Mizuki Kitsune débarque !! Venez rencontrer le petit rebelle au coeur d'or... -ou pas *SBAF*-

 :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 27 Avr - 13:37




Carnet d'Identité
« Le rêveur aux cheveux qui flambent »



Miharu Rokujo // Nabari




    NOM : Kitsune
    PRENOM : Mizuki
    SURNOM : Mizu (par ma soeur...), caïd
    FAMILLE : une soeur jumelle décédée


    AGE : 17 ans
    SEXE : garçon
    NATIONALITE : Français, aux origines italiennes et espagnoles


    METIER / FONCTION : élève
    CLUB :

    AUTRES : ma couleur préférée est le vert. J'adore les renards. Mon nom signifie renard. J'aime le français, les SVT, le dessin, lire, écouter de la musique.
    NIVEAU RP : potable
    Quel groupe souhaitez-vous intégrer ? : élève









Description Physique
« Le beau ténébreux qui s'ignore »





Physiquement ? Je suis bizarre. Bon, ok, pas tant que ça, seulement à cause des cheveux. Et peut-être un peu les yeux, aussi. Je suis assez grand, autant dire une taille normale pour un mec de mon âge. Je suis plutôt maigre -pourtant je mange comme dix-, j'ai la peau un peu basanée à cause de mes origines espagnoles et italienne, et je m'habille toujours en jean quelque soit l'occasion. En haut je porte quelque fois une chemise noire, mais je préfère un simple t-shirt à manche courte souvent blanc -j'ai toujours chaud, un vrai radiateur-. Passons maintenant aux choses qui fâchent : mes yeux, et mes cheveux. Mes yeux sont verts. Bon, rien d'anormal, me direz-vous. Sauf qu'ils sont émeraude. Vraiment. Vert foncé, aussi luisant qu'une pierre précieuse en plein soleil. Ce qui me donne un air étrange, une impression que me yeux sont humides, comme si j'étais toujours au bord des larmes. Remarque, quand je ris -ce qui arrive souvent avec mes amis-, c'est le cas... Ensuite, mes cheveux. Ils sont normaux sur les trois-quarts de la longueur : noir, en bataille, un peu longs, rien de spécial quoi. Sauf si on regarde les pointes. Là ça fait tout de suite plus "space". 'Faut dire que des pointes rouge-orangé, on peut pas dire qu'on croise ça à tous les coins de rue... Certains disent que ça fait comme si mes cheveux étaient enflammés au bout. D'où les remarques de certains fan de Journal d'un Vampire, qui font évidemment le lien avec Shinichi, le démon-renard maléfique. Une des raisons pour laquelle j'évite aussi de dire que j'avais une soeur jumelle, sinon j'aurai droit à la totale avec Misao, la jumelle de Shinichi... Super, des pierres précieuses à la place des yeux, des cheveux qui crament, et une ressemblance "frappante" avec un démon-renard. Nickel quoi ! Y'a de quoi se faire peur le matin en regardant le miroir... En tout cas ça fait pas peur aux filles. Je devais avoir en permanence 5-6 groupies collées aux basques lorsque j'arrivai pour la première fois dans une école...






Description Mental
« Le renard dans les nuages »





Mentalement, on pas vraiment dire que je sois étrange. Malgré le capharnaüm permanent qui règne dans ma tête, j'ai les idées assez logiques et claires, même si j'ai tendance à me mettre en mode "poisson rouge" pour ce qui est de la mémoire. Mon gros défaut ? Je suis hyper rêveur. A un point tel que, si je suis vraiment dans mes pensées, on peut être en face de moi et me parler que je ne le remarquerai même pas. Ce qui explique pourquoi je suis très souvent à côté de la plaque, y compris dans les cours qui ne m'intéressent pas. J'adore les SVT, l'anglais, le français et le dessin, mais sinon le reste ne retiens mon attention qu'une poignée de minutes avant que mon regard ne devienne totalement vide, signe que je suis loiiiiiiiiiiin de la salle de cours... Ou alors, je me mets à faire mon caïd. D'où un de mes surnoms, d'ailleurs. Mais c'est pas méchant, loin de là... Je fais juste le débile, histoire qu'on s'intéresse un peu à moi. Je déteste être seul, même si je sais très bien qu'en faisant le clown de la classe, j'aurai un entourage du même acabit. Mais ces gens-là apprennent vite à me connaître et finissent bientôt par me laisser en se rendant compte qu'en réalité je ne suis pas comme eux. Ensuite, y'a les groupies. Les filles qui me trouvent magnifique -personnellement je me trouve plutôt franchement bizarre, à m'en faire peur tout seul- inventent un nombre incalculable de stratagèmes pour me faire tomber dans leurs bras. Sauf que ça ne marche jamais. Non que je n'aime pas les filles, ou que je ne supporte pas l'amour et tout ce qui s'y rapporte, au contraire ! Mais simplement, ces groupies-là sont pour la grosse majorité ce que j'appelle des "filles-mannequins" sans cervelle qui ne juge que sur le physique, ce que je ne peux pas supporter. Je suis plutôt bon élève, malgré mes "absences" régulières pendant les cours. J'avais peu d'amis dans mon ancienne école, mais c'était comme mes frères et soeur, et j'aurai fait n'importe quoi pour eux.
Ah, et, dernière chose, j'ai été traumatisé par la mort de ma jumelle Mitsuko lorsqu'on avait 15 ans. Voilà pourquoi la question "famille" est sensible, et pourquoi j'ai un besoin vital d'être entouré, pour essayer de combler cette absence laissée par ma soeur.







Mon Journal de bord
« Une vie de conte de fée qui se poursuit dans un asile de fou lycée étrange »





Il y a dix ans...

Je suis heureux. Je crois que c'est ce qu'on dit quand on a envie de sourire tout le temps et de sauter partout. Mitsu-onee a l'air comme ça aussi, elle n'arrête pas de sautiller pour voir l'énorme gâteau sur la table. Ce qu'il a l'air bon, ce gâteau ! Et puis, c'est très important : les taties et les tontons de la maison ont dit que quand on aura soufflé nos sept bougies, on sera des grands... Et puis elles sont jolies, ces petites lumières qu'on peut pas attraper.
- Allez, un, deux... Trois ! compte tatie Madeline, la plus gentille.
Mitsuko respire un grand coup, souffle et... éteint tout d'un coup ! J'applaudis. Elle est vraiment forte, ma petite soeur ! Est-ce que je vais réussir, moi aussi ? Je prend une inspiration, souffle... six lumières disparaissent, mais une vacille seulement avant de se rallumer. Je fronce les sourcils, pas content. Je ressouffle un coup, tellement fort que de la chantilly s'envole jusque sur le nez de Mitsu, qui rit. ça y est, cette fois on est des grands...


Il y a trois ans...

Un oreiller s'abat lourdement sur mon crâne. Je grommelle, et me retourne dans mon lit superposé, qui grince dangereusement. Quatorze ans qu'oon est là, et ils sont pas fichus de changer les lits pourris à l'orphelinat... Heureusement, c'est le seul truc de pourri ici. Les suveillants sont super, la plupart des autres enfants son nos amis, les petits nous adorent...
Je fais à présent face à mon interlocutrice, une grande blonde aux yeux océan avec une lueur espiègle dans le regard.
- Allez frérot, debout, on a dessin aujourd'hui !! me hurle-t-elle, histoire de mieux me réveiller.
Puis elle part danser un peu dans toute la chambre, tirant des sourires aux visage fatigués de nos coloc'. Ma soeur, c'est la joie de vivre incarnée. Ben oui ma soeur ! Je sais, physiquement, on ne se ressemble absolument pas... La seule chose qu'on a en commun, c'est nos pointes bizarres aux cheveux. Les siennes sont noires, les miennes rouge-orangé. Mais mentalement, on a l'impression de ne se partager qu'un seul esprit. On a pas besoin de se parler pour se comprendre. Les surveillants trouvent ça mignon, une "telle complicité". Il faut dire qu'on a toujours été ensemble, depuis les quatorze ans qu'on est ici. A douze ans, ils ont décidés de nous raconter notre histoire. Du moins ce qu'ils en savaient. Notre mère était venue, un soir d'été, accoucher ici. Puis elle avait disparue corps et âme. On ne savait pas qui était notre père. Tout ce qu'on sait, c'est que Mitsu tient d'elle ses cheveux blonds, moi mes yeux verts, et qu'avant de partir, maman avait laissé un mot. "Ne les laissez pas se faire adopter. Gardez-les. Occupez-vous d'eux. Je vous en prie. M." Voilà pourquoi depuis que nous sommes là, nous avons vu arriver et partir les enfants, sans jamais en faire autant. Mais on en a jamais voulu à maman. On s'est dit qu'elle avait ses raisons. Et puis, c'est pas comme si on avait été malheureux, ici... Et Mitsu est là. C'est ce qui compte...


Quand tout a basculé...

Il fait beau. J'aime le printemps. C'est notre saison préférée. Qu'est-ce qu'on est bien, là, dehors, allongés dans l'herbe… On entend les oiseaux chanter dans le cerisier, juste au-dessus de nous. J'aime le printemps. Mais quelque chose m'empêche d'apprécier cette journée. Je me sens mal à l'aise. Pourtant rien ne pourrait en ce jour me faire ressentir une telle gêne. Est-ce que Mitsu…?
- Mizu…
Ma sœur s'est redressée. Elle me regarde, et me sourit. Mais c'est un sourire triste. Comme si j'étais loin, et qu'elle ne pouvait pas me voir. Je fronce les sourcils et me redresse à mon tour, l'interrogeant du regard. Elle me fixe un instant, puis baisse ses yeux océan. Mais j'ai eu le temps de voir qu'elle pleure.
- Mitsuko, ça ne va pas ?
Je m'inquiète. Je m'approche d'elle. Elle redresse soudain la tête. Elle a séché ses larmes, et me fixe d'un air grave. Elle a un regard d'adulte.
- Mizu, je veux que tu me promette que tu continueras de vivre. Vivre quand tu sauras.
Je reste silencieux.
- Tu te souviens de mes migraines ?
Je hoche la tête. Elle était dans un état abominable lors de ses maux de tête. Mais que veut-elle dire que je ne sais déjà ?
- Il y a trois semaines, l'orphelinat a fait venir des médecins. Il y en avait un qui venait de très loin, un spécialiste russe, ou quelque chose comme ça. Il avait un drôle d'accent… Ils m'ont examiné, ils ont fait des radios de ma tête, pendant des jours. Pendant des jours, ils ont parlés. Pendant des jours, ils se sont disputés. Pendant des jours, ils se sont inquiétés. Pendant des jours, ils se sont demandé s'ils pouvaient m'opérer.
Je sens les larmes me monter aux yeux. J'ai compris. Mais depuis tout ce temps, et avec le lien si fort qui nous unis, comment avait-elle pu me cacher…
- Je ne te l'ai pas dit. J'ai pu te le cacher, parce que ma bonne humeur était là pour m'aider. Parce que tu étais là, à mes côtés.
Je pleure. Mes larmes coulent enfin le longs de mes joues. Je pleure. Pourquoi la vie est-elle si injuste ? Pourquoi dois-je voir Mitsuko souffrir avant de la voir disparaître à jamais ?
- Mizu… Maintenant, tu dois me promettre quelque chose… Promet-moi que tu ne diras rien, quoi qu'il arrive.
Elle me prend dans ses bras
Je pleure encore. Je la serre contre moi. Je ne peux pas le croire. Je ne veux pas.
- Promet-moi grand frère. Fais-le pour moi…
J'étouffe un sanglot en enfouissant mon visage dans ses cheveux. Je promets.
- Et aussi… Je veux que tu promettes… De me laisser partir quand j'aurai décidé de m'en aller.
Mes larmes roulent sur mes joues et se perdent dans ses cheveux couleurs d'or.
- Promet, Mizuki…
Je renifle un grand coup. Puis je me dégage de son étreinte, et la prend par les épaules. Je la force à me regarder.
- Alors toi, promet-moi que où que tu aille quand tu partiras, tu ne seras jamais loin. J'ai besoin de toi, Mitsuko…
Elle sourit. Elle pleure, elle aussi, mais elle me sourit. Un beau sourire aussi lumineux qu'une étoile. Un sourire comme elle seule sait les faire. Nous jurons ensemble.
- Je te le promet.
Elle pose son doigts sur mon coeur.
- Quoi qu'il arrive, je serai là. Toujours. "♫ Just call my name, and I'll be there...♫"


Il y a deux ans...

Tout est sens dessus-dessous. Des larmes. Des cris. De la souffrance. Un bruit. Abominable. Des flammes. De la fumée. On doit partir, très vite. Dehors, on est en sécurité. Mais Mitsuko ne viendra pas. Elle ne me suivra pas. Je l'ai su quand j'ai vu ses yeux, lorsque l'alarme incendie s'est déclenchée dans la cuisine, à côté de la chambre. Elle va partir. Elle savait qu'elle en avait plus pour longtemps. La tumeur était bien trop avancée. Je dois partir. J'ai promis. Je suis dehors maintenant. Les flammes vont jusqu'en haut du bâtiment. Tous les surveillants sont sur le trottoir, avec les pensionnaires. Ils sont tous là. Ils ont peur. Les grands consolent les petits. Ils ont peur. Mais eux, ils sont là. Tous, sans exeption. Moi, je suis tout seul. Le lien qui m'unit à ma jumelle est là. Mais il ne relie à rien dans ce monde. Plus maintenant. Les pompiers arrivent, mais je sais qe c'est trop tard. Enfin les larmes se décident à couler. Elles laissent des traces humides sur mes joues noires de suie. Je tombe à genoux. Nos vies ne seront plus jamais comme avant, petite soeur...


Il y a deux jours...

Je regarde le papier. Mon nom y est écrit, à côté de celui de mon nouveau lycée. Je contemple une dernière fois ma chambre, puis fais rouler ma valise vers la sortie. Un nouveau départ, dans une nouvelle école. Tu me manques, petite soeur...
Je chantonne cette chanson qu'on a toujours adoré.
"♫ wherever is love, I'll be there...♫"






TEST RP
Spoiler:
 

.





Vous, derrière l'écran

  • Comment êtes vous tombés sur ce forum ? Je suis déjà passée par là... Mais chuuut !
  • Vous aimez ? Ben pourquoi tu crois que je suis là ??
  • Premier ou deuxième compte ? Deuxième !
  • Des petites modifications seraient nécessaires ? Je pense pas, non ^^
  • Qu'est-ce qui vous a motivé à vous inscrire ?
ça me plaisait déjà bien sur mon premier compte ^^


CODE : [code validé par Camille]

avatar
Devoirs rédigés : 72

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: devine èwé
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 13:52
coucou Flo n°2 !
avatar
Devoirs rédigés : 4856

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: With my shy cuty girl ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 14:40
Bienvenue Mizuki Kitsune ! (<- mdr, ça ne m'étonne pas venant de toi xD). Oh un personnage de Nabari *o*
Bon courage pour ta fiche =3
Directrice suprême
avatar
Devoirs rédigés : 1110

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur http://highschool-pandora.skyrock.com
Directrice suprême
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 14:43
Mercii !!

Tiens, si tu connais le personnage c'est cool, ça m'arrange pour donner le nom et le manga dans la fiche, parce que moi je l'ai pas trouvé là où j'ai pris l'image...
avatar
Devoirs rédigés : 72

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: devine èwé
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 14:49
Re bienvenue Florine !
avatar
Devoirs rédigés : 2703

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Je suis un coeur à prendre~ ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 14:56
    C'est Miharu Rokujo de Nabari me semble-t-il.
Directrice suprême
avatar
Devoirs rédigés : 1110

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur http://highschool-pandora.skyrock.com
Directrice suprême
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 16:47
Merci Lila !!

ok merci Camille, je l'ai rajouté ^^ tu veux bien vérifier que tout est ok sur ma fiche ?
avatar
Devoirs rédigés : 72

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: devine èwé
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 18:20
Bienvenue Florine ! Ou plutot Mizuki !
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 20:09
Oh que c'est triste... Mais j'ai pas compris : avant, vous aviez des tantes et des oncles, mais vous êtes nés à l'orphelinat, alors ce n'était pas vraiment votre famille ?
avatar
Devoirs rédigés : 4856

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: With my shy cuty girl ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 20:12
En fait, les "taties et tontons de la maison" ce sont tous simplement les surveillants de l'orphelinat, mais vu à travers les yeux d'enfants de 7 ans... on imagine que dans l'orphelinat, les surveillants se font appeler comme ça par les plus petits, c'est un surnoms affectueux pour replacer les parents si tu veux
avatar
Devoirs rédigés : 72

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: devine èwé
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 20:58
J'adore le personnage, j'adore son histoire et son caractère. J'adore tout ! Tu as fait les modifications que je t'avais demandé, maintenant, y a plus de problèmes. Tu es officiellement validé ! Au plaisir de Rp avec toi un de ses jours ^^
Directrice suprême
avatar
Devoirs rédigés : 1110

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo:
Voir le profil de l'utilisateur http://highschool-pandora.skyrock.com
Directrice suprême
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées-