Prend le temps de t'asseoir et de regarder les étoiles

 :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 1 Nov - 21:50


♦️ SURNOM : Bonne question mes bons amis
♦️ Age : Dix neuf ans
♦️ Sexe : Masculin bien évidemment
♦️ Nationalité : Espagnole
♦️ Famille : Une grande soeur , une mère et un père abonné aux disparus
♦️ Métier / Fonction : Élève
♦️ Club : Musique
♦️ Autres : Musicien en herbe :D
♦️ Quel groupe souhaitez-vous intégrer ? : Théoriquement, élève.







Sanchez-Panza

Leandro



«« L'espagnol est la langue des amants, l'italien est celle des chanteurs, le français celle des diplomates, l'allemand celle des chevaux. »»








Physical

La beauté touche les sens et le beau touche l'âme. »




Si, l’on commence par le visage, on remarque que celui-ci est encadré par une touffe de cheveux tirant sur le brun. Parsemée de reflets plutôt violets. Non. Pas le violet petit fille adolescente. Non. Plutôt électrique. Il a tendance à bien aimé cette couleur. Pour lui, c’est une façon d’attirer le regard. Provocation. Uniquement cela. Attirer l’œil des passants. Montrer que même si, pendant un long moment, il n’a plus vécu parmi eux, il fait parti de leur groupe.
Il tente souvent de les dompter, parfois même de les couper. Impossible. Irréductible. Bande de lâches. Ses cheveux sont tout bonnement trop têtus pour que le jeune homme puisse penser les dompter aussi facilement. Voire même espérait y arriver un jour.
Néanmoins, il obtient par moment un résultat quelque peu satisfaisant. Non, non. Pas lorsqu’il les cache avec un bonnet en laine, alors qu’ils sont encore humides. Non, bien évidemment que non. Le jeune homme avait trouvé cette technique, que l’on pourrait qualifier de magique en observant les femmes. Oui, les femmes.
Apparemment, lorsque leurs chevelures soyeuses sont trop rebelles pour leurs esprits de femmes, où, il ne faut bien-sûr, pas grand-chose pour qu’elles ne soient totalement dépassées. Bref. Passons.
Donc, pour revenir à cette technique. C’est simplement le fait des les attacher. Et mine de rien, ca fonctionne ! Ainsi, on remarque, qu’il les attache de temps à autre (si vous avez suivis, lorsqu’ils sont moches) en une queue de cheval basse. Tout simplement.
Ses oreilles sont cachées. En même temps, qui trouverait à dire sur de simples oreilles ? Celles-ci ne sont pas décollées, n’ont aucune forme particulière. Ne sont pas des sœurs cachées de celles des éléphants. De taille normale. Si bien évidemment, il y avait une taille réglementaire écrite quelque part pour des oreilles.
Pour continuer sur les plus petits détails, ses sourcils. Personne ne sait, si, il prend le temps chaque matin des les épiler comme il se doit. Après, c’est une solution à envisager. Cet homme est capable du meilleur comme du pire en matière de physique. M’enfin.
Ils sont noirs, plutôt fins. Il a même, cette mauvaise tendance à les arquer la plupart du temps. Ce qui se trouve en dessous n’en est que plus intéressant. Ce noir qui contraste avec la mer elle-même. Le ciel. Ce bleu profond, qui vous donne l’impression que le beau Leandro peut lire en vous comme dans le plus simple des livres. Qu’il n’est pas possible d’y échapper. Ces deux yeux sont de simples puits sans fond. On y tombe, lentement, doucement, mais sûrement. Sans jamais ne pouvoir y remonter.
Certaines personnes racontent même qu’elles ont cru y voir les vagues de Neptune dans ce regard souvent indifférent du monde. Il est même souvent moqueur. Supérieur. On peut rarement y trouver compassion. A moins, qu’il soit fatigué. Une flamme lointaine de vie humaine & intéressée y brûle lorsqu'il joue du violon. Néanmoins, il sera tout bonnement impossible de la revoir dans d'autres circonstances.

Ce même regard mit en valeur par une peau pâle. Qui semble jamais n’avoir vu le soleil. Pourtant, il est né là où il fait beau. Là, où le soleil brille. L'Espagne mes amis. Peut-être que son voyage non prévu dans ce pays d'acceuil et le manque affolant d’astre solaire n’est pas inconnu à toute cette histoire. Perdant certainement son ancien teint légèrement bronzé. Du passé. Un nez fin. Une bouche fine elle aussi.
Un visage harmonieux en somme. -pour ne pas pousser le vice jusqu’au bout- voire même beau. Il le sait. Il ne s’en cache pas. Si, un jour, vous veniez à prendre une loupe, vous pourriez découvrir un petit, mais léger grain de beauté juste au dessus de sa lèvre. A gauche. Ne lui dîtes surtout pas que cela fait femme. Vous pourriez le mettre dans bien des états.
Maintenant son torse. Un torse musclé et fin. Des épaules un tant soi peu carrées. Mais rien de plus. Rien de moi. Ce cher Espagnole, n’a rien à voir de près ou de loin avec une armoire à glace. Loin de lui, de toute façon, l’idée de ressembler à ce genre d’humain déformés par l’appât des muscles. Il sait. Oui. Il sait qu’il possède une silhouette très androgyne. Qu’il ne pourra jamais prendre plus de musculature qu’il n’en possède déjà. La raison ? Le poids.
Qui dit, aucune prise de poids, dit aussi, aucune prise de muscle. C’est ainsi. Par conséquent, il en était venu à une seule et unique conclusion. Les Espagnols devaient dépenser naturellement bien plus d’énergie que les autres habitants terrestres. Les obligeant à ne prendre aucun gramme, malgré la quantité conséquente de nourriture avalée. C’est qu’il faut les nourrir ces petites bêtes.

Ses mains. Personnes encore de ce monde n’eut le loisir de voir ses mains. Pourquoi ?
Simple. On chuchote dans les bas fonds du monde des violonistes , que s’il porte des gans en cuire. C’est uniquement pour cacher des cicatrices. Profondes. Anciennes. Sans fin. Vestiges des heures de répétition avec une mère adepte des coups de règles.
Ce ne sont que des rumeurs.
Descendons sous la ceinture, voulez vous ? Des jambes sveltes mais encore une fois, possédants quelques muscles. Vous ais-je dis qu’il aimait bien le sport ? Certainement. La preuve étant, que ces muscles ne sont pas là par hasard. Simplement le cadeau, après de nombreuses heures de courses. Courir est un plaisir. Ca détend de courir. Formant par la même occasion ses mollets.
Les pieds ? Rien à dire sur ses pieds. Ce sont des pieds.

Quant à ses tenues vestimentaires, celles-ci restent souvent sobres. Il est vêtu de pantalon d’assez bonne qualité , souvent noir ou gris. Généralement, ceux qui sont gris, du moins, celui qui est gris. Viens d'Espagne. Lorsqu’il est arrivé dans ce lycée, il le portait déjà. Il est donc vieux. Crasseux. Abîmé. Et bien d’autres adjectifs tout aussi affligeants.
Monsieur, ne porte que des vêtements près du corps. Donc, les seules fois où il daigne porter un pull, ce n’est uniquement parce que celui-ci, lui colle au corps et rien de plus. Ses vestes sont souvent courtes et ne doivent surtout pas entraver ses mouvements. Pour ne pas assembler du noir sur du noir, il se contente de les porter blanches.
Ah oui, ses chaussures. Celles-ci, se doivent d’être toujours propres et bien cirées.

En conclusion, Monsieur Panza, aime prendre soin de lui et de son image.







Mental

« Le bonheur est un art à pratiquer, comme le violon. »




Il faudrait du temps. Beaucoup de temps pour décrire Leandro. Malheureusement, nous ne disposons pas d’autant de minutes. Le jeune homme n’a pas vraiment le caractère très facile du fait qu'il soit naturellement très caractériel. Il n’est pas forcement souriant non plus, aux antipodes, il n’est pas antipathique. Cela dépend quasiment du début de sa journée. Si, il s’est levé du bon pied, aucun souci. Il vous laissera la chance de l’approcher un peu, ou même de lui parler. Dans le cas contraire, il fera tout pour vous déplaire. L’approcher serai, gâcher sa journée. Il n’aime pas perdre son temps. Pour lui, certes, il est plus qu’illimité, mais ce n’est pas pour autant qu’il va rester assis sur un banc à contempler les arbres et les petits écureuils. Non, il ressent souvent le besoin de bouger, de n’importe quelle manière. Mettez-le dans un appartement, il ne fera que de tourner en rond. Loin d’être hyperactif. Il sait juste, que ne rien faire l’horripile. Généralement, il trouve toujours une occupation, que celle-ci soit bonne ou mauvaise. Il n’a pas non plus la conception du « bon » ou du « mauvais ». Non. Ce n’est pas cela. Il fait très bien la distinction. C’est juste qu’il s’en fiche profondément. Pour lui, le combat est le même.

En parlant de s'en ficher profondément, une explication s'impose. En effet, vous avez pu remarquer bien plus haut, que le jeune homme est âgé de dix neuf ans. Vous pourriez vous poser la question " bon dieu, qu'est ce qu'il fou encore en terminal ce glandu ?" L'idée est simple. Leandro est un être intelligent, qui s'est rendu compte très tôt de ses capacités dans l’apprentissage du fait de sa mémoire photographique. Le seul souci, majeur - me direz vous- est que celui-ci n'est qu'un fainéant de première zone. Préférant s'inventer des histoires pendant ces cours et dormir lors de ses soirées, plutôt que de travailler.
Cela ne fait pas de lui un être perpétuellement perdu entre le réel et l’irréel et de surcroît capricieux. Non, il reste un être très calme. Ce n’est pas quelqu’un qui va venir s’énerver sur vous, parce que vous avez osé ouvrir la bouche. Non, il en faut énormément pour l’énerver. Personne ne sait d’où lui sort cette patience. Mais il est sûr et certain, qui si quelqu’un arrive à le pousser dans les ses pires retranchements, il sera sans pitié. Tout comme aux jeux. L’une des seules distractions qu’il s’offre sont les jeux de cartes en tout genre. Tant que la mise à gagner est un bon pécule. En effet, il ne se déplace jamais pour rien. Pour lui, il faut que quelque chose lui offert en échange de ses services. Non. Pas forcément de l’argent. Parfois, il demande juste une information. Rien de plus.

L’une des facettes du jeune homme la plus intéressante est la séduction. Il s’en amuse malgré lui. Lorsqu'il était encore sur ses terres natales, il avait toujours une conquête différente. Une manière de palier un manque certainement. Ne lui demandez pas lequel. Il risquerait de vous couper la langue pour avoir osé prononcer de telles inepties. Lui, palier un manque ? Foutaises ! Pour en revenir à nous moutons. Il apprécie donc la séduction, parce que les femmes sont parfois de bonnes compagnes. Et, il n’est pas contre un peu d’argent de temps à autre, histoire de parier.
Il reste très hautain par contre . S’il daigne vous parler ou s’intéresser à vous, c’est déjà une énorme chance que vous avez là. Ne lui en demandez pas trop non plus. Effectivement, personne n’intéresse le jeune homme. Il peut passer quelques heures avec une femme, sans même lui demander son prénom. Après tout, il s’en fiche, il ne comptait pas la revoir de toute façon.
Ce n’est pas non plus, parce qu’il est au milieu d’un cercle d’humains qui discutent, qu’il va parler. Parfois même lorsque vous lui poserez une question pour savoir ce qu’il en pense, il vous répondra simplement « je n’ai pas écouté, ne répète pas surtout, je m’en fiche ». Il est dans son propre monde très souvent. Le jeune Panza n’est pas très féru du monde qui l’entour, ni même de l’Abysse. Tout se passe dans sa tête. Si, vous avez la chance qu’il s’approche de vous et engage la conversation, ne vous faîtes pas de fausses joies. Il a simplement très faim ou besoin de quelque chose. Tout n’est fait que par intérêt avec lui.

Un petit plus pourra vous être annoncé, il aime beaucoup le sport. Dès qu’il a un endroit où il a possibilité de s’introduire pour s’entraîner, ne pensez pas une seule seconde qu’il va hésiter. Il n’hésite jamais et ne se remet pas souvent en question non plus. Qu’il ait tort ou raison l’importe peu, dans sa tête il a raison. Point à la ligne. Ce n’est pas non plus un gentilhomme. Si quelqu’un à besoin d’aide, ce n’est pas sur lui qu’il faudra compter. Il passera plus son temps à regarder, en se moquant silencieusement des autres. Pourtant, un choix fut difficile. Le sport ? Ou sa passion d'enfance ? Pour entrer dans un groupe spécial. Finalement, sa passion eu le dessus. Vous avez bien évidemment le droit de demander qu'elle est donc cette passion, capable d'occuper les penser de cet oiseau libre qu'est l'Espagnole ? Simplement la musique. Plus précisément le violon. Sa mère, ancienne professeur, l'ayant introduit dans les bas fonds de cet art depuis son plus jeune âge.
Peut-être que si vous êtes adorable et patient, il vous montrera ce petit secret ?

Ps : il possède un tic, un petit quelque chose qui pourrait en énerver plus d'un. Il adore, et encore le mot semble faible, donner de petits surnoms - le plus souvent d'animaux- aux individus. Ne vous étonnez pas, s'il vous appelle crevette ou bien petite souris.







Story

What's your secret ?



Difficile d’expliquer longuement une vie qui n’a rien de bien passionnant. Leandro Sanchez-Panza est né dans le pays où le soleil ne faiblit jamais. Où la vie est rythmée aux sons de musiques entraînantes. Là, où les bidons villes sont cachées habilement aux yeux des voyageurs. Ne partons pas dans de telles divagations autours de la vie politique Espagnole. Puisque ce n’est pas le cas de Leandro . Celui-ci a vu le jour dans une famille ayant les moyens conséquents pour vivre sans trop regarder les dépenses. Sa mère, musicienne de carrière, puis professeur de musique, voyait son école personnelle subir expansion par expansion. La belle femme aux yeux stricts menait sa barque et sa petite famille à la baguette. Tel un, orchestre bien entraîné.

Le père me demandez-vous ? Militaire de carrière, il est déclaré aux abonnés absents depuis le début. Au début, assez présent pour la naissance de leur première fille, Imelda. Il décida de déserter le bateau lors de la naissance du petit garçon. L’armée devenant bien plus intéressante sur le coup. Personne ne sait ce qu’il est devenu. Mort ? Nouvelle famille ? Les questions étaient présentes au début. Puis finalement bien inutiles. Imelda comblait le manque par des dizaines de conquêtes masculines par mois. Sa femme en s’enfonçant plus profondément dans les méandres de la musique, entraînant avec elle, son fils.
Qu’est ce qu’il en avait à faire de la musique ? Franchement… Il voulait simplement s’entraîner, jouer au foot. Briser des vitres et assommer quelqu’un de ses camarades lors de bagarres de rues. Un enfant en somme. Malheureusement, ou bien heureusement, cela dépend des points de vue. Le jeune homme avait la capacité hors normes d’apprendre et de retenir rapidement. Pour lui, ce n’était qu’une vengeance des Dieux à qui il avait dû faire du tort dans une vie antérieur. Ce n’était pas possible de s’acharner autant sur lui depuis sa naissance.

Contrairement à ses dires, à ses « besoins masculins » , la musique prit le pas sur lui. Pas le piano, c’était bien trop commun. Sa mère, malgré le fait qu’elle lui ait laissé le choix de l’instrument, n’était pas d’accord pour la guitare. Bien trop barbare. Avec son visage calme, il lui fallait un instrument digne de sa beauté. Un adage nous raconte que dans le monde, il existe une personne, faîte pour vous. Il faut juste de la patience, beaucoup de patience. Pour la mère du petit Sanchez, il y avait un instrument, parmi tous, fait uniquement pour lui.

Le violon.

Des heures et des heures d’entraînements. D’écoute des plus grands. Encore des entraînements. Sa mère était stricte, bien trop stricte. Lui frappant sur les doigts, chaque fois qu’il faisait une fausse note. Laissant des marques. Qui lui rappelait qu’il se devait toujours d’être parfait. Les années étaient là, le talent aussi, le travail bien évidemment. Pourtant, l’Espagne n’était pas assez puissante et conséquente dans le monde de la musique pour le faire sortir de l’ombre. Il fallait impérativement qu’il quitte ce pays. Ait enfin son diplôme. Sortir de sa fainéantise qui l’avait fait rater son diplôme et peut-être devenir célèbre.

« Tu pars dans une école à l’étranger… La Pandora High School… Quelque chose comme ça, pour en apprendre plus sur le violon que moi je ne pourrais t'en apprendre. Essais d'être à la hauteur pour une fois;
-Non. C’est loin l’étranger. Je ne vais pas refaire une année dans un lycée encore plus ennuyeux que le précédent. Quand vas-tu comprendre que oui, j’aime bien le violon , mais que ce n’est pas non plus toute ma vie ? Et que je peux " être à la hauteur" dans bien d'autres domaines, soit dit en passant..»

Comment faire entendre raison à une mélomane de quarante cinq ans qui rêve de gloire pour son fils, violoniste prodige ? Si personne n’a d’idée. Vous êtes donc dans la situation de Leandro. Dans un avion. En direction de ce maudit pays, de cette maudite ville. De ce maudit lycée. Oh, le bureau du principal…

« J’espère pour vous que vos réussite aux examens seront concluants. Je vous remercie aussi d’avoir choisi notre école pour nous faire part de vos talents de musicien pendant les cours de musique bien évidemment. »

Leandro voulu ajouter la phrase « La facture vous sera bien évidemment envoyée. Je vous remercie de la payer en temps et en heure ». tout en hochant la tête pour montrer qu’il était d’accord. Il comprenait certes. Mais pas tout et puis, son accent était tout bonnement mauvais. A moins que le principal parle couramment l’espagnol, ils n’allaient pas souvent se comprendre ni se revoir. Comment sa mère, aussi folle soit-elle, avait pu oser le mettre dans l’avion de force, alors qu’il est majeur ? Comment avait-elle pu le laisser s’envoler pour un nouveau calvaire ? Croyait-elle encore qu’il voulait devenir musicien professionnel ?

Posant son étui et son sac, il observa la façade ancienne du bâtiment en soupirant pour la première fois.

« C’était ton rêve ça, pas le mien vielle rabat-joie »

Faisant claquer sa langue, il s’avança, déjà las, vers les jardins. Louper la première heure de cours semblait être dans ses projets.


T E S T - R P :
 





You !!

Who are you ?



    ♦️ Prénom/Pseudo : Uniquement Leandro pour le moment.
    ♦️ Age : Dix huit ans.
    ♦️ Niveau RP : ( Très) bon. A vous de voir au final
    ♦️ Personnage(s) favori(s) de Pandora Hearts : Gilbert ou bien Vincent
    ♦️ Personnage et manga de votre avatar : Sword, Armen Noir
    ♦️ Premier ou deuxième compte ? : Premier
    ♦️ Vous êtes arriver sur ce forum par/grâce à : Quelqu'un avec qui j'en ai parlé, après être tombée sur un blog.
    ♦️ Vous aimez ? Quelque chose à modifier ? : Huum, non, pas pour le moment.
    ♦️ Motivation d'inscription : J'ai besoin de me changer les idées et me sortir du droit :) ?
    ♦️ Code :
    [code validé par Cali-chan]


Fiche créée avec soin par Camille. On ne plagie pas, on ne touche pas au travail des autres ! Highschool-Pandora™
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Nov - 22:49
Bienvenue sur le forum en espérant que tu t'amuses et que tu te changes les idées !
avatar
Devoirs rédigés : 458

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Nov - 22:56
Owiiii! Encore un petit nouveau à martyriser. /pan/ ( = w =;;;
Bonne chance pour ta fiche. ♥
avatar
Devoirs rédigés : 668

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Un jour, mon Prince viendra. ♪
Voir le profil de l'utilisateur http://starcemetery.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Nov - 23:00
Te sortir du droit? Ne t'inquiète pas, onn règle tout autrement uhuh.
Et bienvenue aussi, ne meurs pas trop viiiite^^
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Nov - 0:53
Merci pour cet accueil :)
Sinon oui, je dois me sortir la tête de toutes ses révisions interminables de droit. Tueeeeeez moi !

Moment de faiblesse...
Pourquoi devrais-je dont mourir rapidement ? :)
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Nov - 10:22
Ah ... Tee va être très content si on te tue ! Il adore enterrer les gens.
Donc voilà pourquoi tu dois mourrir vite ...

Je ne fais pas du droit, mais je sais à quel point c'est dur ! Alors je te souhaite bonne chance !
avatar
Devoirs rédigés : 458

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Nov - 11:23
Théoriquement, cette fiche devrait être finie. Je dis bien théoriquement, au cas ou quelque chose n'irait pas...
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Nov - 12:13
Bienvenue à Pandora , le lycée où tout le monde est fou !!!!!!!! Je pense qu'ici tu devrais arriver à te sortir la tête de toutes ses révisions ! Bonne chance ! ^^
avatar
Devoirs rédigés : 2713

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: /
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Nov - 21:24
Bienvenue, chère nouveau violoniste ! 8D Honnêtement, je n'ai, pour le moment, lu que ton histoire - qui était d'ailleurs merveilleusement écrite - car, le reste est assez long et que mon ordi crashe... Bien entendu, je le ferais ! ♥
Sur ces bonnes paroles, je te dis à bientôt et au plaisir de RP avec toi !

Edit : Après coup, je te dis aussi bonne chance pour tes révisions, et espère que tu te changeras les idées sur le forum~ ( Ce qui est presque sur ! 8D /BLAM/ )
avatar
Devoirs rédigés : 2703

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Je suis un coeur à prendre~ ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Nov - 22:13
... *ébahi devant une fiche si bien écrite*
Waw ! Bienvenue dans cet asile/lycée et bonne chance !
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Nov - 14:05
Bienvenue sur notre forum, j'espère que tu y seras à ton aise ^^
Bien maintenant je vais m'attaquer à ta fiche >w<

Edit : Tout est bon, tu es officiellement validé !
Directrice suprême
avatar
Devoirs rédigés : 1110

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur http://highschool-pandora.skyrock.com
Directrice suprême
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées-