ORPHYDE △ j't'aime pas. j't'ai jamais aimé. j'ai une tête à t'aimer ?

 :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 20 Fév - 20:09

IL A FAIT LE DEUIL DE SA LIBERTÉ.

NOM, Prénom : Orphyde Selenium Trafalgar. Il aurait voulu avoir un prénom pas original, le genre de prénom qu'on retient pas. Raté.
Age : 17 ans. Déjà. La sensation d'être vieux, il la connait.
Groupe : Élève. Passé de lycées en lycées, pour finalement arriver à Pandora. Attend de se faire virer une nouvelle fois.
Classe : Première L. Monsieur joue avec les mots, Monsieur aime les jolies lettres, la belle lecture.
Pays d'origine : France. Liberté, égalité, me faites pas chier.



→ VOUS, DERRIÈRE LE PC !

Pseudo(s) : Moi c'est Amai coucou.
Age : 15 ans, bon dieu je vieillis. (jedéconne)
Avatar, Provenance : Un o.c de xhxix.
Vous êtes là, grâce à : Grâce à ma matière grise, je suppose.
Double compte ? : J'les compte plus.
Mot de Passe :







« Cache toi, tu gâches le monde. »

× Démarche : Assurée, déterminée, le garçon n'a pas le temps d'hésiter et d'être intimidé par le regard des autres.
× Peau : Blanche, maladive. Délavée tout comme son oeil gauche, inutilisable.
× Taille : Moyenne, croissance stoppée à 1m70. Il ne complexe pas, s'en fout, est relativement satisfait.
× Poids : Dans les 50 kilos. Maigre, pas squelettique certes mais n'est pas prêt d'être en surpoids. Ne se nourrit que très peu.
× Cheveux : Blonds, tirant sur le blanc. Coupés courts, ébouriffés. Emmêlés, il ne les peigne plus depuis longtemps, s'en contrefiche.
× Yeux : D'un mélange de bleu et de vert. L'un est aveugle, mais il se garde bien de le dire, seuls les adultes le savent. Son œil gauche est donc recouvert d'une sorte de voile opaque, perturbant. C'est dû à une malformation de naissance. Bien sûr cela ne l'empêche pas de passer son temps devant son portable et son ordinateur. Pas de problèmes de vue particulier à part ça.
× Style vestimentaire : Banal. Aléatoire. Il se fiche de ce qu'il porte, il se fiche d'être à la mode ou non. Certes il n'ira pas se vêtir de n'importe quoi, mais il ne prête pas une attention particulière à ses habits. Il s'habille des vêtements qui passe partout, de sorte à se mêler dans la foule.


« Je fais ce que je dis et je dis ce que je fais. »



(001.) D'un naturel violent, distant, muré dans le silence. On ne sait pas à quoi il pense, on ne sait pas ce qu'il va faire. Imprévisible. Même lui ne parvient pas à prédire ses actions, il laisse ses nerfs guider ses actions et ses émotions le faire parler. (002.) Orphyde ne se plaint pas parce qu'Orphyde sait qu'il y a pire. On lui a assez souvent répéter, en même temps qu'on lui disait que non, un garçon, ça ne pleure pas. Alors Orphyde ravale ses larmes, il les aiguise comme un couteau et il les utilise pour user d'un sarcasme déplacé, un sarcasme qui fait mal. (003.) Le môme est vulgaire, le môme parle sans réfléchir et il se contrefiche d'heurter vos sentiments avec ses mauvais mots. Enfant des rues, il utilise des surnoms grossiers pour vous nommer, des surnoms irrespectueux, des surnoms qui écorchent les oreilles, des surnoms moches qui font de la peine, mais il s'en fout, de toutes façons il arrive pas à retenir les prénoms des gens, encore moins la date de leur anniversaire. (004.) Suicidaire, déprimé, morne, monotone, il passe ses soirées sur les toits à ruminer son passé, à vivre l'instant pourtant, à observer le ciel, l'horizon, à penser, médire, réfléchir, soupirer, passer ses soirs et ses nuits dehors en hauteur pour s'isoler, réfléchir au monde, réfléchir à rien et à tout. (005.) L'amour, ça n'existe pas. C'est ce que hurle Orphyde sur tous les toits, claquant la langue à la vision d'un couple heureux, roulant des yeux devant ceux qui cherchent en vain l'amour. Soupire devant ceux qui chialent de s'être fait larguer, prêt à leur dire leurs quatre vérités, grognant devant ceux qui cherchent à le persuader. Pour Orphyde l'amour c'est de la merde, l'amour c'est quelque chose d'artificiel qui fait faire n'importe quoi aux gens. (006.) Orphyde n'aime pas les gens. Les gens l'agace, les gens le dégoûte, les gens le déprime. Orphyde gronde devant une foule compacte, Orphyde pourtant s'y plonge et s'y mélange avec plaisir, aimant être incognito. Orphyde sait que les gens ne l'aiment pas non plus. Parce qu'Orphyde, c'est le gosse qu'on ne doit pas fréquenter, c'est celui qui a une mauvaise influence. Orphyde c'est le gars trop sûr de lui, le gars violent, dangereux, Orphyde c'est juste un petit con qui ne croit pas en l'amour, qui dit ce qu'il pense et qui ne se préoccupe plus des autres, en fait.





« Si je t'annonce que tu vas mourir demain, tu fais quoi ?
– Je vais me coucher. »



    Orphyde est né à Paris, lors d'une nuit d'hiver il y a dix sept années. Premier enfant d'un couple avec peu de revenus, il a apprit très vite à s'occuper de lui même, et il dut bientôt s'occuper aussi de ses petits frères et petites sœurs. Le couple eut finalement cinq enfants, dont Orphyde était donc l'ainé. Il aidait ses parents en éduquant ses cadets, bien qu'il aurait aimé avoir plus de liberté et de temps libre. Mais ça, il ne le dit jamais, se contentant de passer son temps à surveiller les plus jeunes et d'attendre que ses parents rentrent du travail.

Orphyde n'était pas un enfant bavard. C'était plutôt le gosse que l'on ne remarquait pas à l'école, qui restait dans son coin et qui n'avait pas beaucoup, même pas du tout d'amis. Ce n'était pas qu'il était timide, mais il ne cherchait pas à s'intégrer, restant constamment dans la lune, à rêvasser. Cela ne dérangeait pas particulièrement les professeurs, bien qu'ils auraient certainement préféré qu'Orphyde participe en coin et qu'il parle un peu plus. Certains enfants se moquaient d'Orphyde, d'autres allaient lui parler dans l'espoir de faire de lui leur ami, mais en général tous l'ignoraient royalement. Néanmoins Orphyde était un enfant studieux qui obtenait de très bonnes notes dans à peu près toutes les matières, pour le plus grand bonheur de ses parents.

Au collège, tout cela changea. Orphyde devint plus assuré encore, plus « cool » comme certains le disent. Il était plutôt populaire, avait de nombreux amis qui étaient plus des connaissances que des amis, mais il les considérait comme tel. Bien sûr, il avait de vrais amis. Il y avait aussi beaucoup de personnes qui ne l'aimaient pas, et souvent on retrouvait Orphyde à se battre dans la cour. Si ces bastons improvisées étaient plutôt appréciées de la majorité des élèves, les professeurs eux avaient souvent renvoyé Orphyde du collège, pour quelques jours ou au pire une semaine, espérant qu'il ne recommence plus. Mais, le plus souvent, il ne passait pas une semaine avant qu'Orphyde se remette à frapper quelqu'un.  Il était devenu un enfant violent, qui n'avait pas reçu l'éducation qu'il lui faudrait. Il n'écoutait pas en cours mais obtenait des notes convenables tout de même, il n'était pas bête pour autant, et cela déroutait les adultes qui s'attendaient à voir ses notes s'écraser jusqu'à ce que le blond ne reçoive plus que des zéros pointés. Mais non, Orphyde s'arrangeait toujours pour avoir au moins la moyenne. Mais malgré ça, il arriva un moment où il fut expulsé du collège. Trop violent. Trop indiscipliné. On avait peur que cela finisse mal, donc on le renvoyait.

C'est à ce moment qu'il commença à passer d'établissement en établissement. Il y eut des collèges où tous se moquaient de lui, où on faisait exprès de l'approcher dans son angle mort, pour le surprendre. C'était stupide, c'est vrai, mais après tout... Il y eut des collèges où on l'appréciait bien, et d'autres encore où on le regardait bizarrement et où on l'ignorait. Parfois il se faisait quelques amis, mais c'était rare. Il réussit à passer son brevet, aussi. Ses parents ne s'y attendaient pas du tout, persuadés qu'il allait sécher l'examen ou qu'il allait tout simplement se planter. Mais non.

Il alla donc au lycée, et le même schéma qu'au collège se répéta. Quelques mois passés dans un premier lycée, puis on le renvoyait, toujours pour les mêmes motifs. Violence et indiscipline. Ses parents avaient beau lui faire des remontrances, le punir comme ils le pouvaient, le jeune homme ne changeait pas.

Et puis un jour on lui conseilla un lycée qui pourrait peut être lui plaire, le lycée Pandora. Le jeune homme accepta sans trop être convaincu, et le voilà à Pandora. C'est vrai qu'on lui avait dit beaucoup de bien de ce pensionnat, comme quoi ils savaient accueillir les adolescents en difficulté -bien que la seule difficulté d'Orphyde, c'est d'avoir un caractère de merde-... Pourquoi pas après tout, ce serait un lycée de plus.

Fiche codée par ©DDS. Ne pas plagier. Ne pas enlever le copyright, merci.
avatar
Devoirs rédigés : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Fév - 20:36
Rebienvenue
avatar
Devoirs rédigés : 136

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Couple avec Caro
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Fév - 21:53
Merci :3
avatar
Devoirs rédigés : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Fév - 11:36
Rererebienvenue ! o/
avatar
Devoirs rédigés : 83

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: J'aime les chèvres ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Fév - 12:10
Encore un ado à problèmes... Merci pour nous autres, les profs. :')

Sinon, j'adore le chara, bonne chance pour l'histoire !
avatar
Devoirs rédigés : 21

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Certainement pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Fév - 22:26
Bon. J'ai deux réacs. D'abord , pourquoi tout le monde a des gifs d'alcoolos ? OAO /PAN
Deux. J'vais le faire sortir de sa coquille , moi , le gars. T'vas voir. /PAN/
Re-re-re etc bienvenue , Mamai, tu m'accorderas un rp , hm ? x)
avatar
Devoirs rédigés : 2713

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: /
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Fév - 10:13
Sérieux la première chose à laquelle j'ai pensé c'était "Encore OAO ?" /PAF/
Rebienvenue Mamai, amuse-toi bien avec ce perso là aussi :')
avatar
Devoirs rédigés : 4856

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: With my shy cuty girl ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Fév - 13:14
Merci à tous, pour vos réactions diverses et variées uwu/

Morgann » Rereremerci o/
Richard » Mais de rien très cher, c'est toujours un plaisir de t'agacer :')
Akashi » Bien sûr que tu auras droit à un rpey ! Et pour le gif d'alcolos, beh... Aucune idée xD
Mira » Et oui, encore... Merci x)
avatar
Devoirs rédigés : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Mar - 19:05
Un Adam junior ? /PAN/
J'aurais bien vu une conversation de dépressifs avec ma ex-Tsukumi /rePAN/
Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore ton personnage.

Bref... Ce n'est que quelques réflexions que j'ai eu en lisant ta fiche, n'y prête pas trop d'attention xD

Encore et toujours du bon travail et un nouveau personnage de qualité. Je veux bien le valider, mais j'ai besoin de savoir quel personnage tu souhaiterais supprimer - autrement tu aurais quatre comptes. Revis ou Thomas ?

A plus~
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Mar - 10:33
C'est à dire que je ne joue plus Thomas depuis un petit moment - j'ai d'abord tenté de rejouer Susana, pour ensuite abandonner -, c'est juste que j'ai oublié de demander à le supprimer. Désolée xD;;
avatar
Devoirs rédigés : 634

Qui es-tu vraiment ?
Who are you ?:
En couple ou Solo: Marié. Les groupies, bats les pattes.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Mar - 18:36
Okay, merci pour cette précision.
Je te valide, bon rp avec ce nouveau personnage :3
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Pandora :: Bureau du Proviseur :: Les Présentations :: Présentations Validées-