenais pas avoir fermé ma porte. Est-ce que Tee était dans le coup ? Je ne pense pas... Mais si j’apprends qu'il a aidé Sheryl, je lui fait avaler son trousseau de clés. Oui, vous avez bien compris.

Alors que j'étais en train de chercher une solution pour retrouver mes habits, un bruit familier parvint à mes oreilles. Des bruits de pas. Oh oh... J’avisai le placard posé bien gentiment à proximité et, sans hésité une seule seconde, plongea à l'intérieur. Refermant doucement la porte sans un bruit, de sorte à ce que cela puisse passer pour un petit coup de vent de rien du tout, absolument pas pour une personne s'engouffrant dedans. Si celui ou celle passant dans ce couloir maudit ouvrait la porte du placard, j'étais mal. Mais rien ne se passa. J'attendis seulement et simplement de ne plus entendre les pas résonner dans le couloir (des couloirs, toujours des couloirs!) pour rouvrir la porte et partir à l'opposé. Si je voulais réfléchir calmement, il fallait que j'échappe à la vague d'élèves, de professeurs et des autres (joli nom, les autres) qui profitaient de cette journée.

Ça allait être dur, mais j'avais une détermination à toute épreuve. Et puis il fallait avouer que c'était plutôt amusant. Bref, dans la plus grande discrétion (ou pas), je me faufila dans les jardins. J'entendais parfois quelques bruits venant de joyeux adolescents fêtant Halloween. Y en avait partout. Et moi, j'étais mal. Et soudain... Un des bruits en question se rapprocha dangereusement. J’appuyai mon pied sur une branche et me hissa en quelques secondes dans l'arbre, caché par l'épais feuillage un peu orangé de celui-ci. Conclusion : Je déteste les talons. Vraiment. Bref, je m'assis sur une branche en attendant que tout revienne calme, mais...

CRAC.

-Uh ?

Sans vraiment comprendre pourquoi, je fus projeté en avant, pour me retrouver... Nez à nez avec quelqu'un, suspendu à la branche par les jambes.

-Ah, Gilbert! … Bon, tu peux me faire descendre ?
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Nov - 15:34
    Pour moi, Halloween était une fête pour les enfants. L’ambiance était très joyeuse bien que le but de la journée et/ou de la soirée était de faire peur à sa famille, aux plus jeunes, en bref, à ses proches –peut-être à des illustres inconnus aussi ?
    Il y a bien longtemps que j’avais arrêté le porte-à-porte et les soirées entre amis pour la chasse aux bonbons c’étaient transformés en jolie séance de film d’horreur, pop-corn et contage d’histoires à dormir debout dans le seul but d’effrayer ses camarades.

    Sauf que cette année, il fut temps de ressortir costume et maquillage effrayant pour une petite séance de randonné dans le lycée totalement sombre, avec pour seule lumière quelques malheureuses lampe-torche parfois dysfonctionnelles et madame la Lune se cachant très souvent derrière les nuages pour un petit somme non mérité –de mon avis-.
    Je pense vraiment que c’est une bonne idée mais … peut-être la direction aurait dû nous laisser choisir nos costumes, non ? Ou alors, empêcher les élèves de se jeter les uns sur les autres pour enfiler à un malheureux le costume de quelque chose ou de quelqu’un qu’il déteste. Parce que là … je ne peux vraiment pas bouger … vraiment pas … !

    Que je sois plus explicite ? Très bien.
    Comme à mon habitude, je reçois toutes sortes d’informations aux derniers moments. Et pour cette partie de cache-cache d’Halloween, je n’avais absolument rien prévu. Avec l’aide de mes camarades de chambré, la vieille au soir, on a trouvé un vieux drap noir un dentier louche de vampire -que j’ai bien évidemment lavé, lavé, lavé, lavé et re-re-re-relavé (bref, on a compris)- est une amie m’a gentiment prêté du rouge-à-lèvre rouge sang et par miracle j’ai retrouvé des lentilles intacts et toujours dans leur duré d’utilisations, rouge.
    Oui, se déguiser en vampire, c’est surement banal et simple, mais c’est le truc le plus rapide lorsque qu’on est prit au dépourvue !

    Ce matin, pour m’avancer dans mes devoirs et avoir une fin de semaine plus tranquille, je suis allé à la bibliothèque. Et tel un parfait idiot, je me suis endormit, sur les livres que j’avais emprunté. Par le bruit du disjoncteur qui saute, je me suis réveillé.

    Quel jour était-on ? Qu’est-ce qu’il se passait ? Était-ce le couvre-feu mis en place récemment ? Questions très débiles qui me revenaient rapidement en tête puisque c’est bien connu, quand on se réveille en sursaut bah … on met du temps à se remettre les neurones en place et plein de questions inutiles nous assaillissent sans qu’on comprenne comment et pourquoi.


  • Oh m**** ! dis-je de la même façon que ferait un chien, C’est aujourd’hui !


    J’ai rapidement rassemblée mes affaires et laisser les livres empruntés sur une table. J’aurais espérer entendre la bibliothécaire crier d’indignement, mais bizarrement, comme dans les couloirs, tout était désertique. Comme lors d’une alerte incendie …
    Quoi qu’il en soit, j’ai rapidement atteint ma chambre, la porte s’est limite ouverte toute seule –j’en ai loupé un battement de cœur !- et tout en sachant que ça ne marcherait pas, j’ai tenté de faire fonctionner la lampe pour au moins trouvé mon costume vampirique mal fait –il faut bien l’avouer !, c’est donc tâtonnant partout que j’ai bien tenté de le trouver, tout en retirant mon haut pour chopper une chemise blanche. C’est là, mesdames et messieurs que j’ai entendu un ricanement sinistre et le plancher craquer.

    Quelque chose s’est jeté sur moi, j’ai senti truc me passer dans chacun de mes bras puis une fermeture froide se fermer dans mon dos. La ou les choses mon mis un truc sur la tête, accroché un truc à l’arrière du pantalon et m’ont mis des trucs dans les mains.


    Aie aie … Le ou les chose(s) aurai(en)t pu faire plus attention, plus doucement … En plus, c’est qu’il fait froid !


    Prenant subitement peur, je suis sortie de la chambre, sentant quelque chose me chatouiller dans le cou et autour des poignets. Me stoppant fasse à une vitre plutôt bien nettoyer, j’ai un peu comprit la raison du froid et des chatouillis : portant simplement un juste-au-corps brun qui me laisser les bras et le bas du ventre nue, ce qui allait assez bien avec mon pantalon noir. Aux mains j’avais une sorte de … gants avec des petites touffes de poils. Mais pour la tête … HOREUR ! J’ai des … des…des trucs, des oreilles pointues comme les … les … vous savez ces monstres à quatre pattes qui ronronne et miaule, mais vous saute dessus toutes griffes dehors !

    Simplement, j’ai prit la fuir au lieu de retirer le serre tête. Et puis, j’aurais comprit que ce n’était pas un … de ses monstres poilus à quatre pattes qui miaules et ronronnent et vous sautent dessus toutes griffes dehors si j’avais zieuté un petit peu derrière moi, pour voir une longue queue touffu semblable à un loup ou à un renard.

    J’ai couru les larmes aux yeux jusque dehors où le froid ne me stoppa pas et je me stoppais uniquement en me prenant un arbre.


  • Ah, Gilbert! … Bon, tu peux me faire descendre ?


    J’ai lentement relevé la tête, essayant de ne pas sentir l’affreux serre-tête sur ma tête. Et au lieu de répondre à ce pauvre homme suspendu positivement, je l’interrogeais totalement. Naturellement, je l’aidais à descendre.


  • Qu’est-ce que vous avez fait pour vous retrouver là ?


    Je déteste Halloween, vraiment !
avatar
Devoirs rédigés : 458

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Nov - 14:18


Ne paniquons pas, ne paniquons pas. Voilà ce que je me répète depuis un moment pour sortir l’envie de fuir et m’enfermer dans ma chambre pour épargner une bosse à Aby (heu oui, quand je m'énerve, je frappe o/). En soupirant de temps en temps, je la suis depuis un moment dans les couloirs sombres et froids du lycée, éclairés par des torches et chandeliers, à la recherche d’une salle secrète. Super. Autant aller faire comme les petits, le porte à porte en criant « BOUH » pour réclamer un bonbon, déguisé en sorcière ou Dracula… D’ailleurs, à propos de costume, ils auraient pu demander… Je baissai encore une fois le regard sur mon haut moulant, ma jupe courte, mes collants. Tout noir. J’avais aussi une paire de boucles d’oreilles avec des cranes, je crois, et pour plaisanter, je m’étais attachée les cheveux en deux couettes sur le haut de la tête avec des espèces de pompons noirs le matin même... Une jolie harpie, quoi. Je regardais Aby qui trottinait toute joyeuse devant moi. Et revenons au début.

Il y a au moins une semaine, nous avons étés informés que cette année, Halloween serait un peu spécial. Pas de troupe hurlante dans les rues de la ville, mais une partie de cache-cache et chasse au trésor. Ça ne m’attirait guère, alors j’avais gentiment décliné l’invitation d’Aby à aller chercher cette salle secrète où se trouverait le trésor et récompense… Alors j’avais passé une journée « normale », on va dire. Quelques allusions au soir avaient étés lancées, certains étaient même déjà déguisés… Le soir, je me retirais dans mon dortoir avec la ferme intention de résister aux demandes de mes amies, dont Aby, qui m’avait fait son air de chien battu. Désolée les filles, mais je préfère lire tranquillement, et puis j’ai pas envie.

Enfin, jusqu’à ce que les plombs sautent. J’ai pas des yeux de chats ou de lunettes infrarouges, moi, donc quand la lumière s’éteignit d’un coup, je relevai la tête du bouquin dans lequel j’étais plongé et m’avait fait ignorer les chahuts de mes camarades dehors, et alla cliquer sur l’interrupteur. J’essayais plusieurs fois avant de hausser résignée les épaules en me disant que l’ampoule devait être grillée… Et si l’ampoule est grillée, faut la changer. Donc je sortis de la pièce en espérant trouver quelque part un surveillant pour l’informer… Mais quand je compris que TOUT le lycée était plongé dans le noir, je n’eus pas le temps d’ouvrir la bouche qu’on se jeta sur moi et me retira jupe et haut, me fit enfiler ces horribles trucs dont je vous ai parlé plus haut et se barrer en gloussant comme des dindes. Je restai bouchée bée, assise sur le sol glacé, porte grande ouverte devant moi, qui grinçait justement à qui mieux mieux. Je n’avais pas hurlé, pas dit un mot tellement j’étais stupéfaite. Je me relevai, scrutant devant derrière et au-dessus ma nouvelle tenue, et découvrit une jeune fille blonde habillée dans le style Gothic Lolita dans le miroir du dortoir… Je restai encore telle une carpe bouchée bée de me voir porter du noir, puis me ressaisis et voulus me changer… Avant de voir que mes vêtements avaient disparus. Chouette ! Un vol ! De vêtements, on a fait pire. Ces garces allaient me le payer ! Mon uniforme !

Je me retournai en sentant un mouvement d’air, et là, j’hurlai littéralement. Une forme squelettique, bras levé vers moi, bouche ouverte sur un cri muet, me faisait face, et la fenêtre jusqu’à là fermée derrière lui était désormais ouverte, rideaux qui volaient dans le vent qui venait de se lever. Je reculai, perdant ma voix, et la lune qui jusqu’à maintenant jouait à cache-cache derrière les nuages, fit entrer dans la pièce un rayon argenté qui se braqua comme par hasard sur mon monstre, et je découvris le squelette en plastique qui squatte un des coins de la salle de SVT, pendant misérablement au bout de sa tige d’acier. J’avalais ma salive difficilement, m’approchant du squelette pour vérifier que ce n’était pas un véritable mort…

Holàlà, Halloween me changeait radicalement ! Avoir peur d’un squelette en plastique, j’vous jure ! Même un môme de cinq ans n’aurait pas eu peur ! Je contournai M.Squelette pour aller fermer la fenêtre qui laissait le vent faire le ménage dans la pièce en faisant s’envoler papiers et objets fins.
Bon, qu’est-ce que je faisais, alors ? J’étais accoutrée Halloween, ce qui était bien la première fois depuis des années. En fait, jamais ! Je ne l’avais fait qu’une année avec mes grands-parents, mes parents toujours en vadrouille dans le monde pour leur boulot de journaliste, et ils n’avaient pas pris la peine de m’enseigner ces traditions. J’ai tout appris par moi-même dans les livres, sinon grâce à eux, je restai ignorante des trois quarts des choses dont on parle actuellement au lycée…

Je n’allai pas rester là sans rien faire. Mais, que faire ? Bonne question. Je sortis en fermant bien la porte derrière moi (bonnes habitudes avant tout /PAF/), restant toujours seule dans les couloirs vides de chez vides et lugubres et glacés de ce lycée. N’empêche, je n’étais pas rassurée. Même si je connaissais l’endroit maintenant, n’importe quoi ou n’importe qui pouvait me sauter dessus à tout moment. En ayant cette pensée, je secouai la tête, me disant que bien sûr, je lisais trop de livres d’horreurs ou de films
d’aventures !
Et là, une petite silhouette à chapeau, boucles blondes et yeux rieurs me sauta au cou en criant hystériquement de peur et/ou de joie, et je me reçus dans la figure Pyonta. Remettant mes lunettes rouges en place (ce qui n’était pas assorti à mon costume), je découvris Aby, déguisée joliment en bouffon, même si le thème n’était pas spécialement lié à Halloween… Enfin, je crois qu’elle était en bouffon, parce que admirer une tenue dans le noir de la nuit quasi-total qui régnait… Je devais être une ombre parmi les ombres avec mes habits… Mais vu qu’Aby m’avait sauté dessus, pas tellement en fait…
Bref, donc je repoussai Pyonta et sa propriétaire en demandant :

- Hé mais c’est quoi ce cirque ?!

Je regardai à nouveau la demoiselle avant de soupirer :

- Pourquoi vous m’avez changé ? J’avais dit que je ne voulais pas participer à cette chasse au trésor !..
avatar
Devoirs rédigés : 968

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: J'ai mon renard, ça me suffit ! Ou pas...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Nov - 20:03
Vive le vent , vive le vent , vive le vent d'hiver ... Ah non , ce n'est pas encore Noel mais bien Halloween ! Akane , toute joyeuse , n'avait jamais fêté Halloween ! Elle était vraiment heureuse que le lycée Pandora organise quelque chose pour l'occasion . Elle avait cherché un costume avec acharnement et elle était super contente d'avoir trouvé un déguisement de vampire victorien . Elle avait une jolie robe noire avec des froufrous blancs et un joli corset . Elle avait même été cherché un chapeau de l'époque . Elle s'était coiffé et avait mis du maquillage ! Autant dire qu'elle était plus que prête . En se regardant dans la glace , elle vit que son travail avait été super ! On aurais vraiment dit un vampire ! Elle tournoya sur elle-même et ria ! Halloween faisait son effet ...

Les profs avaient bien bossé aussi ! La déco était à foutre la chair de poule ! L'ambience était parfaite et Akane entendait juste les bruissements de sa robe quand elle marchait . Elle commençait à avoir un peu peur ... Et si quelqu'un avait la mauvaise idée de lui faire peur maintenant , il allait le sentir passer ...

Le lycée avait prévu un jeu amusant , en forme de jeu de piste avec à la clé des bonbons ! En clair , vous vous faites peur les uns les autres et vous avez droit à un joli pactole de friandises ! De quoi horrifier certain , de quoi faire frémir d'impatience d'autres ! Et Akane faisait partie de cette dernière catégorie ! Elle alla donc aux jardins et chercha dans le noir total , le départ du jeu ! Pendant qu'elle galérait un peu , elle rencontra Camille . Hé hé hé , peut-être que c'est elle qui allait faire peur à quelqu'un ...

Elle sauta sur Camille et lui cacha les yeux :
Devine qui c'est !

Mouah ah ah ah ah !!!!!!
avatar
Devoirs rédigés : 2713

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: /
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Nov - 14:29
Camille était assise à une table du réfectoire en train de manger tranquillement son repas "à la citrouille et au potiron". Dans une cantine normale, cela aurait sûrement eut un goût infecte, mais il faut avouer qu'à Pandora, nous devions avoir un chef trois étoiles comme dirigeant. La plupart des plats étaient vraiment délicieux - sauf évidement ceux aux fromages où elle faisait presque une syncope rien qu'en les voyant.

En regardant un peu autour d'elle elle remarqua avec étonnement que peu de personnes se trouvaient dans le réfectoire, et bien sûr, personne qu'elle ne connaissait. Ma foi, peut-être avait-elle oublier quelque chose. Elle se doutait bien qu'il devait sûrement se passer un truc étant donné que c'était le soir d'halloween. Mais bon.

Son repas finit, elle sortit de la cantine pour rejoindre sa chambre. Elle ne voulait en aucun cas fêter Halloween. Sa dernière fête de ce genre remontait à une dizaine d'année où elle n'était qu'une gamine se baladant dans les rues de son village, quémandant des bonbons à chaque porte en sac poubelle. Oui, oui, en sac poubelle. Faut avouer que même pour un gosse cela peut être gênant. De plus, raison de se méfier, une certaine Sharon ne cessait de lui tourner autour et de lui donner des conseils de déguisement. D'ailleurs, cette noble ne put s'empêcher de lui en passer un. En repensant à tout cela, l’adolescente qui arpentait les couloirs des dortoirs sentait la honte lui piquait du nez.

Camille arriva enfin à sa chambre. De toute évidence, Chloé n'y était pas. La jeune fille alla dans son placard et en sortit sa tenue d'Halloween. Elle hésita quelques instants, puis en regardant de plus près, fini par se décider à la mettre. Au fur et à mesure qu'elle se changer, comme si son nouvel accoutrement lui ravivait la mémoire, elle se souvint qu'un point de rendes-vous pour une sorte de chasse au trésor avait été donné. Où ça ? Aucune idée...

Elle se regarda une dernière fois dans le miroir de sa salle de bain et mit ses cheveux en ordre avec un peigne avant de déposer sur son crâne, un serre-tête noir muni d'oreilles de chat noir. Son surnom, autre que Caliméro, la faisait rigoler de façon ironique. Elle portait une robe noire assez simple mais tout de même accompagné de motifs gothique. Ses petites mains s'étaient glissées dans des gants en pattes de chat qui, contrairement aux cartoons, n'étaient pas démesurées. Une longue queues au bout blanc fouettait le sol et ses ballerines à talons claquaient bruyamment le sol. Rien de plus discret.

Fière d'elle, elle sortit de sa chambre et remarqua qu'elle était plongé dans le noir. Panne d'électricité ? C'était pas possible, elle venait d'en avoir à l'instant. Camille soupira et ne chercha pas plus à comprendre. Jetant un coup d'oeil furtif à son portable elle remarqua qu'il se faisait tard et qu'il était possible qu'elle eut loupé la réunion. Tant pis. Elle savait qu'elle faisait équipe avec une camarade de classe nommée Cadey, il suffisait simplement de la retrouver. La fillette avança prudemment grâce à la lumière de quelques bougies et de l'éclat lunaires qui traversait les fenêtres.

Facile à dire qu'à faire, la voilà paumée au milieu des jardins du lycée ne sachant pas trop où se rendre. Elle tourna assez longtemps en rond, longeant les haies et manquant de peu parfois de se faire agresser par des épines de roses. De temps en temps elle vit des formes ou des silhouettes passer et repasser rapidement. Il était clair que ce n'était pas des fantômes ou des créatures bizarres. Ca n'existe pas. C'était soit des élèves, soit des...

Camille marqua une pause dans sa réflexion. Et si c'était des tueurs ou des voleurs. Dehors et perdue, si jamais elle devait faire volte-face à ce genre d'individu, elle ne serait pas trop où aller. Des pas se firent entendre, mais l'adolescente n'arrivait pas à déterminer d'où il venait. Il faisait trop noir pour voir quoi que ce soit. L'ambiance était devenue lourde quelqu'un approchait, mais qui ?

Elle sentit soudainement des mains se plaquait d'un coup sur son visage. Quelqu'un lui parla :

- Devine qui c'est !
- Hiiiiii !

D'un coup de bras, Camille se dégagea. Le coeur battant et l'esprit confus, elle n'arrivait pas à sortir de phrase. Mais quelque chose frappa son esprit. Elle connaissait cette voix. L'ombre fit signe de ses mains à l'adolescente de garder son calme. Visiblement, l'individu en question ne devait pas se douter que Camille allait réagir aussi violemment. La personne se dévoila à la lumière de la lune sous les traits d'un costume de vampire.

- Akane ? Tu m'as fait peur ! fit-elle en se remettant tout doucement de ses émotions. J'ai cru que j'allais avoir une attaque...

Camille fixa son amie avant de reprendre de plus belle sans lui laisser le temps de répondre.

- Tiens, vu que tu es là, tu dois sûrement savoir où se trouve le point de rendez-vous pour la fête d'Halloween, tu peux m'aider, parce que je suis un peu perdue ?...
Directrice suprême
avatar
Devoirs rédigés : 1110

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur http://highschool-pandora.skyrock.com
Directrice suprême
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Nov - 14:40
Lila était assise tranquillement sur une chaise se trouvant dans la salle des fêtes. Elle ruminait quelque peu, mais n'en montrait. La dernière journée lui avait rappelée ses vieilles habitudes de ne pas montrer ce qu'elle ressentait. Une habitude bien pratique soit dit en passant, en particulier le soir d'Halloween. Pour être honnête, la jeune fille arrive particulièrement bien à contrôler sa peur, si bien que, quand on essaie de la terrifier, ce sont les autres qui le sont par son air indifférent. La jeune châtaine était donc assise, habillée d'une belle robe verte émeraude foncée. Le vert ne convient pas à Halloween me direz-vous ? Vous avez parfaitement raison ! Tout simplement car cette robe n'était pas sensée être utilisée pour Halloween ! Pour bien comprendre cette histoire, il faut que vous écoutiez toute l'histoire, depuis hier matin.

Cette matinée là, notre jeune pensionnaire reçu un message de ses parents, la sommant de venir de ce pas au manoir de la famille pour une soirée. Ne voyant pas l'intérêt de refuser, Lila y alla... Grand mal lui en prit ! Les servantes de la maison, la "torturèrent" pendant toute la journée, car : "Il faut souffrir pour être belle Mademoiselle ! Nous sommes vraiment désolées, mais ce sont les ordres de Madame et Monsieur...". Elle dut avouer que ces demoiselles avait fait du bon travail. Elle portait une magnifique longue robe émeraude foncée sans manches qui s'assortissait à ses yeux. Elle était un peu décolleté mais pas trop et mettait en valeur sa poitrine. Ses cheveux avait été bouclés, puis remonté en un chignon lâche, qui laissait échapper quelques mèches. Les servantes l'avait maquillée mais pas trop. Tout ceci donnait un ensemble harmonieux. Le soir venu, ses parents daignèrent la voir. Étrangement, ils la prirent dans leurs bras tout en souriant et pleurant, comme des parents réagirait après n'avoir pas vu leur fille depuis plus de trois mois. Cette embrassade - ponctuée de : "Tu es magnifique ma chérie !", "Tu nous avais tellement manquée !" etc...- laissa une étrange impression sur Lila, qui n'avait pas l'habitude de ce genre de choses. Elle ne savait quoi penser. Faisaient-ils semblant ou étaient ils vraiment heureux ? En tout les cas, même si elle avait pu être heureuse de ce revirement de situation, elle déchanta vite quand elle arriva dans la salle de bal. La première chose qui lui mit la puce à l'oreille fut le nombre de garçons de son âge, fils d'entreprises partenaires de celle de ses parents ou de personnes étant justes riches. Quand ses parents l'amenèrent à dire bonjour à chacun d'entre eux, elle comprit bien que ces progéniteurs voulaient la fiancer. Elle se plia à tout leurs désirs, mais leur expliqua bien qu'elle ne voulait point se fiancer de si vite. Heureusement, ses parents ne sont pas des monstres, et ils comprirent qu'elle était encore jeune. Pourtant ils l'avertirent qu'ils voulaient qu'elle continue à venir à ces bals, au cas où elle changerait d'avis.

Voilà comment notre héroïne accepta de participer à ces évènement à chaque fête importante. Le prochain se déroulant deux jours avant noël.

Elle dormit au manoir, dans sa chambre qui lui sembla bien trop grande. Sa chambre à Pandora lui manquait. Ce n'était pas bon... Elle s'était beaucoup trop attachée à cet endroit... Elle s'endormit sur ces dernières pensées.

Elle resta le lendemain midi, puis partit dans l'après midi. Elle se mit des gants et attrapa un ombrelle ainsi qu'un petit chapeau à placer sur le coté du crane pour parfaire sa tenue et ne pas gâcher sa si belle coiffure qui avait réussit à tenir pendant toute la nuit grâce à la super laque des jeunes filles qui l'avait préparée. Elle mit une heure pour arriver au Lycée, et s'inquiéta de l'état de sa robe qu'en entrant. Elle y jeta alors un coup d’œil. Elle n'était pas trop froissée donc elle n'aurait pas à la repasser, ce qui la soulagea. Oui, elle et les tâches ménagères, c'est pas l'amour. Elle se dirigea vers sa chambre dans l'intention, mais fut interceptée par quelques filles de sa classe, déguisées... Mais... Pourquoi déguisée ?

L'héritière réfléchit quelques secondes avant de pousser un cri déchirant - intérieurement-, tandis que les jeunes filles qui l'emmenait vers la salle des fêtes rigolaient, toutes heureuse. C'est quoi ces sadiques ?! Comme vous l'aurez compris, Lila avait parfaitement oublié cette fête, et son apparence semblait faire croire qu'elle voulait participer à l’évènement. Elle se résigna finalement. En chemin, l’électricité se coupa et le groupe de fille cria de peur, ce qui exaspéra Lila, qui préféra partir devant, les abandonnant derrière. C'est donc de cette façon qu'elle fut entrainée dans cette histoire.

Plusieurs adultes expliquèrent les règles puis lancèrent le départ du jeu. il fallait, en somme, trouver une salle où se trouvait une sorte de trésor. Les groupes s'étaient déjà formés, et Lila se retrouva seule. Elle avança en solitaire dans les couloirs, parfois accostée par des systèmes sensés effrayer mais qui tournait de plus au plus au ridicule. Si bien qu'à la dernière, elle ne put s'empêcher de pouffer de rire. C'est à ce moment là qu'elle remarqua les cheveux en batailles de Léo plus loin. Voulant toujours rester polie, elle s'approcha de lui pour lui dire bonsoir. Elle posa une main sur son épaule et le salua.

- Bonsoir Léo !
avatar
Devoirs rédigés : 2703

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Je suis un coeur à prendre~ ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Nov - 19:20

Si elle devait décrire la fête d'Halloween parfaite, Abby répondrait sans hésiter que son premier Halloween à Pandora correspondait parfaitement. Et dire qu'elle avait failli passer à côté de ça !! En effet, la grenouille avait trouvé un peu plus tôt dans la semaine un costume tout à fait à son goût, mais avait dû déguiser Pyonta également. Résultat : lorsqu'elle sortit dans les couloirs en début de soirée, elle eut la chance d'entendre une porte se fermer suivi peu après par une coupure de courant sans vraiment savoir ce qu'il se passait. S'approchant de la porte close qui s'avérait être celle de la salle des fêtes, elle entendit un brouhaha rapidement interrompu par un cri ô combien mélodieux (pourquoi ai-je tout de suite pensé à Lottie en me demandant qui pouvait bien se retrouver à annoncer la couleur pour Halloween ?? 8D) et un discours qui n'en finnissait pas sur les "modalités de l'évènement de cette soirée du 31 octobre". Elle n'en retint que le fait que c'était une salle secrète qui était à retrouver, que chacun pouvait former un groupe s'il le voulait, et que tous les coups seraient permis ... que demande le peuple ?? Quoi qu'il en soit, Abby s'était joyeusement élancée dans les couloirs, tant pour éviter d'être vue par les autres élèves lorsqu'ils quitteraient la salle des fêtes, probablement déjà déguisés pour leur plus grande joie (je ne vise personne 8D -SBAF-) ou pas (je ne vise toujours pers-PAN-), que pour trouver une certaine autre fille ...

L'ambiance générale semblait d'ailleurs propice à cette nuit de toutes les frayeurs avec le grand nombre de sons plus ou moins étouffés et quelques peu lugubres résonnant dans le bâtiment, du hululement à l'allure fantômatique d'un hibou aux bruits de pas plus ou moins pressés aux alentours en passant par le sifflement du vent s'engouffrant par les fenêtres pour la plupart laissées ouvertes qui rafraîchissait suffisamment les couloirs pour faire frissonner quiconque ayant une tenue trop légère. Ce qui n'était pas le cas de la jeune Calvez : la combinaison blanche qu'elle portait ne laissait pas passer le froid, et ses gambettes étaient protégées par des guêtres, rouge à gauche et noire à droite, là où la partie short bouffant s'arrêtait. Ses bras étaient également couverts presque tout du long par des manchettes, cette fois noire à gauche et rouge à droite, en substitut aux manches absentes et de la combi' et du bustier fendu rouge et noir orné de grelots enfilé par-dessus. Pyonta avait eu droit à un traitement similaire grâce à l'espèce de housse cousue assortie à la tenue de sa propriétaire le faisant ressembler à un chapeau de bouffon avec deux trous pour ses yeux et des grelots se balançant au bout de chaque pointe. Ce déguisement aurait pu passer pour un costume de Carnaval si le rouge n'imitait pas à merveille la couleur du sang séché, si les mains et le visage de la jeune fille n'étaient pas rouge de faux-sang -s'approprier du vrai sang à la dernière minute aurait pu salir la tenue uwu /BRIQUE/- et si une tête blanche aux grands yeux noirs et au large sourire cousu digne du chat de Cheshire ne pendait pas au cou de la demoiselle. La jeune fille poursuivait donc tranquillement et inlassablement sa traque au sein de Pandora,perdue dans son monde intéreur et ne se souciant pas du décor ni du froid en chantant :

- "Boys and girls of every age
Wouldn't you like to see something strange ?
Come with us and you will see
This, our town of Halloween ... ~"


Elle était bien partie pour finir la chanson quand enfin, elle repéra une tâche noire aux cheveux blonds ressemblant étrangement à ...:

- Enoooooooooo !!!!!! ~
Sa cible, habillée en une charmante tenue Gothic Lolita, l'écarta et rétorqua un peu sèchement :

- Hé mais c’est quoi ce cirque ?! *soupir* Pourquoi vous m’avez changé ? J’avais dit que je ne voulais pas participer à cette chasse au trésor !..

-Heeeyyy, j'suis pas impliquée dans un quelconque rhabillage forcé moi !! Même si je pense avoir une idée quant à l'identité de la personne qui pourrait s'en être chargée .... M'enfin c'est pas bien grave, t'es quand même toute mimi comme ça ~ <3 Et puis maintenant que t'es parée, tu veux bien participer à la fête ?? Pleeeeeeaaaaaaase !!!

Eh oui, pas folle la guêpe, elle n'oubliait pas qu'elle était venue pour renégocier la participation d'Enola à Halloween, surtout qu'elle aimerait vraiment que sa camarade l'assiste dans la chasse (au trésor hein .... Quoique ^^ ~ /TGV/).
C'est donc après maintes supplications que les joyeuses drilles finirent par se lancer dans leur recherche à travers les couloirs, sans forcément grands résultats ... D'où la question que l'éclaireuse autoproclamée du duo finit par poser :

Dis voir Eno, si je te dis un endroit flippant du lycée, tu penses à où ?? Ou alors un endroit par lequel tout le monde passera ??

Abbygaëlle avait décidé de jouer le jeu à fond, et de trouver la salle secrète avant ses rivaux, quitte à les piéger. Bref, pour résumer son état d'esprit du moment en un mot : "FIIIIIIIIIGHT !!!!!"


[HRP : N'a y est o/ !!!! Je sais, ma principale source d'inspi' ne transparaît paaaas duuuu tooouuut dans le texte ^^ -PAN-. M'enfin comme toujours, je change si il y a le moindre problème ..... n'empêche qu'es-ce que je me suis marrée en écrivant !!! X) /VROOOUUUM/]
avatar
Devoirs rédigés : 727

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Nyaaaa, Edwiiii ~ ♥ ^w^
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Nov - 18:17
Les vacances ... un doux mot pour tout les élèves . Pour Léo aussi , bien sur . Mais pour lui cela signifiait lire ! Et il avait lu tant de livre ou il y avait des fêtes d'Halloween qui ça lui a donné envie d'essayer . Bon , hein , un chapeau , une cape et une baguette , et il ferait un bon sorcier ... Autant ne pas se compliquer la vie ... Certains avaient voulu faire genre " je participe au concours du meilleur déguisement " . Sauf qu'il n'y en avait PAS ! Voila ! Alors à quoi bon faire des efforts !

En fait , l'action de Léo était surtout dû au fait que le lycée avait coupé l'électricité et , ne pouvant retenir sa colère , Léo s'était mit à hurler contre les murs du lycée et à les frapper de ses poings . On peut comprendre ensuite pourquoi des camarades sont venus lui dire de la boucler et d'arrêter de faire son hystérique ! C'est ainsi que Léo reçut un conseil pas si bête . Il n'avait qu'à participer ! Il eut même une remarque genre " Avec tes culs-de-bouteille , tu ferais un sorcier parfait . " D'abord , Léo s'énerva . Pas touche aux lunettes ... et puis un " pourquoi pas ? " sortit de sa bouche .

Oui , mais un problême restait à résoudre . Léo , qui n'avait absolument rien écouter car il savait qu'il ne participerait pas ( la preuve au-dessus que non ^^ ) , ne savait pas en quoi consistait l'événement , où ça se passait et ben ... s'il fallait un partenaire ou non . Bref , il se retrouvait tout seul sans savoir . Alors ça restait un bon plan ou pas ? Bah , autant ne pas s'ennuyer ...
Il suivit quelques élèves se dirigeant vers les jardins . Le problême , c'est qu'il marchait moins vite qu'eux , de peur de se prendre les pieds dans n'importe quel caillou ou roche ou je ne sais quoi ... Il les perdit assez vite . Sans lampe torche , ni chemin tracé ... Franchement , quel galère . Le plus simple que Léo pouvait faire était de regarder dans tous les sens et de chercher un indice . Ca le frustra . Il était sur le point de tout abandonner .

Bonsoir Léo !

Tiens , on l'appelle . C'était Lila , une fille avec laquelle il était en latin . D'un coup Léo poussa un énorme soupir . Il n'était plus seul .

Bonsoir Lila ! Dis , tu sais , toi , où ça commence leur jenesaisquoi d'Halloween . Je ne devais normalement pas participer mais ces * suites d'insultes que je ne préfère pas écrire * ( eh oui , il ne faut jamais déranger Léo quand il lit ) ont coupé l'électricité et je ne peux plus lire . Bref , tu peux me donner plus d'infos et , me conduire si tu le sais , à l'endroit où ça commence ?
avatar
Devoirs rédigés : 182

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Spéciaux :: Evènements spéciaux :: Halloween-